Entretien avec Taj Weekes pour son album live avec Adowa

A l'occasion de la sortie de l'album live de Taj Weekes & Adowa, Pariah in transit, nous avons profité de la venue de Taj Weekes en France au festival Tribus d'ailleurs à Plessé début septembre pour organiser cet interview. Un échange très enrichissant avec un homme très humble qui  a des choses à dire et qui fait de belles choses...

 

TAJ WEEKES & ADOWA


Stouff : Tu étais en concert le 7 septembre à Plessé, comment s'est passé le concert ?
Taj Weekes : C'était absolument superbe.

S : Que penses tu des artistes avec qui tu as partagé la scène ? (Sinsémilia, Patko ...)
TW : Ils sont incroyables ! c'était un honneur de jouer dans le même festival qu'eux.

S : Que penses tu du public français ?
TW : Il est très chaud et très ouvert à la musique que l'on joue. C'est un public très réceptif et nous l'apprécions beaucoup.

S : Que penses tu du reggae français ?
TW : Il y a énormément d'artistes reggae incroyables en France que j'ai pu entendre. Maintenant le reggae vient vraiment du monde entier et la France le réprésente très bien.

S : Tu viens juste de nous offrir un très bel album live avec Adowa, Pariah in transit, quels sont tes projets maintenant ?
TW : Nous travaillons déjà sur le 5ème album que nous sortirons au printemps prochain. Nous sommes toujours aussi sur nos projets de charité et d'aide ainsi que d'autres projets que vous pouvez retrouver ici : http:// www.goodseedhemp.com/ et http://www.lebeurreshop.com/

S : Allez vous faire une tournée française ?
TW : Oui bientôt

S : Quels sujets vas tu aborder dans le prochain album et quel genre de message veux tu faire passer ?
TW : Le sujet principal pour moi ne change pas vraiment, c'est plutôt la manière dont j'essaie de  toujours intéresser le public qui change. L'amour, la paix, l'environnement, les politiques, l'argent et la compréhension sont des thèmes que j'aborde.

S : Quand as tu commencé à écrire et composer ?
TW : J'ai commencé vers l'age de 10-11 ans, quand j'ai réalisé que je ne voulais pas juste dire des choses mais que j'avais des choses à dire.

S : Quelles sont les principales influences musicales et qu'écoutes tu ?
TW : Mes références musicales étaient et sont toujours tout ce que j'entends à travers mes voyages. Ce que je peux entendre à la radio, les musiciens avec qui je parle, ceux avec qui je partage des festivals, des show etc ... Il n'y a pas un artiste ou un genre en particulier que j'écoute car même les oiseaux ont de la musique à jouer.

S : Qu'aurais tu fait de ta vie si il n'y avait pas eu la musique ?
TW : J'aurais probablement été Chef cuisinier dans un restaurant dans un coin de Paris ou de Sainte Lucie.

S : Y a t il un endroit en particulier où tu aimerais chanter ?
TW : Sur toutes les scènes de tous les pays.

S : Avec quels artistes aimerais tu collaborer ?
TW : Avec tous ceux qui partagent notre vision et qu'importe le genre. Je ne veux pas faire de featuring pour faire un featuring mais je suis ouvert et ça me plairait beaucoup.

 

TOCO Taj Weekes

S : Je sais que tu es à l'origine de la création de l'association TOCO ( http://www.theyoftencryoutreach.org )qui est une merveilleuse initiative. As tu commencé quand la musique a bien marché pour toi ou bien avant d'être connu ?
TW : Nous avons aidé et donné beaucoup bien avant que TOCO ne soit officiellement créée. C'était aussi un bon moment avant d'être connus par le public. Le fait d'être connus et de créer officiellement TOCO nous permet d'être plus organisés. 

S : Est ce que tu passes aussi du temps avec tous ces jeunes ?
TW : Oui oui absolument, nous passons beaucoup de temps avec eux.

S : Quels conseils pourrais tu donner à tous les jeunes qui n'ont pas la chance d'être encadrés par une association telle que TOCO ou par leurs familles et qui se sentent en marge de la société ?
TW : Je leur dirais : soyez toujours vous mêmes et gardez en tête que vous êtes meilleurs que les situations qui peuvent vous rattrapper, la seule constance dans la vie est le changement et quand le changement arrive il faut savoir le saisir à temps pour évoluer et s'en sortir.

S : Qu'as tu pensé de la possible intervention de la France et des Etats Unis en Syrie ?
TW :  Je ne veux pas être trop politique mais je ne comprends pas qu'à l'heure actuelle en 2013 nous sommes capables d'inventer et de créer plein de gadgets pour le confort et le bien être de chaque être humain et que nous n'ayons toujours pas trouver le moyen de vivre les uns les autres ensemble et de conquérir simplement la compassion de nos émotions et de l'amour. Nous n'avons pas besoin d'intervention mais de connections humaines et spirtituelles et d'AMOUR.

S : Que penses tu de tous ces évenements au Moyen Orient ?
TW : C'est étonnant toutes ces décisions prises dans toutes ces capitales éloignées mais je pense que la question serait plus adaptée pour quelqu'un qui vit là bas. Je ne suis qu'un lointain observateur avec très peu de connaissance de ce qui se passe réellement sur place.Tout ce que je sais, c'est que partout où il y a des frictions cohérentes, quelque chose risque de souffler et que ça apportera le feu au monde ...

S : Est ce que tu vis toujours à Ste Lucie et y a t il un endroit où tu aimerais vivre ?
TW : A Sainte Lucie et New York et un peu par ci par là.

S : Veux tu ajouter quelque chose ?
TW : LET YOUR VIBES BE HIGH AND YOUR MESSAGE MIGHTY 

Un gros merci à Taj Weekes pour ses réponses sincères, sa musique puissante et son message empli de positif et d'amour.

Big Up Taj Weekes !

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements