Païaka – Alive Anyway

Lorsqu’un groupe de reggae sort son premier album, on y jette forcément un oeil attentif. D’autant plus lorsque ce groupe est français, et que la sortie de cet album était attendu depuis quelques temps déjà. Depuis 2012 exactement. Cette année là, le jeune groupe clermontois Païaka sortait son premier EP, intitulé Red. Si cet EP avait produit son petit effet à sa sortie, c’est surtout la (longue) tournée européenne qui s’en est suivie qui a permis une première reconnaissance du public.

Alive Anyway est donc le premier album de Païaka et sort le 26 janvier 2015 chez le label Flower Coast.

« Like a Candle », premier extrait disponible en clip, résumé à lui tout seul le ton général de l’album. Le reggae de Païaka sera roots, groovy, tantôt dansant, tantôt conscient.

Bannière de Paiaka

Sur « Tomorrow People », la basse nous pousse d’emblée à danser. La présence des cuivres, avec un superbe solo au saxophone, ne fait qu’amplifier notre envol.

« Natural Heart » intervient sur un rythme beaucoup plus lent. Le chant et le sens des paroles prennent volontairement le dessus pour présenter les valeurs du groupe. Les textes démontrent un engagement résolument porté sur les valeurs humaines. Le discours est sincère, positivement rebelle.

Païaka varie les plaisirs avec un pur passage dub sur « Play With Rules », ou une intro acoustique sur le terrible « One Man Is Smiling ».

« The Answer », en featuring avec Thomas Kahn (lui aussi jeune protégé du label clermontois Flower Coast), nous fait une nouvelle fois bouger le corps entier.

Arrive « Painters », et on ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec la sublime pochette. Cette main multicolorée, symbole de la diversité humaine, est une vraie réussite.

Dans « Nasty Men », le chanteur s’en donne à coeur joie. Son aisance avec la langue de Shakespeare est évidente, son flow étant là pour en témoigner.

« Mi Mind », comme son nom l’indique, permet de reposer le corps quelques instants et de faire travailler son esprit sur un tempo très roots.

On repart gaiment avec « For The Words », avant de terminer sur une note très jazzy avec « What For ».

Au final, on apprécie que tous les morceaux soient de qualité égale, ce qui n’est vraiment pas une sinécure même pour un groupe rompu à l’exercice de l’enregistrement en studio. Probablement la conséquence du fait que Païaka, malgré son jeune âge (le groupe a été formé en 2010), a fermement choisi son style et sa façon de nous le présenter. On notera également que l’enchaînement des morceaux a été travaillée à la perfection. Du coup, cela donne une première écoute très agréable. Les suivantes vous permettront de mieux découvrir les multiples facettes d’un reggae beaucoup plus subtil qu’il n’y paraît.

Comme pour Red, nous attendons désormais avec impatience la tournée de l’album, qui saura sans nul doute inscrire définitivement le groupe dans le paysage reggae francophone actuel.

Tracklist :
01. Like a Candle
02. Tomorrow People
03. Natural Heart
04. Play With Rules
05. One Man Is Smiling
06. The Answer (feat. Thomas Kahn)
07. Painters
08. Nasty Men
09. Mi Mind
10. For The Words
11. What For

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements