Rising Tide à  L’Antirouille Montpellier

Hier Soir dans une Antirouille de connaisseurs à Montpellier, ils étaient attendus : confirmation pour les amateurs de Groundation ?, découverte pour les autres ? Rising Tide presque au complet; il ne manquait à l appel que le saxo de Jason Robinson mais qu’importe nous étions la pour une soirée de pur bonheur musical et nous n’avons pas été déçus.

Rising Tide The Band

Ils nous avaient concocté un programme hétéroclyte mêlant les titres de leur nouvel opus éponyme Rising Tide avec des reprises de standards et des titres à paraitre ou venant  de leur production passée.

Le ton était donné d’entrée avec un « Work It Out  » mélodieux et lancinant à la fois, que les Girls de l’équipe Kim Pommell, Kerry Ann Morgan et Sherida Sharpe surent avec leur mélange de voix rendre encore plus extraordinaire

Rising Tide, Kim Pommell, Kerry Ann Morgan, Sherida Sharpe

. Suivirent deux autres titres de l’opus « Ist It Right »et « Whoap » avant d’entamer une belle reprise de « Punky Reggae » qui fit danser toute l’assistance.

Avant de passer à un « Time Bomb » mettant en avant le bassiste Ryan Newman .

Rising Tide, Ryan Newman

Puis ils attaquèrent  leur titre phare « Seven Time Rise »

ou Yotam Sylberstein pouvait donner toute la mesure de son art avec un toucher à la fois très maitrisé et très aérien. 

Rising Tide, Yotam Silberstein

Suvit d’une reprise de « Dreamland » de Marcia Griffiths chantée en coeur par la salle.

Le batteur Paul Spina n’était pas en reste que ce soit sur le précedent « Time Bomb » ou « Positive Vibes »

Rising Tide, Paul Spina

Deux autres titres de l’album « Only Human » et un superbe « Me And You » nous permirent d’apprécier toute l’étendue de leurs talents.

Avant d’entamer un final avec « One And All » et « Let It Out » ou le leader du groupe Marcus Urani nous à réjoui de son toucher délicat passant d’un clavier à l’autre, du melodica aux diverses  instrumentations électroniques à sa disposition.

Rising Tide, Marcus Urani

Puis les filles se lachèrent sur un « Rocksteady » de folie.

Rising Tide, Kim Pommell, Kerry Ann Morgan, Sherida Sharpe

La salle conquise les a longuement applaudis et rappelés ce qu’ils ne manquèrent pas de faire avec un « Since You’ve Been Gone » très funky mettant en avant toute la gamme de leurs extraordinaires qualités de grands musiciens.

Tout cela à été possible grace à un excellent ingenieur du son qui a su tirer le maximum de L’Antirouille. Un équilibre parfait, une sonorité au top, bravo à lui ce n’est pas si souvent .

Après un repos bien mérité j’ai eu la chance de pouvoir m’entretenir avec Marcus Urani et Kim Pommell.

Rising Tide, Marcus Urani & Kim Pommell

Avant de recueillir leurs impressions et de poser un certain nombre de questions sur leur album et sur Rising Tide, j’esprère vous   faire découvrir cet interview impromptu prochainement sur la Grosse Radio.
.Stay in touch bro !

Un grand merci à Soulbeats RecordsL’Antirouille et surtout à Rising Tide pour cette soirée plein de  positives vibrations et d’amour .
One love



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements