The Skints – Short Change (EP)

Jamie, Joshua, Jonathan et Marcia, sont les Skints. Tous originaires de Londres, ils proposent une musique mélangeant harmonieusement Reggae, Ska, Rocksteady, le tout saupoudré de Dub et agrémenté d’un soupçon d’esprit Punk et de HipHop.

Nos 4 Londoniens ont formé leur groupe dans la première moitié des années 2000 et en ont profité pour faire leurs armes en passant sur les radios locales, en enchainant les concerts jusqu’à la sortie de leur premier album en 2009 Live.Breathe.Build.Believe, album aux influences principalement Punk et Reggae qui leur a permis d’avoir une réelle visibilité et notoriété.
Après une énorme tournée européenne et mondiale, ils ressortent leur 1er album dans une version réarrangée, ce qui leur laisse le temps de travailler leur second opus, sorti en 2012 Part & Parcel et produit par le talentueux et prolifique Prince Fatty. Album qui, pour la petite histoire a été financé par les fans via internet en seulement 11 jours !
 

The Skints


Pour plus d’infos, je vous renvoie à la très complète chronique de Cousto ICI.

Mais revenons-en à notre sujet. En ce début 2014, The Skints nous offre leur Short Change EP (comprenez Extended Play, un gros single quoi). Cet EP est produit par leur propre label Penny Drop Recordings (sans cette fois l’intervention de Prince Fatty). 4 titres : "The Cost Of Living Is Killing Me", "Break Me Down ft. Jovel", "Broken Hearted", "The Cost Of Living Version".
 

The Skints - Short Change


Comme avec le précédent album Part & Parcel, l’ambiance musicale ici est principalement Reggae mais toujours très tintée de Rockstady et de Ska et de cette touche Prince Fattyesque (malgré son absence du projet), j’entends par là une atmosphère un peu 60’s, un peu tropicale (que l’on retrouve beaucoup chez une autre artiste anglaise produite par Fatty, j’ai nommé Hollie Cook). Difficile à décrire, le mieux, c’est encore d’en écouter un extrait :
 


"The Cost Of Living is Killing Me" est une ode aigre-douce au climat économique actuel, une critique du système où ils jouent sur le sens du terme "free". Le titre offre un texte à la fois engagé et poétique qui parlera aussi bien aux amateurs de Pop, de Ska que de Punk.

"Break Me Down" est plus nostalgique, mais plus roots et teinté de sonorités hip hop anglais. Le groupe signe là une belle collaboration avec le rappeur londonien Jovel aka Random Impulse.

Enfin "Broken Hearted" le troisième titre sent bon le dancehall jamaïcain avec un peu de pop et une vraie bonne vibe positive.

"The Cost Of Living Is Killing Me", dont le clip est sorti en février de cette année a annoncé clairement la couleur musicale de cet EP et de l’album à venir (oui parce qu’on ne peut pas sortir un EP, mettre tout le monde en bouche avec un truc génial et ne pas sortir d’album après !).
Nous espérons donc que l’album annoncé par ce 4 titres arrivera vite. En attendant, je vous conseille vivement l’écoute de Short Change.

 

Enjoy 😉
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements