Taiwan MC – Cool & Deadly

Taiwan MC, que vous avez déjà tous vu ou entendu opérer aux côtés des DJ de Chinese Man, déboule enfin avec son premier album le 7 octobre prochain.

Fort d'un parcours musical déjà riche, qu'il s'agisse de ses expériences en sound system, de ses collaborations avec d'autres artistes, et non des moindres (Chinese Man, donc, mais aussi Dubmatix ou encore Manudigital), le MC n'avait, jusqu'à présent, uniquement des EP à son actif en termes de production. Les excellents Heavy this year et Diskodub ont forcément tourné en boucle sur vos platines jusqu'à en ravager les sillons.

Cool & Deadly, tel est le titre de cette galette à paraître chez Chinese Man Records, à travers laquelle le MC a rendu hommage au collectif hétéroclite du même nom duquel il était membre. Intitulé idoine pour cet album qui sonne cependant plus "deadly" que "cool". Car c'est bien une tuerie que ce LP. Taiwan MC a en effet mis le paquet pour ce baptême du feu. Lui qui possède un flow percutant et efficace, et reconnaissable entre mille cela dit au passage, il ne lui restait plus qu'à s'entourer de beatmakers doués de qualités identiques. Pour le coup, la majeure partie des titres de l'opus  a été composée par Son Of A Pitch (comme pour Heavy this year et Diskodub, cela dit en passant) plus connu sous le nom de SOAP, que l'on retrouvait tout récemment sur un autre premier album, j'ai nommé Un Pied sur terre de Volodia. Mais sont également présents les Chinese Man, DJ Nix'on et DJ Idem.

taïwan mc, catalina, paloma pradal, chinese man records

Et après tout, en ce qui concerne les instrus, Cool & Deadly est une production qui fait référence aux multiples influences du crew précédemment cité et qui colle aux standards du contexte musical actuel, à savoir justement faire éclater tous les standards. Citons, au hasard, quelques albums parus dans le courant de l'année : Dancehall President de Skarra Mucci, Freedom & Fyah d'Alborosie, One Dance de Harrison Stafford ou bien Digital Pixel de Manudigital. Tous ont en commun un refus du cloisonnement, de l'hermétisme et ne peuvent être enfermés dans un style bien déterminé. Même Danakil avec La Rue raisonne est parti explorer les rudes contrées du dubstep sur "Mediatox".
Par conséquent, Taiwan MC adopte la même posture d'ouverture artistique pour ce Cool & Deadly. Le fait de choisir deux termes antithétiques est en soi révélateur de cette démarche. De plus, sortir un album chez ses confrères de Chinese Man, dont l'identité hybride vous téléporte du swing au breakbeat, reflète également cet esprit éclectique.

Vous avez pu le remarquer via le single annonçant la parution de l'album, "Catalina", bien qu'il ne soit pas nécessairement représentatif du reste des morceaux de Cool & Deadly. Avec une composition qui flirte avec la trap, le reggaeton et une interprétation puissante de Paloma Pradal, "Catalina" est le seul titre calibré dancehall.

Et pourtant, on trouve quantité de styles musicaux sur ce Cool & Deadly. On transite avec allégresse du hip-hop au dubstep en passant par la bass music, le reggae, bien sûr, mais aussi par le ska et le dub. En effet, c'est sûrement là que réside la clé de compréhension de cet album et où son titre prend tout son sens : marier des instrus roots et "cool" à des rythmes plus contemporains et "deadly". En somme, faire du moderne avec de l'ancien.

On peut clairement affirmer que le pari est réussi. Mais mes préférences reviennent sans nul doute à ce qui fleure bon l'esprit roots jamaïcain des 60's et 70's, en gros tout ce qui se situe au cœur même de l'album, les pistes 4 à 7. Deux riddims one drop "Your lovin" et "Dem a wonder" précédent un ska, "Judgement" puis un autre, subtil mélange de dub et de ska, "Bubblin'". Nonobstant quelques arrangements électro et digitaux, ces titres sont dominés par la batterie incroyable de Marc Pujol et les lignes de basse époustouflantes de Matthieu Seignez. On prend également beaucoup de plaisir à entendre Taiwan MC qui opte pour un flow peut-être moins rugueux que celui qu'il a l'habitude de proposer. D'autant plus que les combinaisons avec Anouk Aiata, sur "Your lovin" et "Bubblin'" fonctionnent avec brio et restent les plus abouties de l'album. Non pas que les autres soient moins réjouissantes (on appréciera tout particulièrement "Murda sound", une tune justement très "deadly" qui rappelle l'aspect pêchu des compos de High Tone, avec Youthstar, Miscellaneous et Cyph4), mais le reggae demeure un genre musical essentiellement masculin et cela fait donc beaucoup de bien de pouvoir écouter parfois un duo mixte. 

taïwan mc, chinese man records, anouk aiata

En ce qui concerne les instrus plus "modernes", on retiendra le beat dubstep sur "Big bag" mais aussi l'excellent titre d'ouverture "Faya Cyann Done" sur un riddim massif de Chinese Man dans lequel Taïwan MC dévoile tout son savoir-faire vocal et où le "Babylon kingdom fall" retentit comme une profession de foi.
Et forcément, on retrouve du hip-hop sur deux combinaisons : "Money im my pocket", avec Tumi, dont l'instru de SOAP et les scratches de DJ Nix'On vous feront penser au légendaire "Still Dre", et "A mi lado" avec Miscellaneous et Paloma Pradal qui s'inscrit dans la plus pure tradition des Groove Sessions de Chinese Man.
Quant à "Wobble ballad", il résume à lui seul l'album ; il s'agit en effet d'une balade mâtinée de dub où se posent une trompette "cool" et une ligne de basse "deadly".

Après avoir sillonné les routes de France et de Navarre et même d'Europe en compagnie de Chinese Man, il ne restait plus qu'à Taiwan MC de confirmer son statut de MC incontournable de la scène reggae/hip-hop hexagonale. C'est désormais chose faite avec son Cool & Deadly, dans lequel tout un chacun pourra s' y retrouver que l'on soit amateur de reggae, de hip-hop ou de sonorités plus loud & heavy. 

TRACKLIST

1. Faya Cyaan Done
2. Money In My Pocket (feat. Tumi And Dj Nix’on)
3. A Mi Lado (feat. Miscellaneous, Paloma Pradal And Dj Idem)
4. Your Lovin’ (feat. Anouk Aiata)
5. Dem A Wonder
6. Judgement
7. Bubblin’ (feat. Anouk Aiata)
8. Big Bag
9. Wobble Ballad
10. Catalina (feat. Paloma Pradal)
11. Murda Sound (feat. Youthstar, Miscellaneous, Cyph4 And Dj Idem)

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements