Entretien avec Patko, chanteur et compositeur

 

"Toute ma life est une diversité !"


A l'occasion de la sortie de son premier Opus, Patko nous accorde une interview très enrichissante. Je n'ai malheureusement pas pu le rencontrer en personne pour des causes géographiques (et le prix du déplacement trop cher...), on a donc réalisé ces échanges grace à internet. En attendant une tournée à la rentrée prochaine pour pouvoir le rencontrer et avoir plus d'éléments par le dialogue, je vous livre ici notre communication très intéressante.

 

patko

Comment s'est passé l'enregistrement de ton album entre Paris et Kingston? Pourquoi le choix de ces deux pays?

Patko: Assez simplement en fait, je n’ai pas eu besoin de me déplacer jusqu’en Jamaïque et de toute façon je n’avais pas les moyens d’y aller car c’est un album totalement auto produit. Même si bien souvent on préfère être sur place pour « driver », très franchement avec quelqu’un comme Dave Fitrzroy c’était pas la peine. C’est essentiellement les batteries qui ont été enregistrées sur place, je les avais programmées et je lui ai demandé de suivre ma conception.

D'où te viens cette maîtrise de parler plusieurs langues parfaitement?

Patko: Très jeune je trainais avec des potes d’autres tribus. Etant Saramacca, tribu de Marrons vivants dans la forêt amazoniennes, mes potes étant Djuka  boni ect .... J’ai eu très tôt à apprendre d’autres dialectes. En ce qui concerne l’anglais j’ai eu des potes Georgetowniens  avec qui j’écoutais pas mal de reggae dance hall.

Ton énergie sur scène est assez impressionante, es-tu comme ça dans la vie de tous les jours (hyper-actif)? et quel est ton secret pour garder toujours cette pêche?

Patko: Hyper-actif ! Pas du tout, j’ai un tempérament assez posé au quotidien, en plus je suis un grand flemmard, c’est pas mon style de répéter devant ma glace. Du coup c’est certainement ça, qui une fois en live me donne envie de sauter de partout.  Je t’avoue que je commence à me calmer, même si c’est difficile car la musique me met en transe.

 

Pour un premier opus, on remarque une grande maturité et un professionnalisme bien présent, à quoi cela est dû?

Patko: Alors c’est  certainement dû au fait que j’ai commencé jeune la musique et que j’ai eu la chance d‘avoir des oncles qui avaient une très bonne oreille musicale. C’était des dj reconnus au Suriname,ils sont très critiques sur ce qui se fait au pays et du coup pour ne pas les décevoir je dois placer la barre haute. Jusqu’à l’heure où je vous parle ils n’ont même pas encore écouté l’intégralité de mon album, j’attends leur retour.

Ton album est très diversifié au niveau musical (Dancehall, Nu Roots, Piano, Hip-Hop) ce qui à mon goût lui donne plus de longévité, est-ce un choix de ta part ? Quel est ton style de prédilection?

Patko: Toute ma life est une diversité, je suis un Saramacca du Suriname, née en Guyane française, vivant dans un village abandonné qui pendant environ 5 ans fut  transformé en camp de réfugiés majoritairement Djuka (tribu de Marrons vivant au Suriname), située à 1 kilomètre d’un village Hmong où j’étais à l’école jusqu’à l’âge de 8 ans et aujourd’hui je vis en France métropolitaine … donc tout ça pour dire que du coup naturellement ma zik vient de partout et en même temps de nul part…Mon univers est large,  j’écoute pas mal de styles différents, ce qui doit probablement expliquer la pluralité de cet album.

Comment se sont passé tes premiers show? Que penses tu du public Français?

Patko: Mon premier vrai show en tant que chanteur  était une énorme scène en plein air à Grenoble
sur le campus universitaire. Je faisais la première partie de Maxxo et Mightykila. J’étais accompagné de 12 musiciens, c‘était massiv ! C’est d’ailleurs là que j’ai rencontré  Maxxo que j’ai accompagné par la suite pendant environ 2 ans en tant que backeur. J’ai toujours eu des supers retours sur mon taf et c’est d’ailleurs ce qui me pousse à continuer. Le bouche à oreille a bien marché et c’est grâce à ça que je fais des concerts.

Je suis un artiste de scène, le cd c’est pour te donner envie de venir me découvrir sur scène ! Le public français est l’un des meilleurs pour accueillir les artistes internationaux. Perso je ne le trouve pas assez mixte, mais ça c’est juste mon avis.

As-tu une tournée hexagonale prévue cet été?

Patko: Le premier concert sera le 23 mai à l’Ampérage de Grenoble, puis il y aura quelques dates cet été mais le gros de la tournée se fera à la rentrée prochaine.

Quels seront tes futurs projets?

Patko: Je continue à composer un max de sons, je continue à enregistrer et j’ai un projet de tournée à l’étranger pour 2014 avec Dubtonic Kru,avec qui j’ai passé quelques jours en studio récemment en Californie.

Liens Patko:

http://www.patko-music.com/
http://www.facebook.com/pages/PATKO/121760584566836?fref=ts

https://www.youtube.com/user/Patkomusic/videos

Concerts:

14.06.2013: L'Antidote à Avignon; 20h

23.05.2013: L'ampérage à Grenoble; 20h

 

 

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements