SHT Crew – Premier Acte

S’il y a quelques jours, on se penchait sur le premier album du Booboo’zzz All Stars, Studio Reggae Bash, continuons sur notre lancée afin de partir à la rencontre d’un autre collectif originaire de la côte aquitaine, et plus particulièrement des localités de Bayonne et de Biscarrosse, le SHT Crew, comprenez Sweet High Time Crew (mais on conservera l’acronyme pour des raisons pratiques, vous n’y verrez aucun inconvénient…), une « combinaison basco-landaise« .

Pour résumer brièvement, le SHT Crew, fondé en 2014, ce sont deux MCs, Numan et Laspla, très vite rejoints par deux selectas, Duba-J et Bashment d’Eurosia Sound (dont fait également partie Numan). On avait justement pu voir opérer ce dernier au côté de Papa Style lors du festival du Grand Bastringue l’an dernier (live report ici).

Après avoir sorti quelques singles, notamment « Skank it on », dont le clip a été tourné en partie sur le front de mer de Biscarrosse, le SHT Crew débarque avec un premier EP, logiquement intitulé Premier Acte, paru le 9 mars dernier. Et si Numan est également l’auteur d’un titre en solo « Désillusions« , produit par Eurosia Records en 2015, à l’ambiance plus hip-hop que reggae, on se doit également de signaler un autre morceau qui nous permettra de mieux situer le SHT Crew dans le paysage musical français. « Passe nous voir » est en effet une combinaison entre Laspla et Zeno de Kwk basé sur un beat de…20Syl, que vous connaissez tous bien sûr en tant que MC de Hocus Pocus et, surtout, l’un des 4 DJs de C2C. Bien que Pfel et Greem, deux autres membres de C2C, nous confiaient en interview qu’ils ne sont pas du tout influencés par le reggae (plutôt par la soul, le funk, etc…), le quatuor nantais a été, d’une certaine manière, l’instigateur d’un renouveau boom-bap au sein du hip-hop français et sur lequel sont venus se greffer des artistes aux inspirations reggae tels que les Phases Cachées, Naâman, Jahneration, La Chose, United by Skankin’, Scars, Yellam, etc… Une bonne partie de ces artistes s’étaient d’ailleurs donnés rendez-vous le temps d’un morceau, « We all« , composé par Fatbabs.

sht crew, premier acte, premier ep

Le décor est planté. D’autant plus qu’on peut établir une certaine analogie entre le SHT Crew et deux autres collectifs hip-hop ; d’une part, 1995 (l’un des projets du très talentueux Nekfeu) et, surtout, d’autre part, Bigflo & Oli, dont les connexions avec Naâman ne sont plus à démontrer (voir ici). Les flows de Numan et Laspla sont en effet plus hip-hop que reggae et l’on s’en rend compte dès le titre d’ouverture de Premier Acte, « Préface », dont l’instru de OHD est clairement un beat boom-bap et rappelle, avec ses cuivres, les emblématiques « La Source » et « La Suite » de 1995. Mais ce qu’on apprécie par-dessus tout, c’est que le duo ne se dote pas de grands discours et nous fait plutôt part, avec une sincérité toute juvénile et un certain recul, de ses envies, de ses aspirations, de ses doutes. Bref, c’est franc, c’est authentique, Numan et Laspla chantent ce qu’ils sont et qui ils sont, sans prétention. Nul besoin d’être un pseudo-artiste engagé de bas étage pour produire des conscious lyrics, il suffit juste d’être honnête avec soi-même et de refléter son propre vécu. Et ça, le SHT Crew l’a parfaitement assimilé.

Puis, ça continue de plus belle avec le titre éponyme avec Fatbabs à la prod, comme quoi le SHT Crew a très bien su s’entourer pour son premier EP ; on soulignera également que c’est Evidence Music, le label genevois qu’on ne vous présente plus (voir ici et ici), qui a mixé et masterisé ce Premier Acte. Nous disions donc que Fatbabs a participé à cette aventure et son travail ici se rapproche plus de ce qu’il peut faire avec Naâman que sur son Daily Jam (la grosse chronique ici) qui sonne plus jazz/trip-hop que reggae. Dès le début, Laspla annonce la couleur avec son couplet : « Ce matin, je me réveille les yeux qui collent, l’odeur de tabac froid qui englobe tout mon nez ; Numan me rappelle que l’EP est en cours, que j’ai du taf à accomplir« . Bon, je ne vous fais pas de dessin, vous avez tous déjà été confrontés (ou êtes encore) à ce genre de situation nonchalante. Le morceau exprime par la suite leur rage de vaincre et leur volonté de mener à bien leur projet malgré les obstacles qui se dressent devant eux.

Les tracks suivants « Tuss », composé par LionRiddims et « Everyday » par Alann Ulises sont orientés reggae en mode rub-a-dub avec là aussi une dose non négligeable de good vibes et de bonne humeur. Sur « Tuss », ils racontent peu ou prou leur parcours en n’omettant pas de rendre hommage aux artistes qui les ont construits en tant que MCs reggae/hip-hop (Bob Marley, Danakil, Phases Cachées, Papa Style, LNP Roots Family, Raggasonic, Barrington Levy…) et de montrer leur attachement à leur région : « à tous les frérots des sound systems du Pays Basque au nord des Landes« . Quant à « Everyday », il s’agit d’une déclaration d’amour à tout ce qui les entoure (leur famille, leurs potes, la musique, leurs copines, « les pins des Landes« …) avec des textes qui manquent un peu de consistance (dans la forme, j’entends bien) mais qui sont voués à gagner en maturité. Cependant, comme nous le précisions plus haut, tout cela est dit avec sincérité, ça vient du cœur et c’est ce qui compte avant tout.

On revient à quelque chose de plus hip-hop sur « Génération » avec une prod d’Amsy basé sur le « Bongo Bong » de Manu Chao et dont les lyrics sont plus ancrés dans la réalité socio-économique et politique d’aujourd’hui. Et pour finir cet EP, ils se posent sur un rythme dubstep concocté par B.O pour « Insouciant », il fallait bien ça pour ce titre qui demeure le plus politisé et le plus véhément de la tracklist.

Avec ce Premier Acte, le SHT Crew a su proposer une production à la coloration éclectique, puisant autant dans le rap que dans le reggae avec quelques éléments plus hargneux. Les riddims sont autant d’invitations à skanker ou à jumper pendant que les textes sont motivés par une vitalité et une spontanéité fidèles à leurs auteurs. Ce premier EP est une belle réussite, qu’on se le dise !

TRACKLIST

1. Préface
2. 1er Acte
3. Tuss
4. Everyday
5. Génération
6. Insouciant

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements