Dokta Riko – 1er Album – L’Utopiste

Comme je vous en ai parlé il y a quelques semaines, Dokta Riko sort son 1er album L’Utopiste le 12 Mars.

L’album 8 titres est totalement auto produit, auto financé et Dokta Riko en a écrit lui-même les paroles et les parties guitares. Son ami Klem co-fondateur de DoktaProd a fait les arrangements. Klem et Alban Marechal (Canada) en sont les coréalisateurs. L’opus a été enregistré au studio Benson par Simon Rascat puis mixé et masterisé au studio Koalamusic à Montréal (Canada).

Un concert de présentation aura lieu à Lyon le 26 Mars au Blogg, 14 Rue Crepet .

L’idée première à propos de Dokta Riko, c’est la construction d’un personnage imaginaire au départ, qui par la concrétisation de l’album est devenu réel.
Toute la base des titres se réfèrera à ce doux rêveur, utopiste, réel, irréel: qu’importe.

Le 1er titre : » Le traveler sans chèque » donne le ton de l’album. Le son bien rond est réchauffé encore plus par les cuivres. Le rythme bien dynamique avec des claviers aux notes sautillantes et bien groovy sont comme une invite à s’élancer sur les chemins d’un grand voyage, d’un personnage de la rue. La voix de Dokta Riko, reconnaissable de suite, bien placée, avec  ce petit voile qui en fait tout le charme, nous entraine dans cette avancée, où on veut bien le suivre sur la route, malgré les galères de celui qui « cherche la route ». C’est celà Dokta Riko: cette capacité à nous présenter des situations de détresse mais toujours avec cette vibe hyper positive.

Regardez par vous mêmes le dernier clip fraîchement sorti.

 

Vient le titre éponyme de cet opus :  »L’ Utopiste ».
Les paroles de ce titre, sont peut être pour moi les plus désabusées. Il s’agit du cheminement actif du rêveur conscient d’un idéal pour ses frères sur cette terre, qui espère pour eux le meilleur et se bat pour, mais il subit les affres des casseurs et censeurs de belles idées telles les ‘try revolution’, ces briseurs de vies allant jusqu’à la torture, l’humiliation et la mort pour empêcher la propagation des idées.  Beaucoup de jeux de mots: « Je ne baisse pas ma plume, mes recommandés ont été accusés.. » Les voix de Dokta Riko et Sofia(choriste) y ont la couleur du vague à l’âme.


 

Le 3ème titre :  » Les nouveaux dieux  » parle de la place non justifiée des nouveaux dieux que sont Rolex, argent ++, palaces, starisation. Tout ceci est chanté sur un rythme rapide avec une belle pointe de sarcasme.

Le 4 ème titre « A tous maux « , vous a été présenté par un clip qui l’illustre lors de l’actualité parlant de la venue de cet album.

Même chose pour  » One roots goes on  » qui a fait l’objet d’un premier clip, tourné en Provence publié en Août 2013.

 » One dollar for humanity », le 6ème titre est en anglais et français. Les paroles sont une vue plus générale sur l’ensemble de l’humanité où certains sont victimes de l’inhumanité, particulièrement enfants et femmes de cette planète.

Le titre  » La croisée des chemins  » démarre par un bruit d’orage, puis les premières paroles :’ le bonheur est éphémère’ résume toute la signification des paroles de ce morceau.

La musique de cet album est riche et colorée. Les rythmes sont dans le style jamaïcain des années 70s. L’émaillage ponctuel d’anglais, donne la touche ‘french’n’fresh reggae’.
La choriste Sofia apporte sa palette soul qui réchauffe et colore. Les guitares et claviers émulsionnent le tout pour apporter cette énergie qui est la signature du groupe.
Des artistes canadiens ont apporté leur soutien au set : clavier, cuivres et percussions. En effet, le mixage s’est fait au Canada. Les apports de ces cuivres sur plusieurs des morceaux  enrichissent ceux-ci et les dynamisent d’autant.
Il y a même un vibraphone sur le dernier titre, « Le plein des sens » apportant ce coté léger, jazzy  et sautillant qui s’harmonise avec les paroles. Le plein des sens :jeu de mots marrant, où les premières paroles sont :je pars en vacances… A vous de découvrir la suite de l’aventure.

Le style est roots, recherche absolue  de ce style par Dokta Riko auprès du collectif Kilima Diffusion au studio Benson. La basse et la batterie sont bien présentes ; un chœur féminin et des cuivres apportent la couleur soul et chaude ; la touche électro rock des guitares et le côté jazz des claviers apportent un coté très gai. Comme dit le chanteur, c’est du french’fresh reggae. Les musiciens qui l’entourent sont tous des pros.
Les membres du groupe:
Dokta Riko (chant lead), est accompagné de 6 musiciens, Khlem – Clavier 1, Dav– Clavier 2, Saul -guitariste, Sofia – Choriste, Kapt’n bassie – Bassiste, Rascat – Batterie.

L’amour de l’autre, l’humilité, le partage, l’entraide, la confiance dans l’autre et l’espoir dans cette autre face du monde qui unirait les peuples dans la vraie égalité, la vraie fraternité, sont les bases des paroles de toutes les chansons de Dokta Riko. Ceci dans ce qui peut nous sembler être une utopie face à un monde de plus en plus déshumanisé, mais dont jamais Dokta Riko ne parle ou critique, disons jamais en vibes négatives. Lui nous parle d’amour, de liberté, de joie, de souhaits positifs et fraternels en l’avenir, car il est comme çà : idéaliste, humaniste, poète, rêveur au sens créatif.
D’ailleurs la pochette très jolie de l’album résume bien par les petits dessins qui la parsèment le sens de cet opus.
Voici ce que me disait Dokta Riko, lors de nos échanges à propos de ce projet.
« Dokta Riko n’est pas qu’ un projet de reggae, c est un projet bien plus vaste, il s agit d’un personnage, d’une voix, de deux voix meme, de paroles, d’emotions humanistes, le tout habillé sur une musique roots reggae. Mais au final, ç est une musique qui touche le plus grand nombre et toutes les générations. Parmis le public (grandissant) qui nous suit,les enfants nous adorent, car ils chantent nos refrains et les parents aussi aiment bien, les Lycéens et étudiants accrochent bien les paroles et le rythme. »

Ce prof de fac, père de famille, élu de sa commune, musicien et poète à la fois : n’est ce pas de ces constructeurs du futur dont nous avons besoin pour voir et espérer autrement ? Des gens qui savent transmettre, partager, soutenir et susciter en chacun de nous ce petit potentiel, cette petite lueur qui nous donne des ailes pour de grands projets.

Playlist
1/ Le traveler sans chèque
2/ L’Utopiste
3/ Les nouveaux dieux
4/ A tous maux
5/ Roots goes on
6/ One dollar for humanity
7/La croisée des chemins
8/ Le plein des sens

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements