Sir Jean & NMB Afrobeat Experience Nouvel album « Permanent War »

La sortie nationale de Permanent War, le nouvel album associant Sir Jean & NMB Afrobeat Experience est prévue pour le 29 avril 2016.

L'occasion pour le webzine de la Grosse Radio Reggae de faire un focus sur ce projet dont nous vous parlons depuis le début de cette année.

Un album dans la pure tradition du style AfroBeat. Ce style né au Nigéria dans la fin des années 1950 et début des années 1960 s'est beaucoup développé grâce à l'artiste Fela Kuti. Alors que l'Afrique découvre les styles musicaux afro-américains via les ondes radio et surtout James Brown, Fela Kuti et Tony Allen adaptent toutes ces influences pour créer l'AfroBeat. Une musique qui associe les polyrythmies africaines et les influences occidentales (surtout américaines). Musique qui servira également pour la diffusion de messages extrèmement politiques.

Sir Jean & NMB

Jérôme Lopez, le graphiste proposant l'artwork de ce projet nous a donné les clés de cette pochette.

Il s'agit déjà du second projet de Jérôme avec NMB Afrobeat Experience. Connaissant davantage les membres de ce groupe, il est parti dans la représentation des instruments de cette géniale fanfare. Il a utilisé l'iconographie de l'Afrique de l'ouest (masque et statue) afin de détourner les instruments du groupe. On y retrouve l'assemblage de deux saxophones, le trombone, la trompette, la guitare... .

Comme cette musique est emplie de couleur, il a aussi souhaité aller au delà du monocrome, c'est pour cela que l'on retrouve les traces de feutres dans les instruments.

Enfin, ce graphiste à l'habitude de concevoir ces projets sur de petits bouts de papier. D'où l'idée d'utiliser des articles de presse qui composent le fond de ses intruments. Et c'est là que c'est génial puisque ces coupures de presse sont des extraits de la FreePress des Black Panthers dont le message politique n'est pas à rappeler ici. Bien entendu, pour éviter tout détournement de ses intentions, Jérôme a inversé les écritures afin que l'on ne détourne pas le message de Sir Jean & NMB Afrobeat Experience.

Sir Jean & NMB Afrobeat Experience - "Permanent war"


 

Vous l'avez compris, ce premier morceau, "Permanent War, titre éponyme de l'album, est construit dans la pure tradition de la musique AfroBeat. Un message clairement interrogateur sur la politique mondiale.
 

"Plusieurs questions nous viennent à l'esprit :
Comment pouvons-nous vivre dans cette guerre perpétuelle ?
Qui peut justifier cette violence quotidienne ?
Pourquoi, depuis la nuit des temps, l’humanité tout entière n’a-t-elle pas pu jouir d’un seul jour de paix ?"

 

Le second morceau "Hunted" est mon titre préféré. Une ambiance destabilisante qui correspond impeccablement au nom de ce morceau. Une partie de chasse durant laquelle on ne se sent pas à l'aise. Lointain souvenir des rappeurs Faf Larage et Ice T qui avaient construits de superbes titres avec les mêmes intentions. J'ai adoré.

Sir Jean & NMB Afrobeat Experience - "Hunted"
 


 

"Let Dem Do" comme les autres morceaux de cet album utilse les phrases des instruments à vent.
C’est comme une deuxième voix lead qui a une force crue et métallique à la fois. Comme un deuxième chanteur dans le groupe avec qui Sir Jean passe le relais. C’est de l’émotion, sans les lyrics certes mais ça en dit long.

L'esprit conquérant de ces instruments est clairement posé sur les épaules de Sir Jean dans tous les morceaux de l'album. 
Et quelles épaules !
Sir Jean prouve encore une fois la multiplicité de ses talents. Il en faut pour accompagner dix titres dans ce style AfroBeat.
Que ce soit pour la force, pour les nuances, pour les silences, ce chanteur explose toutes les références et crée une belle identité dans cet album.
 

Sir Jean & NMB Afrobeat Experience
 

Comme je vous disais précédement, la musique est ici au service des messages délivrés par les lyrics.

Alors que l'album débute par des constats "Permanent War", "Hunted", "Let Dem Do", il se poursuit et se termine avec des projections et des propositions pour un avenir différents : "One For All", Take the Time" titre plutôt sympa et positif, "Nice day for a new start" et "Hope".

Un album tout en réussite. L'occasion pour nous, amateurs de reggae de sortir des sentiers battus de notre musique préférée et de découvrir des horizons différents. Horizons qui représentent aussi nos valeurs.

Avec ou sans Dread-Locks, petits et curieux rastas auront sans doute de jolis jumps à faire et refrains à chanter sur cet album.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements