Le Peuple de l’Herbe – Stay Tuned…

Un nouvel album du Peuple de l'Herbe, c'est un peu comme la célèbre boîte de chocolats de Forrest Gump : "on ne sait jamais sur quoi on va tomber". A l'instar des autres groupes ayant émergé au cours des 90's auxquels il a souvent été comparé (High Tone, Zenzile, Ez3kiel...), le crew lyonnais a toujours pratiqué la diversité musicale sans s'enfermer dans un style bien déterminé.

L'innovation est en effet le maître-mot du Peuple de l'Herbe, raison pour laquelle il est toujours bel et bien présent en l'an de grâce 2017 et qu'il s'apprête à sortir son huitième album, Stay Tuned..., le 27 janvier chez Verycords après avoir franchi un autre niveau (Next Level).

Et l'on est bien obligé d'avouer que Le Peuple de l'Herbe en a parcouru du chemin et que le line-up a subi de grosses modifications entre 1997, date de création du groupe, et aujourd'hui. Résultat, le son du Peuple a considérablement muté : des inspirations black music groovy des débuts, on est passé à une esthétique plus froide et électrique. De la même manière, on se souvient que le dernier album d'High Tone, Ekphrön (mais aussi leur EP Ghost Track) avait tout d'un no man's land, ce genre d'endroit dans lequel personne n'ose s'aventurer de peur d'être anéanti. Mais si, High Tone l'a fait, brillamment, et en resorti indemne.

Le Peuple de l'Herbe suit à peu près le même chemin, d'autant plus qu'ils viennent de recruter le rappeur Oddateee qui opérait justement sur les deux derniers albums d'High Tone. Dès la première écoute de ce Stay Tuned..., on avouera qu'on a été, non pas déstabilisé, mais qu'on s'est légèrement retrouvé égaré. On n'avait pas l'impression d'être en terrain conquis pour rester sur les métaphores militaires. Mais ça, c'était avant que notre cerveau ne reconnecte entre eux tous nos neurones qui portent l'empreinte Peuple de l'Herbe et qui sont éparpillés dans les méandres de notre système nerveux. Une fois que toutes les liaisons ont été établies, on finit par reconnaître la patte aisément identifiable du combo lyonnais.

le peuple de l'herbe, jc001, dj pee

Mais alors quelle ligne directrice donner à cet album ? Bien que l'identité du Peuple de l'Herbe se résume à un melting-pot musical, on décèle quand même un semblant d'unité autour de Stay Tuned... Et là en l'occurence, on se dirige vers un hip-hop, voire un trip-hop, sur lequel la guitare de Tom Morello des Rage Against The Machine et des sons grime, indus et noise seraient venus se joindre. Cela a quelque peu à voir avec cet excellent mais défunt groupe tourangeau, Fumuj, dont le bassiste s'exprimait de la sorte : "Fumuj, c'est un groupe qui n'a pas trop d'étiquette. Je lui dirais [à quelqu'un qui ne nous connaît pas] que s'il aime Rage Against the Machine, The Chemical Brothers et Cypress Hill mélangés, qu'il vienne" (voir ici). Voilà pour le cadre.

L'album commence fort, très fort, avec un "Beautiful Swing" qui rappelle les intros "Main Title Theme from "Le Cube"" de Cube ou encore "Heart & Soul" de Tilt avec ses cuivres façon blaxploitation et son aspect épique, à la différence près que les guitares, absentes ou confidentielles sur les morceaux précédents, se font assez heavy.
Et ça continue de plus belle avec la piste suivante, "Abuse", dans laquelle Oddateee fait sa première apparition, et où Le Peuple de l'Herbe devient, l'instant d'un titre, le pendant français des Prophets of Rage, la reformation des Rage Against The Machine sans Zack De La Rocha mais avec B-Real de Cypress Hill et Chuck D de Public Enemy au chant. Un savant mélange de metal et de hip-hop couplé aux scratches de DJ Pee et à des cuivres dissonants devraient pouvoir vous satisfaire ; on a surtout hâte de voir ce que ça peut donner sur scène.
A propos de concert, on imagine déjà l'attitude de JC001 se baladant nonchalamment avec sa voix de velours et son regard hypnotisant en train de rapper sur "Only a few" et son beat hip-hop avec quelques effets "nunchaku" de DJ Pee. La guitare prend ici des allures de rock progressif ou noise, ainsi que sur "Nameless victim", avec Oddateee, qui conserve peu ou prou la même structure quoiqu'ici la guitare se fait plus blues. A contrario, on remarquera des accents plus pop (la bonne pop, c'est-à-dire celle qui vient d'Angleterre), ce qui n'est pas pour nous déplaire, sur "Who's got it" où un Oddateee adopte un ton plus mélodique.

Et puisqu'on parle de l'Angleterre, on se doit de signaler les orientations grime qu'a prises Le Peuple de l'Herbe sur ce Stay Tuned... en particulier avec "Sleep Tight" et "Refugees" et leur ambiance oppressante accentuée par le flow inquiétant de JC001. Mélancolie, tristesse et constat de la dépravation de notre monde dans le très évocateur et sombre "V13" (la référence est explicite, nul besoin de s'attarder dessus) mené d'une voix de maître par Marc Nammour, que l'on avait déjà découvert sur "Parler le Fracas" dans A Matter of Time. Quant au beat saccadé, dark et glaçant sur "Le Silence", il est nuancé par une guitare plus chaleureuse.
Et si les titres breakbeat "Lucy Fire" (avec un JC001 toujours aussi convaincant) et "Time Blends" demeurent très efficaces via la pincée de rock qui s'y ajoute comme par enchantement, on se réjouira d'une mélodie façon Queens of the Stone Age sur "Time Blends". Qui l'eût cru ?

L'album se conclut par "Intervals", avec des samples désopilants comme seul Le Peuple de l'Herbe sait en dénicher et qui se fait l'écho du titre d'ouverture, utilisant la même recette mais en plus noisy cette fois-ci. La boucle est bouclée.

Stay Tuned... n'est assurément pas l'opus le plus dancefloor du groupe lyonnais et peut-être le moins accessible. Mais Le Peuple de l'Herbe a, une fois de plus, fait la démonstration, que son intérêt pour la musique ne se résume pas à l'electro et au groove et qu'on peut étendre encore plus loin les champs du possible de la création.

TRACKLIST 

1. Beautiful Swing
2. Abuse
3. Lucy Fire
4. V13
5. Le Silence
6. Only a Few
7. Refugees
8. Who's got it
9. Sleep tight
10. Nameless Victim
11. Time bends
12. Intervals

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements