Ras Haile Malekot – Hail H.I.M

Il est un chanteur jamaïcain que l’on connaît très peu et qui pourtant mérite que l’on s’attarde un peu sur lui. La Grosse Radio vous présente aujourd’hui Ras Haile Malekot, qui vient de sortir un nouveau single « Hail H.I.M » chez Conquering Lion Records.

Dave Anthony Marsh à Kingston en 1964, il a grandi à St Ann (fief de Bob Marley, Burning Spear, entre autres), avant de revenir dans la capitale jamaïcaine. Durant son adolescence, il se passionne pour le spoken dub (ou dub poetry) et en particulier pour Michael Smith et Mutabaruka.
Ce sous-genre du reggae, dans lequel les textes sont plutôt scandés que chantés a été popularisé par LKJ. En outre, Brain Damage a produit un album qui lui est spécifiquement consacré, Spoken Dub Manifesto.

L’assassinat de Michael Smith en 1981 restera un choc et est, en quelque sorte, une prise de conscience pour lui de la violence qui règne en Jamaïque. Ainsi, en 1982, Dave Anthony Marsh épouse le mouvement rasta et l’Eglise orthodoxe d’Ethiopie et est, par conséquent, rebaptisé Ras Haile Malekot.

                                            ras haile malekot, destiny of man, spoken dub

Son premier album, Destiny of man, est sorti chez Mount Debre Zeit Records en 2004. Très hétérogène dans sa composition, il comprend, à l’évidence, des titres reggae (« Reparation », « Never Underestimate »), mais aussi un morceau soul (« Carnal abuse »), un autre influencé par le hip-hop (« Black woman ») et un dernier a capella, très spoken dub (« Black man sufferation »). Ces morceaux nous indiquent clairement que, bien que rasta, Ras Haile Malekot puise ses influences bien au-delà de la Jamaïque.
« Black man sufferation » rappelle l’album Small talk at 125th & Lenox de Gil-Scott Heron (où l’on retrouve le morceau « The revolution will not be televised ») et son style spoken word, d’où est issu le spoken dub jamaïcain.

Ici, avec « Hail H.I.M », il nous livre un morceau magnifique très roots. Son flow spoken dub assez suave et les choeurs féminins qui l’accompagnent raviront les auditeurs.
Laissons-le s’exprimer sur la description de cette track, dédiée à Haile Selassie I : « The single Hail H.I.M came about as an inspiration from H.I.M Haile Selassie I, the music itself and how it speaks with it’s different melody which brings about a certain fullness. Being a son of His Majesty meditating upon the King naturally through the musical inclination, the musical overtones, we get the message as it comes and we present it to the I as the I is so High, higher than I an I as King of Kings and Lord of Lords His Majesty Rules over All. »

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements