Rouen Reggae Town XXL


Fort de 5 éditions à Dieppe, 2 au Havre et 4 à Rouen, les soirées REGGAE TOWN reprennent du service !!


Après 4 dates historiques au Bateau Ivre (plus de 400 personnes en moyenne à chaque fois), les soirées ROUEN REGGAE TOWN renaîssent de leurs cendres, mais cette fois-ci: au format XXL !!

LA RECETTE:

1 - On garde l esprit plein de bonnes vibes,

2 - On prend 2 grands artistes avec tous les musiciens (Backing Band) que sont TAÏRO et BIGA RANX,

3 - On rajoute un groupe émergent au talent fou: PHASES CACHÉES,

4 - On ajoute l artiste montant de la scène Normande Reggae/Dancehall: SCARS,

5 - On secoue toute la soirée par le Sound System le plus actif de Normandie: TERMINAL SOUND,

6 - On saupoudre avec des INVITÉS SURPRISES de grande qualité qui vous seront révélés en image avant l événement,

7 - On place le tout dans la PLUS GRANDE salle de concert normande pour vous accueillir LE MIEUX POSSIBLE avec du GROS SON pour une AMBIANCE DE FOLIE : le ZÉNITH DE ROUEN

8 - On conclut la recette par l ingrédient indispensable à sa réussite: VOTRE VENUE MASSIVE, VOTRE SOUTIEN et TOUTES VOS BONNES VIBES !!

 

Pour tous ceux qui travaillent ou qui ont cours le lendemain et parce que nous avons conscience que cette soirée a lieu un jeudi soir, sachez qu il s'agit d'une soirée concert avec:

-  OUVERTURE DES PORTES À 18H00

-  DÉBUT DES LIVES à 19H00

-  FIN DES CONCERTS à 00H30.

Les préventes sont déjà disponibles à un prix de 29.90 euros, disponible via tous les réseaux habituels et sur cette page même par le biais de Digitik. Sur place, les billets seront à 35 euros.

Passons à une présentations des artistes:

TAÏRO


Tairo est un auteur-interprète d’origine franco-marocaine, qui a été nourri au reggae et aux sound-systems.

Alors qu’il n’est encore qu’un jeune adolescent, l’équipe du réalisateur Jacques Doillon organise le casting du film "Le jeune Werther". Taïro en décroche le premier rôle. Cette même année, des camarades de classe, passionnés de reggae, l’emmènent voir un concert pour la fête de la Jeunesse. Sa vie sera résolument artistique.

Après plusieurs années d’apprentissage dans les très formateurs sound-systems, Taïro fait des rencontres. L’une d’elles lui permettra d’enregistrer sa première maquette d’une demi-douzaine de titres au studio des Sages Poètes de la Rue. Cette démo finira entre les mains d’Akhenaton qui prépare l’enregistrement de la B.O.F. de "Taxi 2". Taïro fera partie de cette aventure et sera membre du groupe One Shot.

Il participe ensuite à différents projets (compilations, apparitions sur de nombreux albums d’autres artistes), dont le titre "Elle Veut" en duo avec Flya pour la compilation "Dis l'heure 2 Ragga". Ce titre fut l’un des tubes de l’été 2004. À noter également, 3 ans plus tard, il collaborera avec Faf Larage pour un autre single remarqué, "C’est de l’or".

Après tant d’années, Taïro sort enfin son tout premier album, "Chœurs et âme", début 2009. Des chansons dans lesquelles il se livre et nous dévoile une facette de sa personnalité qu’on ne connaissait pas. Un album touchant, sincère, à écouter au plus vite. Et surtout à découvrir avant que ne sorte son prochain album qu’il prépare actuellement…

 

Biga* Ranx

MC français aux influences multiples, Biga*Ranx débute dans le milieu reggae dès l’âge de 13 ans. Influencé par la culture Jamaïcaine, il puise son inspiration auprès d'artistes tels que Super Cat, Alton Ellis et Vybz Kartel. Il découvre ensuite l'univers des «grosses productions américaines» et développe rapidement son propre style mêlant Reggae et Hip-hop.

C’est son voyage en Jamaïque qui marquera véritablement le début de sa carrière. Là-bas il fréquente les studios et enregistrera son premier morceau aux côtés de Ninja Ford. Ce séjour l’a largement inspiré car même lorsqu'il chante sur des productions plus actuelles, Biga*Ranx garde son côté singjay jamaïcain qu’il mêle avec dextérité à un chant aux allures plus soul.

En 2004 il créé le Bandalero Sound System et sillonne les routes de France aux côtés du DJ Atili et de temps en temps avec la formation steppa Ondubground.  C’est alors qu’il commence à se faire une place sur la scène reggae française, entre «clash» et soirée sound-system. A l’aise, aussi bien avec un Dj qu’avec un groupe, Biga*Ranx apprend rapidement le métier et brille sur scène.

Il part ensuite séjourner à Londres parfaire son anglais et va y découvrir la pluralité de la scène anglo-saxonne dévoilant différents courants musicaux tel que la drum'n bass et le dubstep. L’engouement pour ces nouvelles musiques développera alors dans ses productions un aspect crossover, signe de sa maturité artistique naissante. 

En 2008, il fait la rencontre du singjay jamaïcain Joseph Cotton qui donnera le pseudonyme de «Ranx» au jeune Biga*, symbolisant ainsi son entrée dans la cour des grands. C’est avec lui qu’il postera sa première vidéo sur YOUTUBE créant alors un véritable « buzz ». Immédiatement remarqué par les internautes, sa notoriété ne cesse de grandir et dépasse les frontières de l'hexagone. La sortie de son premier album officiel confirmera tout le bien que l’on pense de lui.

2011 est l’année de la maturité pour Biga*Ranx puisqu’il s’affirme véritablement en tant qu’artiste en signant chez X-Ray Production, rejoignant ainsi Danakil, Elisa Do Brasil ou encore General Levy… Aux côtés de sa nouvelle équipe il se lance véritablement dans la réalisation de son premier opus «On Time» qui sortira à l’automne 2011. Résolument moderne et éclectique, cet album est une belle surprise, à découvrir absolument !

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements