Hornsman Coyote & Soulcraft – Single Rise (Nouvel album)

Faisons cap aujourd’hui vers l’est de l’Europe, et plus particulièrement en Serbie. Ce pays des Balkans propose depuis de nombreuses années une scène reggae fournie et talentueuse, probablement la plus riche de cette partie du globe. Le groupe Irie FM, vainqueur du Reggae Contest Europe en 2012, est un parfait exemple de la montée en puissance de ces artistes. Citons aussi Del Arno Band, 30 ans de carrière derrière eux et qui reste la référence là-bas, ou encore FC Apatride Utd.

Le reggae en Serbie est devenu une véritable institution. Ce n’est pas un hasard si Banatski Sokolac, petit village de quelques centaines d’habitants, a vu affluer plusieurs milliers de personnes provenant de toute l’ex-Yougoslavie à l’occasion de l’inauguration de la statue Bob Marley, première du genre dans toute l’Europe (et réalisée par un… croate).

A vrai dire, l’influence et l’importance du reggae en Serbie apparaissent comme une évidence, tant l’histoire et les conflits rencontrés par ce peuple ont été martyrisants. La jeunesse locale s’intéresse de plus en plus à ce mouvement musical, qui reste le symbole de la paix et de l’unité tant recherchées.

Mais intéressons-nous de plus près à Nemanja Kojic. Actif depuis une vingtaine d’années, il a fondé en 1994 le groupe Eyesburn qui mélange le punk-métal et le reggae. Chanteur mais aussi excellent tromboniste, il a également enregistré plusieurs albums sous son nom de scène Hornsman Coyote. Le premier d’entre eux, Brass Roots, est un album entièrement instrumental dans lequel il met en avant son instrument préféré à la manière d’un Rico Rodriguez. Car avec Hornsman, on est dans du roots, du très bon roots.

Hornsman Coyote & Soulcraft

Hornsman Coyote & Soulcraft


En tant que chanteur, il a notamment enregistré What Next, lui permettant de se produire en live dans les 4 coins de la planète, du Mexique à l’Ethiopie en passant par l’Afrique du Sud. Et c’est en Angleterre qu’il a continué à apporter sa patte, en collaborant avec des artistes tels que les jamaïcains Jah Mason ou Lutan Fyah, et en enregistrant les cuivres pour Max Roméo et Lee Scratch Perry entre autres.

En 2013, il rejoint le groupe Soulcraft avec lequel il sortira un an plus tard l’album Hornsman Coyote & Soulcraft.

Leur second album, Safe Planet, vient de sortir le 21 mars dernier chez Ammonite Records (Serbie) et PDV (Croatie). Il regroupe 10 titres psychiquement roots et énergiquement rock. Voici le premier single « Rise » en écoute (la vidéo devrait sortir courant avril) :

Allez, je sens que vous aimez ça, alors voici un second morceau extrait du nouvel album, « Glorious » :

Vous avez été sage ? Alors, voici un mégamix de l’album Safe Planet !



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements