Raspigaous – Grenoble – 18/03/2016

Au moins 10 ans qu'ils n'etaient pas venus du coté de Grenoble, tout comme la sortie de leur dernier album Mauvaise Herbe. Ils ont bien sorti un EP en 2013 : Haut et Fort mais c'était plutôt silence radio. Mais 2016 s'annonce forte pour le groupe marseillais Raspigaous.

Ils étaient donc ce samedi dans la capitale des Alpes, ou plutôt juste à coté pour le Printemps des poètes à l'Aquarium de SMH. "On sent bien les montagnes" comme ils me l'ont fait remarquer, peut etre le frais que celles ci dégageaient (une très douce soirée pourtant pour les habitués).

Raspigaous

Raspigaous

Cette fraicheur ne les as pas empechés de chauffer la salle, tout autant que leur absence n'a fait oublier au public les paroles des leurs titres. Et c'est peut etre là que tu commences a te sentir vieux, quand dans un concert au plein milieu du campus universitaire grenoblois, les plus jeunes pourtant reggae addict ne connaissent pas du tout ce groupe.

Raspigaous

Le live commença sur un des morceaux de leur EP : "7 milliards et des poussières" personnellement une découverte pour moi, oui j'avais un peu arreté de suivre leur parcours et avait zappé cette sortie en 2013 et je pense, malheureusement que je n'étais pas le seul (faut pas nous laisser si longtemps sans nouvelles).

Raspigaous

Mais dès le deuxième morceaux tout le monde se retrouve. "Top Classe", "Marseille", "Le panier" pour arriver sur un medley "Vitrolle", "Zappe" et autre "Fumo" s'enchaine, Lionel descend avec le public pour un "Mois d'aout" enflammé.

Raspigaous

Ce medley est aussi l'ocassion d'apeller DIDJELIRIUM sur scène, artiste polynésien que je ne connaissais pas, du moins pas pour ce talent, mais celui de réalisateur de United for Jamaica, et des clip de Young Lords.

DIDJELIRIUM

D'ailleurs le HandCart étant principalement composé de membres des raspi, c'est très naturellement qu'ils ont invité Alex pour deux tunes : "Humble" et "Under the sun", issu de l'album Rise, tout frais du jour même et quelle frustration de ne pas en avoir plus, à suivre vraiment. Si vous ne l'aviez pas compris encore à la lecture de la chronique, on aime à la grosse radio.

Alex Young Lords

Après ce moment de partage scènique, Lionel revient sur scène mais c'est de suite pour "S'échapper", morceau qui personnellement fait partie de mes set list voyage. avant d'enchainer avec "Chars et Soldats" et "Intermittent" pour conclure la soirée en toute logique avec "Bienvenue".

Raspigaous

Une belle soirée qui nous as renvoyé 10, 15 voire presque 20 ans en arrière pour certains. En comptant tous les morceaux du medley un vrai panorama de leurs discographie. Si vous en avez l'occasion n'hésitez pas, ils ont pas mal de date à venir, et la plupart en co-plateau avec Young Lords en plus.

Raspigaous

Raspigaous

Photos : TiTiPhoto.Net



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements