Mike, chanteur de Sinsemilia

« L’important c’est la sincérité ! »

Le groupe Sinsémilia est encore et toujours sur les routes. Le 17 novembre dernier, ils ont attéri cette fois en Normandie, à Aubevoye pour donner un concert dans une petite salle intimiste.

Je ne vous les présente plus, ils viennent de finir leur tournée des 20 ans et font quelques dates pour le plaisir avant la sortie de leur double album live prévu pour aujourd’hui

Ce groupe d’amis très soudés, une vraie famille de gens simples, impliqués, généreux sur scène et en dehors, m’ont fait l’honneur et le plaisir de me recevoir pour une interview. J’ai donc pu converser avec Mike au calme juste avant les répèts.

 

mike dinca - sinsemilia

 

Pierro: Bonjour Mike, merci de me recevoir aujourd’hui pour cet interview…

Mike: Pas de problème, le plaisir est pour moi.

Pierro: On va commencer par votre tournée des 20 ans, comment ça s’est passé? Et votre concert de ce soir…

Mike: Le show des 20 ans était un show de 3 heures. Là, ce sont des dates pour le plaisir que l’on fait toute l’année. Cela n’empèche pas qu’on les fait avec plaisir et application. Les 20 ans était un show particulier, volontairement très court sur la durée, on ne voulait pas tourner pendant une année entière, faire 50 dates et au bout de 30 avoir toujours la même chose. On voulait faire ça sur une vingtaine de dates, avec plein de trucs particuliers, pour que ça soit chaque soir un évènement pour nous et pour le public,  pour que ça reste. C’est peut être la plus belle tournée faite avec Sinsé, en tout cas une des plus belles. Aujourd’hui, il y a l’album live qui retrace tout ça et qui sort la semaine prochaine.

Pierro: En parlant de ça, vous n’avez jamais sorti de DVD live, pourquoi?

Mike: On n’est pas trop pour mais on commence à y penser quand même. On a pas mal d’images d’archives, pas mal de trucs mais par contre je n’ai pas envie de fixer un concert en DVD. Ce serait plutôt un truc bordélique et fouilli avec du passé et du présent. Je suis contre le fait de mettre un concert en DVD car cela se vit vraiment dans la salle au moment donné.

 

sinsemilia

 

Pierro: J’ai vu également que tu parlais d’un nouvel album en construction, que peux tu me dire dessus?

Mike: On est vraiment au tout début, il y a une volonté profonde, j’allais dire de ma part mais pas que de ma part de faire un album très Reggae, mais vraiment très reggae. Il y avait aussi cette volonté là sur « En quète de sens« , et on sent sur cet album un retour sur plusieurs titres à du reggae comme sur « Premiere Recolte » mais en ayant évolué. On ne refera jamais « Premiere récolte« , on a changé, on a vécu et on ne veut pas chercher à reproduire ce qui à déjà été fait. Il y avait déjà cette envie là sur « En quète de sens« , après, dans la composition, on a parfois bifurqué sur certains trucs, mais il y a déjà pas mal de morceaux très reggae. Les premières instrus sur lesquelles on bosse sont clairement Reggae, on verra où on aboutit à la fin. Le but a toujours été de ne pas faire la même chose que les Jamaïcains, ou de ne pas faire ce que d’autres font déjà mais de faire ce que nous on est, je pense avec une patte bien reggae. On verra ce qu’il en sera au final.

Pierro: Aujourd’hui, il y avait une action pour SOS village d’enfants à Paris, place du Trocadéro à 15h où tout le monde chantera votre titre « Tout le bonheur du monde« . Vous avez fait un teaser également pour promotionner cet évènement…

Mike: Oui, effectivement, on regrette d’ailleurs de ne pas pouvoir être sur place aujourd’hui, ce n’était pas jouable sur le timing et les dates Sinsé étaient déjà fixées. Ils nous on dit: « on aimerait au moins que vous fassiez l’annonce puisqu’on va chanter votre chanson… ». On l’a donc fait avec plaisir puisque c’est une vraie belle cause. On espère qu’il y aura du monde aujourd’hui place du Trocadéro.

 

Pierro: Que représente cette association pour vous? Etes vous impliqués dedans?

Mike: Non, c’est eux qui sont venus nous chercher, je ne connaissais ni l’asso, ni même la cause. J’ai découvert, je trouve que la cause a vraiment du sens et de toute façon, quand on peut, pour peu que la cause soit cohérente, on essaye de s’investir à notre petit niveau. Là, ça nous a pris cinq heures de notre temps et ça fait plaisir. Quand on peut on le fait et dès qu’on peut tant que la cause est respectable. Si on peut aider un peu, c’est très bien.  Là, ça reste une action limitée.

Pierro: Que penses-tu de la scène reggae actuelle et est ce que tu trouves qu’elle se démocratise plus qu’auparavant?

Mike: Je ne jurerai pas sur la démocratisation, ça dépend à quel niveau. Dans les médias, t’en entends toujours pas du tout. Je crois que comme à chaque période, il y a deux ou trois groupes locomotive. En ce moment, t’as Dub Inc, t’as les Danak, t’as Broussaï qui arrivent aussi. Il y a toujours eu, ou régulièrement depuis dix, douze ans des choses qui se passent. Après, t’as aussi plein plein de groupes « plus petits » qui rayonnent au moins dans leur région.

Tu me demandes quel est mon avis, j’ai pas spécialement d’avis à avoir et la scène reggae est très variée. Après, il y a des démarches dans lesquelles je me reconnais, je suis très pote avec la bande de Dub Inc, j’aime depuis le début la façon dont ils mènent leur parcours, ça se construit par la salle, par la scène, c’est une vraie bande de potes. Je me reconnais dans leur histoire et on s’entend très bien. Je viens de travailler avec eux sur l’album de Junior Tshaka où on a pris beaucoup de plaisir.

Quand je croise les Danak c’est pareil, je m’entend très bien, j’aime la démarche. Tout ça, c’est des groupes pour qui on a du respect car c’est des groupes qui comme nous, ont écrit leur histoire par la scène. A partir de là, que ce soit des groupes reggae ou pas, j’ai du respect pour ça. L’important, c’est la sincérité. Je préfère ceux qui chantent  » J’aime faire la fête et vient danser » parce que c’est ce qu’ils aiment plutot qu’un groupe qui chante des textes engagés parcequ’il faut faire engagé. Je me retrouve dans les textes de Dub Inc parce que je sais que ça vient sincèrement des trippes. Moi, le mec qui va chanter des clichés Reggae parce que ça fait bien, ça ne m’intéresse pas. Je préfère même qu’il n’y ait pas de message plutôt qu’un message juste pour le coté image. Nous on assume tout ce qu’on fait, les trucs bien comme les erreurs parceque à chaque fois, cela nous correspond.

 

Pierro: Vous avez également tous des carrières solo à coté de Sinsémilia

Mike: Nous avons chacun des projets en parallèle. Moi, j’ai des projets en tant que producteur. Riké est sur un album solo pour le début d’année 2013, le premier single est sorti et le clip se tournera fin décembre. Pendant presque quinze ans, on a fait que du Sinsé, en pensant qu’à Sinsé; un moment, c’est important de s’ouvrir à d’autres choses aussi. Dans le cadre d’un collectif aussi gros que Sinsé, il y a des choses que tu ne peux pas exprimer, c’est important de pouvoir le faire ailleurs. Pour nos équilibres à nous c’est bien, et tout le monde participe aux projets de chacun. Ca reste en famille, les projets des uns sont soutenus par les autres; on est vraiment proches et tous contents de participer.

Pierro: Vous faites toujours des petites salles après avoir fait la tournée des zénith, ca vous fait quoi?

Mike: Nous on va partout où on peut aller. On aime jouer. Tu vois ce soir c’est une petite salle intimiste, on adore ça aussi. Après je suis très content de faire des grandes salles, mais des petites aussi. C’est des concerts différents, des relations différentes. On aime jouer et le fait que ça ne soit pas la même chose à chaque fois crée des concerts différents chaque soir. Je passerai ma vie à faire la tournée des Zénith, au bout d’un moment ça gonflerait, il faut de tout.

Pierro: Ca y est j’ai fini, merci d’avoir pris du temps pour moi et pour la Grosse Radio et d’avoir répondu avec sincérité à mes questions.

Mike: Ce fut un plaisir pour moi, à bientôt sur les routes.

Merci a l’organisation de la salle de l’espace culturel Marcel pagnol d’Aubevoye et à toute l’equipe de Sinsemilia d’avoir rendu cette interview possible…

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements