Pablo Moses – The Revolutionary Years

Sur notre Webzine, quand il s'agit de faire la chronique d'un album, généralement nous le détaillons, le décryptons pour vous en essayant de creuser plus en profondeur, au coeur même du projet.
Mais concernant la légende Pablo Moses, il en est tout autre au vu de son actualité.

En effet, j'ai choisi ici de ne pas évoquer qu'un seul et unique opus mais quatre, une synthèse retraçant pour le mieux toute sa longue carrière, compilée dans une sorte de Best Of intitulé The Revolutionary Years qui sort le 14 Octobre sur le label Grounded Music.

Commençons donc ce qui s'annonce comme un grand cru avec l'album Revolutionary Dream, véritable chef-d'oeuvre sorti en 1975, entre airs de contestation et mélodies roots, comprenant les hits "I Love I Bring", "Give I Fe a Name" qui évoque les noms coloniaux portés par les Noirs du temps de l'esclavage, et le militant titre éponyme qui appelle à éliminer les ennemis de la révolution.

Pablo Moses - The Revolutionary Dream

Après deux années passées à se perfectionner musicalement au sein de la Jamaïca School of Music, il connaît à nouveau un succès immédiat avec A Song (1980), sur lequel on retrouve des classiques comme "Dubbing Is a Must", "Revolutionary Step" et l'incontournable "A Song" qui est pour beaucoup le signe de son apogée.
Pour ce disque, il a su bien s'entourer, avec la présence du duo mythique Sly & Robbie et des voix de prestige comme celles de Rita Marley ou Judy Mowatt.

Un an plus tard, il sort une nouvelle oeuvre maîtresse Pave The Way, premier album que j'ai entendu de ce grand Monsieur. Le son est de haute facture, mais son talent est trop vite évincé par l'aura de Bob Marley et Peter Tosh.
Dans ce disque, il fait l'éloge du mode de vie rasta et sa philosophie avec "Proverbs Extractions", un appel à l'unité mondiale avec "Pave The Way" et le conscient "Sister", allégorie à la femme vue comme une soeur.

Enfin, pour finir, évoquons In The Future, sorti lui en 1983, qu'il a lui-même autoproduit après s'être retrouvé sans maison de disque. Côté musiciens, il s'attache les services de l'élite locale comme Dean Fraser et Nambo Robinson aux cuivres, Aston "Family Man" Barrett, ou Skully Simms, pour un projet musical aux influences nouvelles pour son reggae, comme l'utilisation de nouveaux instruments électroniques variés. On y retrouve notamment le tube "Ready Aim Fire" qui décrit avec ironie comment manier une arme dans une société vouée au totalitarisme.

Pablo Moses - In The Future

Pablo Moses - The Revolutionary Years

Un condensé de titres essentiels. De quoi nous faire passer un bon hiver en attendant le prochain album qui devrait voir le jour en 2017.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements