Joshua Moses – Joshua to Jashwha (30 Years in the Wilderness)

Joshua Moses est un artiste assez méconnu sur la scène Reggae. Originaire de Sainte Catherine en Jamaïque, il est arrivé en Angleterre quand il avait une dizaine d'années. 

Dès 1978, il enregistre des tunes à tomber à la renverse. Très imprégné de ce son lourd, épais à tendance "digital" caractéristique du Reggae anglais et des Sound Systems locaux de ces années-là, les productions de Joshua Moses vont sans nul doute vous faire trembler tout comme vos enceintes !

Si vous avez écouté les récentes compiles Bristol Reggae Explosion vous avez donc déjà forcément écouté du Joshua Moses et hoché de la tête en vous disant « Rrraaaalala mais c’est boooon ça ! C'est du lourd !! » (ou une phrase dans le même registre).

Alors, je me dois de vous conter ici même l’histoire assez improbable de cet artiste et de ce disque qui fait office de compile. Comme beaucoup d’artistes dans les 70’s, Joshua Moses n’a pas forcément eu la chance de pouvoir bénéficier de la mise en avant qu’il aurait du avoir, ni même de conserver les nombreux enregistrements faits à l’époque (souvent aquis contre 3-4 piecettes par un producteur malin et avide...).

L'histoire ne nous en dira pas beaucoup plus sur Joshua Moses qui retombe dans l'anonymat jusqu'à aujourd'hui où nous le retrouvons sur cette galette.

 

Cet album regroupe donc 15 tracks collectées à la sueur du front par les gars du label Bristol Archive Records (http://www.bristolarchiverecords.com), qui ont bossé pendant plus de 18 mois pour remettre la main sur ces pépites et nous les proposer dans la meilleure des qualités sonores ! (Encore merci à ce label pour ce superbe boulot !)

En parlant de pépites, je vous en propose une, histoire de vous mettre dans l'ambiance UK-Reggae-Roots-Digitalante sur une prestation live de Mr Moses :

 

Joshua Moses, en tant que multi-instrumentaliste a composé ces chansons et écrits l’ensemble de ces lyrics. Au-delà de compositions toujours très roots, Joshua Moses prône un message Rasta où l’Unité entre tous est l'un des principaux leitmotiv.

 

Nous le découvrons un peu tardivement certes, mais mieux vaut tard que jamais !


Tracklist :

1. Africa (Is Our Land)   
2. House Of Dread   
3. Stick It Up   
4. Jah Time Has Come  
5. Suffering Is In The Past   
6. The Suffering (Dub)    
7. Rise Up   
8. Rise Up (Dub)    
9. Steel   
10. Bobby Wrong   
11. Children Of The Light    
12. Nothing To Lose    
13. Protection    
14. Distant Guns   
15. Home (Version)
 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements