Rencontre avec Mike, avant la sortie du nouvel album des Sinsé

C'est au terme de 4 journées intenses de résidence pour préparer le nouveau show de Sinsémilia que j'ai rencontré Mike dans un endroit un peu insolite pour parler de cet album qui arrive.

Un autre monde est possible sera bientôt dans les bacs, un album conscient, reflet de la société actuelle, de notre monde, du pur Sinsé. Ajoutez à cela un gros riddim avec Yaniss Odua, Balik (Danakil), Naâman, Komlan & Bouchkour (Dub Inc') qui mettra tout le monde d'accord en portant le reggae français "high"et une nouvelle tournée qui démarre dans la foulée, pas de doute les Sinsé sont de retour avec du lourd  ...

S -  Salut Mike, merci de m'accorder un peu de temps dans cette période chargée.

Donc Un autre monde est possible sort dans quelques jours, ça faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de nouvel album, vous avez pris le temps ?

M - Oui le dernier studio c'est 2009 (En quête de sens), ça commence à faire oui. On a pas mal tourné sur cet album là puis il y a eu la tournée des 20 ans qu' on a passé beaucoup de temps à préparer et à tourner puis on a sorti le live des 20 ans . En effet il n' y a pas beaucoup de disques mais il y a quand même une cinquantaine de concerts par année. Et puis je voulais pas faire un album pour faire un album, je voulais avoir une vraie envie de faire un album de sentir que le groupe avait vraiment envie. Je pense que sur le dernier album En quête de sens, on manquait un peu d'envie. Je pense qu'on croyait avoir envie de faire un album mais ...Pas qu'il soit moins bon, j'aime beaucoup cet album mais quand je vois comment on s'est investi dans Un autre monde est possible, là on retrouve les envies qu'on avait dans les premières années, on a passé un temps de fou à reprendre, à recommencer, à se faire plaisir à enregistrer n'importe où , l'important c'est qu'on soit content de ce qu'on fait. Le vrai plaisir à faire comme ça, ça fait très très longtemps que je ne l'avais pas connu chez Sinsé.

 

S - Comment ça s'est passé niveau compo et écriture ? Les textes c'est tout pour toi ?

M - Oui les textes c'est tout pour moi comme d'habitude (sauf "J préfère 100 fois" & "jeux d'enfants"). Pour la compo ça a un peu changé, d'habitude on part de mes textes, là c'est plus souvent parti de leur compo. J 'ai été inspiré par les atmosphères des instrus que eux amenaient.  Il y a plusieurs instru qui ont commencé à naître chez Riké puis chez Nordine notre guitariste, qui sont devenues du pur Sinsé. Je voulais des compo uniquement reggae, du reggae Sinsé mais pas de chanson française ou de rock, que du reggae. Au fil de leurs instrus les textes sont venus comme ça.

S - Le titre de l'album est optimiste mais l'album est quand même sérieux et grave bien qu'optimiste je trouve ...

M - Oui c'est pas la teuf, mais c'est fidèle à ce qu'on est. J' ai pas envie d'écrire des conneries, je trouve que la période est vraiment pourrie, si on regarde autour de nous, il  y a 1000 raisons d'écrire des textes glauques de glauques, j voulais pas écrire ça. Tu vois le monde dans lequel on est, je voulais essayer d'écrire des choses où il  y a de l'espoir, de gratter un peu d'optimisme là où on peut en trouver et de mettre en lumière les choses positives. J'ai essayé de faire ça mais sans chanter que tout est beau et tout va bien. Je vois bien le monde où on évolue, on s' en rend compte parce qu'on vit dans ce monde. Par exemple sur "l'espoir," la musique est très grave mais tant qu' il y a un souffle de vie, il y a de l'espoir. Dans le morceau "Respire" aussi il y a un contraste entre Riké qui me tire vers le positif et moi trés sombre très noir. Il y a cette dualité tout  le long. Je ne voulais pas faire un album triste ou lourd. En fait, on a toujours fait ce type d'album, tu le ressens peut être plus "sérieux" toi à cause du temps qui passe et de ton âge et le mien. Avec nos âges on est plus dans les mêmes tons qu'avant je pense. Aujourd'hui c'est exprimé de façon encore plus posée,  plus réfléchie. Le tempo était différent dans les albums précédents. Là c'est plus roots donc les mots prennent plus de poids. C'est sérieux mais on fait les trucs sérieusement. Je ne peux pas chanter du léger ...

 

S - Du coup, premier concert de la tournée à " la maison ", vous avez prévu des choses spéciales ?

M - Déjà on bosse sur cette tournée comme on n' a pas bossé depuis 1000 ans, dans la continuité de l' album. On a bossé cet album là comme on n' a jamais bossé je crois et là j'ai l'impression de faire pareil pour la tournée. J'ai la voix démontée car on répéte tous les jours depuis des semaines et des semaines. On veut être extrêmement content de ce qu'on fait et on prépare le truc bien dés la première date. On est plutôt content de ce qu'on présente là ....

S - Que des nouveaux titres ou bien?

M - Non non de tout évidemment. On a pris plaisir à revisiter des anciens titres. On sait que les gens seront déçus si on ne joue pas certains titres donc pour prendre plaisir on a transformé les titres. On a fait ça de manière à ce que les gens s'y retrouvent et que nous prenions du plaisir aussi à jouer. Il y a des bonnes surprises dans certaines nouvelles versions ....

S - Comme la nouvelle version de " Marley " de Danakil par exemple ?

M -  C'est le hasard que tu m'en parles à moi ?

S- Non je sais que tu as bossé dessus...

M - Oui cette version là est en partie de moi. A la base c'était une demande de Balik qui me disait qu'il savait qu'ils devaient jouer "Marley" mais qu'ils l'avaient tellement jouée qu'ils avaient envie de la revisister un peu. Moi j'adore faire ça. On a essayé des trucs ensemble et tout en respectant l'oeuvre originale on a trouvé une version où les musiciens et le public ont du plaisir. On a revisité certains morceaux et on aurait pas parié qu'on aurait autant de plaisir à les jouer sur scène. Avec les nouvelles versions c'est  que du plaisir. Ca va être un bon concert ...

S - Et est ce qu'il y aura des invités ou pas ? 

M - Je ne te dirai pas. Sur certaines dates oui on le sait déjà, mais là on ne sait pas encore vraiment  .... J'ai eu un éventuel invité au téléphone il y a une demi heure mais je ne dirai rien ...

S - Genre un invité qui participe au Reggae Addicts Connection ? J'ai découvert le riddim hier, il déchire !! 

M - Peut être .... On s'est régalé à faire ce morceau. Le clip, c'est la journée de studio ensemble, tu verras que tout le monde se régale à le faire. C' était chaud de trouver un jour où tout le monde était dispo mais on a réussi. On était trés heureux, c'était une super journée et tout le monde s'est impliqué dans le riddim. On a participé chacun aux parties des autres, on s'est régalé. On a beaucoup bossé, mais on s'est marré et on a pris plaisir. Et puis de la génération d'où je viens, ca ne se faisait pas, ça n'existait pas de se réunir comme ça à l'époque. Tu n'aurais jamais réuni Sinsé, Pierpoljak, Mister Gang, Tryo, K2r Riddim ... Ca n' existait pas. Ca ne se faisait pas et si ça s'était fait, ca aurait été pour que l'un clashe l'autre. Là c'était une super bonne vibe. La nouvelle génération a fait ce truc qui me frustrait moi à l'époque. On avait essayé de le faire, on s'est pris des murs. Les Dub Inc et Danakil par exemple viennent de la même culture que nous. Ce sont des potes qui ont monté un groupe et ont fait de la route ensemble, pas des suprer stars .... J'ai plaisir à bosser avec eux et à monter sur scène avec eux.

 

REGGAE ADDICTS CONNECTION

S - On parlait de la non médiatisation du reggae, est ce que tu trouves que c'est vraiment un mal ? Les salles sont pleines, il y a un public énorme, moi je trouve ça pas si mal finalement ...

M- C'est compliqué comme question, ça dépend pour qui.  Nous on a eu beaucoup de médiatisation avec "Tout le bonheur du monde " et ça nous a fait perdre une partie de notre public, car on a dit " ah c'est commercial bla bla ..."  Ca peut être un mal mais après même si les salles sont pleines sans médiatisation, moi j'adorerais que ces textes passent à la radio,  je préfererais quand même entendre à la radio des artistes reggae, entrendre un Dub inc à la radio, que les gars qui écoutent du hip hop écoutent Balik de Danakil et se disent " wah il a un flow qui se rapproche du hip hop et le texte est différent "... Vu les idées exprimées, je préfèrerais qu'elles soient entendues par le plus grand nomrbre. Sur plein de côtés, c'est pas grave de ne pas être médiatisés mais si on estime que les textes peuvent être utiles à la reflexion je préfèrerais que les gamins écoutent Danakil qu'autre chose ...Quand je vois ce qui passe à la tv, j'aimerais voir Dub Inc ou Danakil par exemple à leur place, ils ne sont pas médiatisés et pourtant ils remplissent les salles.

 

S- Les gens sont au rdv, il  y a plein de jeunes, par contre j'ai l'impression que dès que c'est un peu médiatisé, les gens sont moins intéressés, comme par exemple votre expérience avec "Tout le bonheur du Monde"  comme tu le disais, c'est fou, ce n'est pas juste ...

M -  C'est une réalité française, c'est comme ca. Nous, on nous a dit qu'on avait changé, alors que non, c'est juste tel morceau qui a été médiatisé, c'est dommage. Le titre médiatisé n'était peut être pas représentatif de notre musique ... On est resté les mêmes mais il  y a une partie du public que ça a détournée, c' est dommage. Alors que si ce public entendait régulièrement du reggae à la radio ou à la tv, il ne se détournerait pas. C'est un peu le cas de Tiken Jah qui passe régulièrement sur certaines radios. Personne ne se détourne de lui. 

S- Tu penses quoi des réseaux sociaux ? Fb, Twitter, etc ...

M- C'est pas notre génération. C'est pas naturel pour nous comme pour un Naâman par exemple. Il y a un décallage. Nous on allait faire de l'affichage pour les concerts dans chaque ville etc ... On a developpé le fb y a deux ans, en retard sur tout le monde lol. Nous on communiquait avec notre musique dans les concerts. Aujourd'huii y a même des gars pas connnus qui se font connaitre par fb. alors qu'ils ne remplissent pas de salles lol. Mais je trouve ça bien et ça a plutôt des avantages. même si nous on fonctionne à l'ancienne lol.

S- Est ce que tu penses qu'on a moins de liberté d'expression ? Est ce qu'on peut moins l'ouvrir en ce moment ?

M- Je ne sais pas si on peut moins mais il ne faut pas moins. Moi je fais toujours attention à ce que je dis. Je dis ce que je veux mais je pèse chaque mot et j'assume chacun des mots qui sont dit. Je le fais dans le rescpet des autres. En France on a énormément de chance au niveau liberté d'expression et on doit la défendre. Je pense qu'on est chanceux encore aujourd'hui. Elle n' est pas toujours bien utilisée et il ne faut pas l'utiliser pour dire n'importe quoi. Elle doit être défendue, c'est trop important.

 

SINSEMILIA

S- Vous avez toujours autant de plaisir à être tous ensemble depuis tout ce temps ?

M- Plus que jamais. C' est une longue histoire, ca fait bientôt 25 ans qu'on est sur la route ensemble , pour certains ça fait 35 ans qu'on vit à côté les uns des autres. J'aime bien la gueule qu'il a ce groupe aujourd'hui. On est passé par plein de phases parce que plein de phases humaines. Aujourd'hui, je vois un vrai groupe d'adultes avec une vraie dose d'amour les uns envers les autres, un vrai respect, une vraie comrpéhension. L'âge rend sage les uns envers les autres; on comprend mieux les choses, les autres; on a vécu tant de choses ensemble que aujourd'hui on est serein. Je trouve le groupe en meilleur santé qu'il n'a jamais été. Plus ça avance, plus c'est sain, plus c'est serein.

 

SINSEMILIA

S -  Du coup quels sont les projets hormis la tournée à venir ? 

M - Déjà on va faire une grosse tournée pendant un an, on va jouer dans les festivals reggae et festivals divers. On va faire des choses très variées, des petites salles, des grandes salles, du gratuit, etc on attache beaucoup d'importance à jouer dans des endroits différents avec des publics différents . Ca va être une année sur la route, on va se régaler !

Aprés, on va enquiller. Je réve de composer un nouvel album d'ici la fin de la tournée. Qu'on rentre en studio direct à la fin de la tournée. Je commence à avoir des textes, on a l'envie, et puis j'écris beaucoup sur la route, Riké a quelques instrus ... Bref, on reste dans la dynamique de l'envie et du plaisir.

S - Merci pour ce moment et pour cet échange. Hâte de découvrir le nouveau show le 27 Mars à La Belle Electrique à Grenoble avec Patko.

Rendez vous donc le 24 Mars pour la sortie de Un autre monde est possible chez Soulbeat Records, suivez l'actu pour la sortie du nouveau clip " Reggae Addicts' Connection " et prenez votre place pour la tournée dés maintenant ! 

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements