Danakil live à  Grenoble le 12/02/15


Il y a les bons concerts, les très bons, les moins bons et ceux vous font passer un moment au top. C'est donc un concert au top auquel nous avons assisté jeudi soir à La Belle Electrique à Grenoble qui affichait complet.

Une salle toute neuve, moderne, accueillante, bien agencée et avec un son bien homogène. Danakil nous a régalé de ses bonnes vibes et le flow de Balik & Natty Jean a retourné La Belle

Après une belle intro, Balik & Natty Jean ouvrent le bal avec "Quitter Paname" qui met tout le monde dans l'ambiance. Accueil chaleureux des grenoblois. On enchaine avec "Les poupées russes", "hypocrites" "Mon île". Bozo (Sinsemilia) accompagne la section cuivre pour l'occasion. Balik salue "la Terre de reggae" qu'est Grenoble, petit clin d'oeil à la Cuvée Grenobloise Reggae qui émerge depuis plusieurs années.

Natty Jean enchaîne avec un morceau solo, puis "Free" . On se régale, le public est présent et répond, plus qu'enthousiate, à l'appel de Danakil. Balik & Natty Jean qui distillent leurs messages d'unité, fidèles aux messages des albums que nous avons tous écoutés en boucle, tandis que le reste du groupe se régale à nous faire vibrer. Le rythme est excellent, ça joue, ça envoie du lourd et le plaisir est partagé. La section cuivre se lâche et en plus de ravir nos oreilles, nous fait le plaisir de venir ambiancer un peu à l'avant de la scène. Monsieur Manjul est présent aussi pour accompagner le groupe aux percussions.

 

danakil - la belle electrique

Puis soudain, c'est Mike de Sinsemilia qui fait son entrée sur scène pour accompagner les deux chanteurs. Le public s'affole, c'est pas qu'on soit chauvin ici mais un peu quand même ! un bon morceau qui ravit encore le public. Puis Balik adresse un gros Big Up à Mike et aux Sinsé, qui dit il, sont "les grands frères" qui leur ont un peu ouvert la voie depuis plus de 20 ans. L'occasion pour Balik de préciser que le temps passe, il en profite même pour taquiner Mike au passage sur le temps qui passe justement ... et l'occasion encore en taquinant d'enchainer sur le merveilleux riddim "Les Vieillards". Puis on remonte en puissance et on se remet à bouger avec "Ne touche pas" que tout le monde reprend bien volontiers en choeur. On est juste bien.

Puis douce intro et quelques notes familières mais pas le rythme pourtant ... Balik entonne "Marley". Version revisitée et plus douce et lente qu'à l'habitude. Seuls les passages des cuivres sont plus rythmés. La version est adoptée direct par le public qui accompagne encore Balik au chant. Une fraicheur dans la version que nous kiffons tous depuis des années et qui est peut être un peu plus "mystique" ? en tous cas, belle idée, belle initiative, on kiffe toujours autant le riddim. La version est plus longue que l'originale et s'enchaine "Redemption song" toujours reprise en choeur par le public. A ce moment là, on est déjà aux anges, la soirée est plus que bonne et le contrat est rempli. Mais on en veut encore, et Danakil est disposé à nous en donner encore.

 

Arrive une nouvelle version aussi des "Champs de roses" et comme pour le titre précédent, tout le monde répond présent. Un des morceaux phares du groupe, revisité et rafraichit avant même de nous avoir lassé, on se régale encore et encore. De nouveau, Balik adresse un Big Up à Mike pour le remercier de les avoir aidés à revisiter justement ces deux versions de "Marley" & "Les Champs de roses". Le public est encore sous le charme.

Puis on enchaine avec "Le Rêve", on commence à se dire que la soirée touche à sa fin et qu'on s'est régalé mais c'est sans compter sur l'arrivée sur scène de Yaniss Odua ! le public s'enflamme de nouveau, la surprise est énorme, on ne s'attendait pas à le voir débarquer sur scène, et là s'enchaine un remix de " Rouge Jaune Vert", on est au top quand revient sur scène Mike puis Riké puis Patko, on ne sait plus où donner de la tête, l'ambiance est au summum, belle surprise, belle ambiance, on n'a vraiment plus envie de partir ! on serait prêt à enchainer de nouveau avec tous les artistes présents mais toutes les bonnes choses ont une fin et la belle brochette nous salue, les lumières se rallument et il faut partir. 

 

DANAKIL, SINSEMILIA, PATKO, MANJUL,

En résumé, une soirée comme on les aime, du bon son, une belle scène, de bons musiciens, une belle ambiance, de bons messages, bref une soirée Biiiiig !!!!

 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements