Nuttea – Mister Reggae Music

Près de 10 ans après son dernier album,  Nuttea revient avec  Mister Reggae Music qui est sans conteste une vraie réussite

Dans les  13 morceaux proposés,  sortis sous le label Musicast l’artiste navigue  à travers les frontières du  roots, du dance hall, du ragga, ou du  rap. Il se promène dans ces ambiances entre moments  acoustiques  et digitaux,  sur un flow très cool ou beaucoup plus sanguin.
 

Rien ne s’efface de la carrière de Nuttea mais comme à chaque fois, tout reste toujours à recommencer. Loin des grosses filiales de l’industrie discographique Nuttea a construit cet album à coup de patience, de motivation et toujours avec ce besoin d’en tirer un pur son et une vraie authenticité.
 

L’artiste  a réussi à trouver l’équilibre quasi parfait où les morceaux qui s’enchaînent nous entraînent dans des ambiances reggae multiples et nous imposent toute l’étendue de son talent.
 

L’opus s’ouvre donc avec une mélodie efficace et un rythme posé sur « Héros » qui met en avant le besoin de reconnaissance de chacun dans les difficultés qu’il traverse ou la vie qu’il mène.

Dans la même veine musicale s’enchaînent le très beau « prend ma main » tout en finesse et « qui sait ? » dédié à la musique et à la créativité qui a participé à faire de Nuttea ce qu’il est aujourd’hui.

« Prend ma main » – Nuttea

« Silhouette » est plus léger et plus chaloupé au niveau du rythme.

Ambiance calypso acoustique de mise avec « Jamaïca Farewell » où le thème de l’exil et de la difficulté de se déraciner est au coeur du propos.
 

Dans « Tsunami » , tout est affaire de beat et de sa variation pour un sujet traitant du rapport homme femme dans un contexte un peu inattendu et assez torride. Bouillant…

Le décalé « Pompes funèbres » avec I am nous offre un pur moment rap sur un riddim universel  et pointe du doigt le décalage qui peut exister entre la notoriété affichée de certains qui ne va pas forcément de paire avec leur talent.
 

Vous retrouverez des ambiances très dance hall sur  « Wine » avec Demarco qui dégage une puissance stratosphérique tout comme le très classique et bougrement bien maîtrisé « Dead in yah ». 

« Danse » tout en énergie et légèrement digitalisé vous fera bouger sur un  tempo emballé.

 

« Gardien du temple » – Nuttea feat Balik


 

Sly and Robbie imposent le rythme tout d’abord sur « hexagone » dans lequel  la deshumanisation des gens est mise en avant pour dénoncer l’individualisme et  le manque d’avenir et faire un constat sans concession sur la misère qui existe dans notre pays.

Vous retrouverez les deux compères sur  « Gardien du temple », produit également par soul vybz music,au refrain  superbement écrit  et qui peut se concevoir comme le passage de témoin entre l’old school et la nouvelle génération à travers Balik des Danakil.  Morceau parfait et dangereusement euphorisant sur un flow ragga. Un pur bonheur.


L’album se termine avec le tout acoustique « je prie » dans lequel Nuttea délivre un constat d’ impuissance et de résignation face aux maux du monde.
 

A noter les chœurs sobres ou plus puissants qui transpercent l’album en filigranne et sont un vrai plaisir.

 

Nuttea livre là un album tout en variations, en mélodies et en thématiques personnelles et universelles. Les arrangements musicaux sont parfaits et très riches et donnent le ton à cet opus qui fait sien des différents courants du reggae.
Mister reggae music porte bien son nom…sans prétention aucune.

Tracks list :
1/ Héros
2/ Prend ma main
3/ Qui sait ?
4/ Silhouette
5/ Jamaïca farewell
6/ Tsunami
7/ Pompes funèbres ( feat I am )
8/ Dead in yah
9/ Wine ( feat  De marco )
10/ Gardien du temple ( feat Balik )
11/ Danse
12/ Hexagone
13/ Je prie
 

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements