More Blessings – Nouvel EP de Lutan Fyah sorti le 03 mars 2015

Dans une autre vie, le chanteur Lutan Fyah aurait pu être footballeur professionnel. Bien lui en a pris, il se lance dans la musique : il devient un chanteur de reggae conscient. Dans une interview, il raconte : « I choose to sing a different kind of song because music is entertainment and education at the same time. » (J’ai choisi de chanter des chansons différentes car la musique joue un rôle de distraction et dans le même temp, d’éducation) .
L’artiste Lutan Fyah, a fait une longue tournée européenne l’année dernière (France, Allemagne, Pologne, Italie…) et aussi en Afrique, dont un pays qui a retenu toute son attention, le Zimbabwe.
 Lors d’un entretien sur un magazine web, il dira « qu’il se sent en forte connexion avec un continent comme l’ Afrique et particulièrement le Zimbabwe » (on ne peut s’empêcher de penser à toute la symbolique de ce pays et Bob Marley) pour la fibre rastafari qu’il a perçu et qui le fait vibrer à l’unisson avec ce public.
Le jamaïcain chante toujours que ce soit sur le rythme reggae, dance hall et sur toutes les scènes du monde, en offrant un message de paix, d’amour, d’unité et de justice, valeurs essentielles qui guident la vie de l’artiste.
 
Après un album en 2012, Truly, puis Get rid A Di Wicked en 2014, Lutan fyah nous présente sous le label  PayDay Music Group, un EP nommé More Blessings 8 titres dont une intro.

Lutan Fyah More Blessing

Cet EP est la résultante d’un projet qui a mis du temps à se finaliser entre Lutan Fyah et Kevin du label Payday. Les deux compères avaient enregistré ensemble quelques chansons au Studio Gargamel de Buju Banton dans les années 1996-1997.
Ils décident alors de réaliser un EP complet et c’est donc la naissance de More Blessings sorti le 3 Mars 2015.
L’EP compte trois titres anciens et quatre inédits, avec une intro.

Les thèmes de cet EP sont la pauvreté, la vie dure dans les ghettos. La réponse apportée par Lutan Fyah est l’unité et la quête de justice sur fond de rastafarisme qui est le mode de vie du Bobo dread qu’est cet artiste.
Le titre « Ghetto Living » est construit sur le Real Reggae Riddim, « Nuh Lose Nuh More Artist » sur le Victory Riddim.
Il balance son flow, avec sa pointe de voix particulière, les titres s’enchainant rapidement car très bon et bien rythmés.

Mention spéciale pour le titre « Cyah Gwaan (To Rhatid) » et « Ghetto Living ».

L’EP n’a pas eu beaucoup de médiatisation à sa sortie de la part des médias européens, erreur réparée!

Pour en savoir plus sur les actualités de Lutan Fyah, allez sur son site et sur sa page Facebook.

Lien itunes, au cas où vous souhaiteriez vous offrir l’EP !

Un grand merci à MagMatte qui m’a aidée à écrire cet article!!

Tracklist :
01. Intro
02. More Blessings
03. Nuh Lose No More Artist
04. Cyah Gwaan (To Rhatid)
05. Ghetto Living
06. Prem Dem a Pree
07. Sick and Tired of It
08. Islanders and Ghosts

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements