Paul Elliott Feat. Admiral Tibet – single Who seh reggae dead

Magie des réseaux sociaux, en proposant à Paul Elliott de faire une petite actu sur son dernier single, celui-ci accepte bien volonté et me skype pour que je puisse en discuter avec lui. 10 minutes de paroles conscious entrecoupées de rires tonitruants de la part d'un artiste vrai. voix forte et images d'un quartier de Kingston en live en pleine après-midi, le bonheur : il me parle de ce titre comme d'un nouveau né. Ce qui n'est pas totalement faux.

Paul Elliot, admiral Tibet, reggae 2015, hypocrit riddim

"Who seh Reggae dead" est sorti le 28 novembre. Il partage le son avec en invité,  Admiral Tibet, que beaucoup connaissent aussi sous le nom de Mr reality. 2 artistes qui ont fait leurs preuves avec leurs textes conscients, et 2 voix qui se marient à merveille :

Paul Elliott nommé aussi The Chosen One, a démarré sa carrière à 10 ans avec le titre "Mini Van Man", il enregistre des titres qui font date  dans le monde du reggae comme "Fat Belly Rat", "Hype Roll", "Cut And Clear", "Seek Jah Blessing", "Save Me Oh" ou " vipers" . Rastaman convaincu, il prône l’unité et l’amour alors qu’il a connu la perte de 2 de ses frères et de sa mère par des gunmen. Une grosse force de caractère qui se ressent dans chacune de ses chansons.

Admiral Tibet quant à lui a commencé dans les années 80 et compte une bonne quinzaine d’albums à son compteur,  on lui doit des titres comme "Babylon War", "Leave People Business", "Gone Crazy" et le terrible"serious time" en trio avec Shabba Ranks et Ninjaman.

Enregistré au Mixing Lab à Kingston, le titre reprend le riddim "hypocrite", (faut il vraiment le préciser) des Wailers. Il fallait des musiciens de renom pour ce morceau, on trouve Francklyn "Bubble" Waul aux claviers et Winston "Boo-pee" Bowen à la guitare (tous 2 du Taxi Gang),  Melbourne George Millerà la batterie et Donald "Bassie" Dennis à la basse (tous 2 du FireHouse crew)  et aux consoles King Jammy !


Paul Elliot, admiral Tibet, reggae 2015, hypocrit riddim

 


La chanson nous parle de la santé de cette musique qui nous est chère et que beaucoup enterrent un peu vite. Question qui apporte ses réponses "reggae est la seule vraie musique qui transmet des messages  et que les artistes ne font pas que chanter mais vivent réellement ce qu’ils chantent, ce qui  en fait quelque chose d’immortel". Et comme il me l’expliquait en direct, "tu peux ecouter tout sorte de musiques, tu peux écouter du dancehall, mais la musique qui élève l’esprit c'est le roots, n’oublie pas Bob Marley, n’oublie pas Israel Vibration et Burning Spear…"

ce titre  sort sur son propre label Stronger Production Ltd ,  est distribué par Zojack Worldwide.
Il est disponible dans tous les digitals stores

Photos avec l'aimable autorisation de Paul Elliott.
 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements