Perfect Giddimani – Nobody Knows

Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas du reggae mais du dubstep que nous propose aujourd'hui Irie Ites.

Et peut-être encore plus inhabituel, ce dubstep, ils l'ont baptisé World War III Riddim. Quand on sait que le mot riddim fait partie intégrante du lexique reggae et qu'il n'est pas utilisé (à ma connaissance) en ce qui concerne le dubstep, cela pourrait surprendre.

Le label explique sur son Facebook la raison d'un tel choix : "We called this riddim World War III cos' too much baaad things happening now in the world. That was the right time for Irie Ites to make a Dubstep version !!"

Mais bon, on fait confiance à Irie Ites, car jusqu'à présent, ils ne nous ont jamais déçus.

Et en effet, ce World War III Riddim ne va pas vous déplaire. On y retrouve tous les ingrédients propres au genre (basses puissantes, rythme saccadé,...) mais tradition et identité Irie Ites obligent, sont également présents quelques skanks. Ce qui permettra aux puristes du reggae de ne pas trop se sentir déboussolés.

Car en fait, ce riddim sonne comme un hommage au génial Mikey Dread, puisqu'il s'agit d'une réactualisation de son fameux "Roots and Culture" et qu'il avait produit un album World War III.

Le World War III Riddim sortira le 1er février prochain en vinyle 7inch avec Skarra Mucci sur "Handz ina di air" et Perfect Giddimani sur "Nobody Knows", track qui figurera également sur son album Reggae Farm Work à paraître, toujours chez Irie Ites, en mars.

C'est "Nobody Knows" que vous pouvez découvrir à travers un clip réalisé par Mad Mill et dans lequel le talent du graffeur Möka vous est dévoilé.

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements