SOJA – Strength to Survive

SOJA (qui est un acronyme pour Soldiers Of Jah Army) est un groupe américain que l'on ne présente presque plus étant donné leur succès de part et d'autre de l'Atlantique. Le-dit succès n'est tout de même pas venu par hasard. En effet, le groupe, composé de 5 membres, sort son premier maxi éponyme en 2000, ce qui les fera remarquer par un certain Jim Fox (ingénieur du son ayant travaillé avec Black Uhuru, Israël Vibration, Don Carlos ou autres Burning Spear).

En 2002, "Peace In a Time Of War" sort dans les bacs, leur ouvrant les frontières.Vient ensuite le tour de "Get Wiser" en 2006 puis "Born In Babylon" en 2009. A noter que le groupe n'est pas resté à se rouler les pouces entre ces deux dates, ils ont mis ce temps à profit pour une longue tournée Américaine (nord puis sud) et Européenne.

Si la voix singulière de Jacob Hemphill peut facilement rappeler celle d'Harrisson Stafford de Groundation, la comparaison s'arrête là. SOJA et Groundation sont au reggae américain ce que Brel et Brassens sont à la chanson française: deux monuments qui dérangent dans le fond mais avec une forme ô combien différente

 

.

Dans ce dernier opus "Strength To Survive", sorti sur le label ATO Records et Easy Star Records, pas de featuring sur les 16 titres en lice. En revanche, moultes titres en accoustique (quatres, qui clôturent l'album), qui nous prouvent que Jacob Hemphill excelle en la matière et lors de l'écoute de ces titres, on se rend compte qu'il est presque superflu d'ajouter d'autres choses sur la guitare et la voix du chanteur.

L'ouverture "Mentality" annonce la couleur. Les cuivres ont la part belle sur une mélodie harmonieuse qui se retient facilement. Le flow du chanteur se retrouve guidé par une belle cadence new root qui reste bien en place. Comme son nom l'indique, le thème porte sur les mentalités à faire évoluer, à réveiller. "Everything Changes" est taillé dans la même veine au point de vu construction.

Sur le titre qui donne son nom à l'album, "Strength To Survive", dont le clip est une merveille, on retrouve les mêmes ingrédients d'un succès assuré: une alchimie subtile de cuivre, d'effet dans les voix et de beat posés judicieusement.

 

Mais le groupe ne se contente pas de faire sonner les cuivres et de trouver une harmonie à mettre ensuite dessus.
SOJA, c'est aussi des ballades fascinantes qui prennent une dimension différente à la lueur des étoiles. Sur "Don't Worry" (qui marque un virage de l'album qui se teinte de rock à l'image de "Born In Babylon" et qui possède toutes les qualités requises pour passer sur une radio nationale), "Tell Me" ou l'incontournable "Not Done Yet", la voix est travaillée de manière complètement différente. Les cuivres se font plus discrets au profit d'un riff génial qui leur sublime la place.

Dans "It's Not To Late", "Gone Today" (repris plus loin en accoustique), "Let You Go" et "Slow Down", le virage amorcé par "Don't Worry" s'avère être en fait une parenthèse. Effectivement, on retrouve le son qui fait la marque de SOJA sur ces morceaux ainsi que des thèmes qui permettent de croire à un futur optimiste. Si la teinte rock s'essouffle sur ces titres, c'est pour laisser la place à un reggae beaucoup plus épuré, celui qui a fait le succès de Patrice ou Gentleman.

Sur "Be With Me Now" et "When We Were Younger", le calme reprend ses droits. Ces derniers titres avant les fameuses accoustiques, annoncent une descente en douceur, une fin toute proche mais pas un arrêt net et brutal.

Les questions évoquées au fil de l'opus nous font avancer sur un plan personnel pour ensuite les mettres sur une échelle de plus en plus haute afin de voir les mentalités évoluer dans le bon sens.

En bref, les 16 titres de "Strength To Survive" raviront les habitués du genre mais aussi celles et ceux qui sont curieux d'un reggae différent.
Une fois acheté, ce CD est vite amorti tant il est agréable à écouter et surtout à faire écouter, du néophyte au confirmé. Il fait du bien aux tympans et apporte une certaine fraîcheur.

N.B: pour les gens désireux de voir le groupe en concert sans être obligé de traverser l'Atlantique, sachez qu'ils seront à Cologne (Allemagne) à l'occasion du Summerjam Festival du 6 au 8 juillet 2012 (toutes les dates de SOJA sur leur site: http://sojamusic.com/tour)
 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements