Max Livio, La voix est libre

La voix est libre le nouvel album de Max Livio distribué par Musicast est sorti le mois dernier. Entouré des mêmes artistes qui avaient fait de son précédent opus un régal, à savoir Kubix et Tn’T, il s’est également ouvert à la collaboration avec Nicodrum, Mato, Cocoroots ou l’excellent duo basse batterie que forment  Zygo et Moritz ( Dub Inc ).

Enregistré au Wise Studio et mixé par Fabrice Royer,  tout s’oriente vers un album redoutable.
Toujours pas de place au monobloc pour l’artiste qui propose à nouveau  des morceaux aux sonorités multiples, entre roots, new roots,  dancehall, dub..

 

Parfaitement arrangé, La voix est libre fait la part belle à des riddims percutants et des instrumentaux de qualité, tantôt sobres, tantôt beaucoup plus complexes.

Album multiple et sans conteste pleinement réussi, les textes sont également à la hauteur de la musique. Minimalistes par moment, explicites au sens large, Max  délivre un message entre pessimisme, désillusion, solidarité , partage et amour.

 


"La nuit se souviendra" - Max Livio

 

"La nuit se souviendra " offre une très belle entrée en matière. Sur une ligne de basse entêtante et des percussions planantes, Max fait une sorte de bilan de son rythme  musical à lui.

Dans "Où va le monde", il se désengage de ce système mondial actuel pour lequel il éprouve un dégôut certain.

"On m’avait dit" dégage un esprit beaucoup plus soul et la voix de Max Livio explose de manière éclatante.
Roots  et dub  sont au programme dans "pour le meilleur et le pire" dans lequel Max Livio s’ouvre sur un esprit beaucoup plus personnel.

"Les oubliés" est un morceau splendide avec en featuring  un Natty Jean impeccable de maîtrise. L’exil de ces peuples en péril menacés par  des conflits y est abordé de manière superbe.

 


"La voix est libre" - Max Livio feat Lidiop
 


Une écriture qui va à l’essentiel, une intro magistrale sont de mise dans "pas de place pour les traîtres" dans lequel l'artiste lève haut le drapeau de son indépendance et condamne les  choix douteux de certains.

"Les héros du quotidien" est un puissant dancehall dans lequel on pourra tous s'y retrouver.

"La voix est libre", assez oriental  et musicalement très arrangé s’ouvre vers un duo très efficace avec Lidiop.

"La peine et le plaisir" s’oriente vers une ambiance entre percussions et Dub pour un morceau de transition.
"Carribean" au rythme très chaloupé est un bel hommage à ses racines qui font sa force et est transcendé par la voix féminine de Kimy Claire.

Ambiance mystique et retour à l'essentiel ponctuent cet album avec un "Louez Jah" sorti d’un autre temps.

A travers ce nouveau projet Max Livio  impose un peu plus son propre style dans la musique reggae francophone actuelle. Son esprit ouvert et son art de l’équilibre y transparaissent de manière évidente et font de la voix est libre un album incontournable.

Tracklist:
1. La nuit se souviendra
2. Où va le monde
3. On m'avait dit
4. Pour le meilleur et le pire
5. Les oubliés avec Natty Jean
6. Pas de place pour les traitres
7. Les héros du quotidien
8. La voix est libre avec Lidiop
9. Tu resteras
10. La peine et le plaisir
11. Caribbean avec Kimy Claire
12. Louez Jah 

Un big up au petit Gaston et à sa famille.

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements