Interview de Suga Roy & Conrad Crystal

"Le problème c'est qu'aujourd'hui, les productions ne prennent pas le temps de faire les choses bien, c'est pour ça que les gens rechercheront toujours le reggae authentique." (Suga Roy, 2017)

Après la sortie de leur très bon album Honoring The Kings Of Reggae le 4 novembre dernier, dont nous vous avions proposé la chronique (à lire ici), il était normal de prendre contact avec le duo Jamaïcain Suga Roy & Conrad Crystal pour qu'ils puissent répondre à nos questions. Les deux compères, rejoints par Zareb dans leur dernier opus, nous ont répondu avec simplicité et franchise.

Suga Roy et Conrad Crystal, merci à vous de prendre le temps de répondre à nos questions pour La Grosse Radio Reggae. Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter pour nos lecteurs ?

Suga Roy : J'ai commencé en tant qu'artiste indépendant, ensuite j'ai créé un duo avec Conrad Crystal et, enfin, nous avons créé le groupe Suga Roy & The Fireball Crew. Je suis né et j'ai grandi à Race Course Clarendon en Jamaïque. J'ai fait mes études à Kemps Hill High School, où j'ai obtenu mon diplôme. J'ai ensuite déménagé à Kingston par amour pour le reggae. J'y habite toujours aujourd'hui. Je n'ai jamais regretté quitter Clarendon, j'ai trouvé ma place dans le monde du reggae et je me suis fait connaître en Jamaïque et partout ailleurs.
Je suis aussi producteur et créateur du Fire Ball Records, à Kingston. J'ai produit beaucoup de morceaux avec Suga Roy & Conrad Crystal and The Fireball Crew, mais aussi avec plein d'autres artistes (Anthony B, Capleton, Sizzla, Jah Mali, Beenie Man, …)

Conrad Crystal : Quant à moi, je suis né et j'ai grandi à Kingston, en Jamaïque. Je baigne dans le Reggae Music depuis 1996.

Vous venez de sortir votre dernier album Honoring The Kings Of Reggae, qui rend hommage aux légendes Jamaïcaines. Combien de temps avez-vous travaillé sur ce projet ?

Suga Roy : Cela m'a pris 1 an et demi pour le produire et le partager partout dans le monde. C'est relativement rapide pour un travail de ce type. La raison principale est que ce projet trotte dans ma tête depuis longtemps, et je me suis enfin décidé à le réaliser pour tous les fans de reggae.

Zareb a rejoint le groupe qui était auparavant basé sur votre duo. Comment s'est passée son arrivée ?

Suga Roy : En tant que leader du groupe, c'est moi qui ai pris la décision de faire appel à Zareb pour participer à ce projet. C'est un très bon chanteur, et je pense qu'il avait juste besoin d'un petit coup de pouce pour qu'il démontre tout son talent au monde entier. J'adore aider les jeunes artistes, j'estime que tout le monde mérite d'avoir une chance de réussir sa vie sur Terre. Je ne travaille pas pour moi tout seul, j'essaie toujours d'aider les autres. Désormais, Zareb est partie prenante du Fireball Crew Band, tout comme d'autres membres d'ailleurs.

Suga Roy & Conrad Crystal

Comme tu viens de le dire, beaucoup d'autres artistes, chanteurs et musiciens très connus, ont collaboré avec vous pour fabriquer cet album. Etait-il facile de les convaincre ?

Suga Roy : Oui, c'était plutôt facile pour moi de convaincre Sizzla, Busy Signal, Gyptian, Jah Mali, Burro Banton, Terry Linen and Krymist car ils me reconnaissent en tant qu'artiste et producteur de talent. Ils ont beaucoup de respect pour le travail que j'ai accompli depuis des années. Donc quand je leur ai demandé s'ils voulaient se joindre à moi pour prendre part à ce projet, ce n'était pas un problème pour eux. Je pense même que quiconque connaîtrait les racines de la musique reggae, d'où elle provient, aurait voulu y participer. Pour cause, nous mettons en valeur 19 artistes de légende qui nous ont ouvert la voie, à nous la nouvelle génération, pour que l'on puisse marquer à notre tour notre empreinte sur l'histoire de l'industrie du reggae. Nous devons avoir beaucoup de respect pour ces artistes fondateurs de ce mouvement.

Peux-tu nous expliquer comment tu as choisi tous ces featurings ?

Suga Roy : En tant que producteur et propriétaire du label Fire Ball Records, je suis habitué à entendre de nombreux artistes différents, et on peut dire que j'ai l'oreille pour reconnaître lequel d'entre eux conviendrait le mieux pour tel ou tel morceau. Si tu n'as pas cette technique, tu peux te tromper et placer un mauvais artiste dont la voix ne correspondrait pas à la chanson, à la mélodie que l'on souhaite obtenir. Je me dois de trouver le bon chanteur, le bon deejay, avec les bons lyrics et les bonnes mélodies. C'est pour ça que j'ai choisi tous ces gens.

Justement, nous serions intéressés de savoir comment s'est passé l'enregistrement avec toutes ces personnes…

Suga Roy : Zareb, Conrad Crystal et moi-même avons fait les premiers enregistrements. Ensuite, après plusieurs écoutes, j'ai sélectionné l'artiste que je voulais en featuring. Ce sont ceux que vous retrouvez sur l'album. Pour le choix des musiciens, j'ai envoyé quelques morceaux originaux au House Of Riddim Band en Autriche. Ils les ont écouté, ont fait leur propre version de chaque riddim, qu'ils m'ont retransmis et que j'ai écouté. L'inspiration a fait le reste, avec l'aide de Jah. L'idée, c'était de mélanger la musique Jamaïcaine et la musique Européenne. Et d'avoir des riddims avec une vibe différente. Mais nous avons aussi d'autres morceaux joués par des musiciens Jamaïcains*.

Conrad Crystal, Bobby Digital, Suga Roy & Zareb

Concernant le choix des reprises, était-ce aussi simple ?

Suga Roy : Ah ça, non ! Les artistes à qui l'on a voulu rendre hommage ont chacun un nombre important de chansons dans leur répertoire, c'était un petit challenge pour moi. Encore une fois, je crois que Jah m'a donné la bonne inspiration pour choisir les bons morceaux.

Conrad Crystal : Par contre, ce n'était pas trop difficile pour moi de reprendre ces chansons. Pour la plupart d'entre elles, je les chantais déjà lorsque je faisais partie du Killaman Jaro Sound.

Est-ce qu'il y aurait des enregistrements que vous auriez fait et qui ne figurent pas sur cet album ? Vous les gardez pour plus tard ?

Suga Roy : Oui, nous avons encore d'autres reprises en stock que je n'ai pas mis sur l'album. Elles se trouvent sur mon disque dur, je peux les sortir à tout moment !

Conrad Crystal : Oui effectivement nous en avons d'autres qui ne sont pas sur l'album, mais la production a du faire le choix des chansons qu'elle voulait voir apparaître sur l'album. Les autres sortiront le moment voulu.

C'est une bonne nouvelle ! Et y en a t-il d'autres que vous auriez aimé faire ?

Suga Roy : Oui. J'adore les classiques old school, donc quand je ressens l'envie d'en faire une reprise, je la fais.

Pensez-vous que les Jamaïcains sont plus sensibles à ce type de projet, qui mettent en exergue des personnalités importantes du pays (et le pays en général), plutôt qu'à des jeunes groupes de la nouvelle génération ?

Suga Roy : Les Jamaïcains aimeront toujours ce type de musique, le roots music, car c'est de la musique vraie, authentique. ils aimeront toujours cela. Le problème c'est qu'aujourd'hui, les productions ne prennent pas le temps de faire les choses bien, c'est pour ça que les gens rechercheront toujours le reggae authentique.

Conrad Crystal : Oui, je sais que les Jamaïcains vont aimer notre album car ils aiment le roots, et notre musique est roots. C'est l'origine du reggae, tout est parti de là. Il y a des gens qui disent que la musique d'aujourd'hui, de certains groupes du moment, est sans fondement et qu'elle sera oubliée un an plus tard. Mais ce ne sont pas seulement les Jamaïcains qui pensent cela.

Avez-vous prévu de sortir des morceaux originaux prochainement ?

Suga Roy : Absolument. Nous travaillons déjà sur des compositions originales qui seront sur notre prochain album.

Conrad Crystal : Et il y aura toujours de nouveaux morceaux à sortir...

Vous êtes plutôt rares sur les scènes en Europe, et en France plus exactement. Aurons-nous l'occasion de vous voir prochainement ?

Suga Roy : J'ai toujours souhaité que les gens puissent voir Suga Roy & The Fireball Crew en Europe. Mais je ne sais pas pourquoi les agences et promoteurs ne nous donnent pas cette opportunité de venir et de jouer du reggae positif chez vous en Europe. J'espère que ça se fera.

Conrad Crystal : Moi aussi j'espère que vous aurez l'occasion de nous voir, je suis sûr que notre musique plaira aux Européens donc nous attendons juste le bon promoteur.

Nous espérons que certains d'entre eux liront cet appel… Pour finir, avez-vous un dernier mot à dire pour nos lecteurs du webzine ?

Suga Roy : A tous les lecteurs, je vous invite à croire en vous même, aimez et prenez soin de chacun d'entre vous. Be positive, live positive. Et continuez de soutenir Suga Roy & The Fireball Crew, en visitant notre site internet.

Conrad Crystal : Je voudrais simplement dire aux gens de rester attentifs, et d'écouter de la bonne musique. Quand vous écouterez notre dernier album, rappelez-vous que le bon reggae a toujours été fait en Jamaïque !

*Liste des musiciens ayant participé à l'enregistrement de l'album Honoring The Kings Of Reggae Music :
Bands: The Fireball Crew Band,
Drummers:  Kirkle Dove, Stanley “Barnabas” Bryan, Danny Dennis, Anthony Watson
Keyboards: Robby Lyn, Dalton Brownie, Shane Greenswords, Wrong Move, Danny Dennis: Hugh ”Bobo” Hall, House Of Riddim Band, Jerone Battick
Bass: Errol Flabba Holt Carter, Danny Dennis,
Guitars:  Ernie, Bopee, Dalton Brownie / House Of Riddim Band ,
Percussions: Alvin Haughton, Bongo Herman, Bobby Digital, Ras Minimum, Suga Roy& The Fireball Crew, Dorian Green
Horns: Dean Frasers
Trombone:  Nambo, Everald Gayle 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements