Sly & Robbie – Blackwood Dub

Désigner Sly & Robbie comme les deux noms les plus à même d’être associés au Reggae n'est pas vraiment ce que l'on pourrait appeler une prise de risque.

Artisans de la musique, acharnés du studio, Lowell « Sly » Dunbar à la batterie et Robert « Robbie » Shakespeare à la basse n'ont cessé de faire vivre le reggae, en le jouant et en lui apportant régulièrement du sang nouveau.

  Leurs collaborations sont innombrables, que ce soit au service d'artistes au cœur même du reggae, ou avec d'autres qui à première vu n'ont pourtant aucun lien spécifique avec les musiques Jamaïquaines. On peut ainsi énumérer Peter Tosh, Joe cocker, Serge Gainsbourg, Lee Perry, Santana, Black Uhuru, burning Spear, Sting, Max Romeo et Bob Dylan sans être exhaustif le moins du monde.

Leur place dans le monde du reggae est significative de par leur perpétuelle recherche de nouvelles rythmiques et de nouvelles sonorités. Ils sont notamment les auteurs de la rythmique « rocker » et leurs riddims ont une influence non négligeable sur les artistes de catégorie musicale apparentée.

Il convient également d'évoquer le label que les deux hommes ont montés : Taxi Records label, sous lequel ils ont produit nombre d'artistes de renom, parmi lequels Black uhuru, Gregory Isaac, Dennis Brown, Sugar Minott ou Yellowman... ainsi qu'eux mêmes.

Ce n'est donc pas  en compagnie d'un autre groupe qu'ils se sont dernièrement manifestés, mais seuls avec malgré tout la présence du guitariste Mikey Chung, et maintenant que les artistes ont été présentés nous pouvons aborder l’œuvre en elle même : l'album Blackwood dub.

Si son nom l'annonce comme un dub, il s'avère que le couple batterie/basse est plus mis en avant que les effets sonores et les autres instruments. Ainsi, pour "Shabby attack", en dehors de la séquence rythmique les autres sonorités sont reléguées au second plan. On se retrouve au final avec une musicalité plus qualifiable de « drum and bass » que de dub, à l'inverse, par exemple, d'un album comme "A new chapter of dub" d'ASWAD.

 

 

Le procédé est appliqué de la même manière et à un degré plus ou moins identique sur toutes les pistes de l'album, lui conférant une homogénéité sans faille qu'il aurait été plus convenu d'appeler « monotonie » si leur qualité n'avait été de ce niveau.

 

Les rythmiques en elles mêmes sont bien affûtées : c'est de la grosse artillerie. Les riddims de la batterie ne font pas dans la dentelle et sont accompagnés de roulements de basse d'une même qualité. Ainsi, à eux deux, Sly et Robbie font tenir leurs morceaux debout, tout en gardant des distances avec le paisible d'un one drop ou les sonorités aériennes, par exemple, d'Augustus Pablo.

On se retrouve avec un album qui n'est pas spécialement révolutionnaire, mais qui reste un album de Sly&Robbie avec leur marque de fabrication : des rythmiques épurées mais énergiques.

Cependant, on reste dans un genre du musique particulier qui se présente comme la matière première d'élaborations musicales à venir. Laissons les sounds systems graver leurs duplates et les groupes reggae reprendre ces rythmes, pour enfin leur faire prendre toute leur valeur.

Tracklist
:
-1:"Dirty Flirty"
-2:"Shabby attack"
-3:"Burru saturday"
-4:"Communication breackdown"
-5:"Frenchman code"
-6:"Riding East"
-7:"Ruff house"
-8:"Smoothie"
-9:"The bomber"
-10:"The great excape"

Quelques dates:

-Reggae Garance Festival, à Bagnols sur Ceze (25~28 Juillet)
-Au Fiest'a Sète, à Sète (8 Aout)
-Au festival Nuits du Sud à Vence (10 aout)

http://www.myspace.com/slyandrobbie

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements