Atomic Spliff – Robomuffin

Après l’abordage de leur Piratomixtape, la révélation de leur existence à la planète Terre et notamment aux Victoires du reggae 2016 avec leur premier album Ras Attack, Daddy Cookiz et Stoneman nous plongent à nouveau dans un univers bien à eux avec leur deuxième album Robomuffin.

Atomic Spliff Robomuffin

Daddy Cookiz et Stoneman se sont fait plaisir sur cet album, on le ressent d’entrée sur « Appelle moi » le premier titre de ce nouvel opus. En Rub a dub Style et accompagné de Brieuc au mélodica, ils se présentent avec humour en enchainant les jeux de mots sur leurs noms et les références, entre autres, cinématographiques et musicales.

« Yaga Yaga Yow ! T’as reconnu le cri ? Comme un bobo-ashanti appelle-moi An-Stony B ! « 
 

Brieuc Atomic Spliff

(Photo: Dominique Houcmant – Goldo)

 

On continue avec le titre éponyme de l’album. Même si, de prime abord, l’impression que donne ce titre présage un thème léger, c’est loin d’être le cas. En nous racontant l’histoire des droïdes ST-One et C2O-KIZ, ils nous font prendre conscience du formatage que nous subissons depuis notre naissance. Ils ont eu la chance de se faire rafistoler par des rastas qui les avaient capturés et à leur tour, ils tentent de nous reformater avec l’opération « Robomuffin « .

« Robomuffin, but dis ya robomuffin ! La vie à babylon a transformé les hommes en machines.
Robomuffin but dis ya robomuffin ! Ils ont enfermé nos libertés derrière des codes pin.
Robomuffin, but dis ya robomuffin ! Nous on a quitté le system, on ne rentre pas dans leurs combines. « 

 

Atomic Spliff sont de fervents défenseurs de la good vibe. Sur cette troisième track, ils tentent de nous rappeler qu’il y a différentes façons de se battre et celle qu’ils ont choisie est pacifique. Appelez-les « Peacefull Warriah » !

« A tous ceux qui combattent la haine avec un sourire et qui ont compris que la vie vaut mieux qu’un soupir. Certains vivent le meilleur et d’autres vivent le pire mais on ne laissera pas babylon nous désunir. « 
 

Laisse tes problèmes à la gare et saute dans le « Train to Zion » mené par Atomic Spliff. Comme pour Ras Attack, ils ont collaboré sur plusieurs morceaux de l’album avec les Moonshine Horns, la section cuivre du Asham band. Vous retrouverez donc pas mal d’influences et sonorités Ska et Rocksteady dans ce projet.

« On est loco-motivé. Quand on a démarré, personne ne peut nous arrêter. Tickets pour Zion, destination fixée, on s’en va vers la liberté.
Tous les wagons de ce train sont taggués, des messages d’amour et des messages de paix. Si un jour tu le vois passer, sois cool et tu pourras monter. « 

 

Pour le titre suivant, ils ont été inspirés par l’incontournable film Rockers. Plus particulièrement par le passage où Horsemouth et Dirty Harry arrivent dans une soirée et prennent le contrôle des platines en jetant le Dj dehors afin de passer leurs propres sons. Quand la police arrive pour les arrêter, Dirty Harry leur crie « Remove Ya ! » (Dégage !)


« Rastaman est au control. Remove ya ! N’essaye pas de changer les rôles. Remove ya ! Bouge de la t’es pas drôle. Atomic Spliff top a top inna di dancehall ! « 
 


 

Daddy Cookiz et Stoneman ont rencontré Mardjenal pour la première fois au Rast’Art Festival 2015, où le feeling est tout de suite passé et où des liens forts se sont créés. Il était évident pour eux que cet artiste talentueux avait sa place sur leur prochain album, pour qu’ensemble ils tentent de nous emmèner « Plus haut » sur la route de Zion.

 » … Libre comme l’air, dans le ciel au-dessus des nuages, capte le courant ascendant des vents.
Mais ne va pas te brûler les ailes dès le premier virage, il y a un moment où on monte et un où on redescend.
Tous ce qu’on ressent, les autres le voient. Pour avoir le smile il suffit d’en faire le choix… « 

 

Atomic Spliff mardjenal

(Photo: Ruff’n’Tof)
 

La prochaine track a été inspirée par Moko, leur guitariste. Elle est dédicacée à « Mr Postman », ce messager auquel ils se comparent, avec la différence qu’eux ne livrent au micro que les bonnes nouvelles.

« Je livre une vibe qu’on ne connaît pas.
Parce que la radio, la télévision n’en veulent pas.
Alors on se propage le projet sous le bras.
Donne-moi ton adresse et je te l’envoie. »

 

Moko atomic spliff
(Photo: Dominique Houcmant – Goldo)
 

Le 1er juillet 2016, Atomic Spliff nous faisaient découvrir le premier extrait de cet album avec le morceau « Pas assez ». Sa musique mélancolique au piano et ses textes conscients dénonçant le capitalisme font de ce titre l’un des plus beaux morceaux qu’ils aient écrit jusqu’à aujourd’hui.


 

« Je vois qu’il y a des militants, mais y en n’a pas assez. Y en a trop qui sont restés collés dans leur canapé« 
 

Vous connaissez déjà les deux morceaux suivants, en tout cas l’un d’eux, puisqu’il s’agit du double single sorti en octobre dernier « Rock and Steady », accompagné de son clip, et « Well Now ».

A travers ces deux titres, Stoneman et Daddy Cookiz ont voulu rendre hommage à deux groupes de Rocksteady belges en créant deux nouvelles instrus à partir de samples de morceaux déjà existants, comme on le fait dans le Hip-Hop. « Rock and Steady » est donc un remix de « Just a po’boy » des Moon Invaders et « Well Now » de « Iris Skank » des The Caroloregians. Un pur produit « Made in Belgiumaïca ». Ce double single sera disponible prochainement en format 45T, donc sortez vos platines !

« Well now !
Laisse-moi rêver babylon boy, well now !
Laisse-moi profiter de la vie, well now !
Laisse-moi croquer celle-ci à pleines dents, tes problèmes j’ai pas l’temps !
Follow me now ! »

 

Atomic Spliff Rock and steady

(Photo: Atomic Spliff)
 

Les deux MC’s sont « Nerveux » et ils ont toutes les bonnes raisons de l’être au vu de ce que Babylon fait de ce monde. Sur ce morceau, ils ont invité DJ Bust, l’un des Deejays hip-hop les plus talentueux de la région liégeoise, pour un freestyle aux platines.


 

Dj Bust

(Photo: Dj Bust)

« Step inna » s’accompagne d’une petite chorégraphie que les massives ont déjà pu découvrir tout au long de la tournée « Rock and Steady ». Son refrain vous fera bouger vous aussi et si ce n’est pas le cas, il vous fera au moins sourire. Cette chanson est pourtant plus sérieuse qu’elle n’y parait puisqu’elle parle des pas que l’on fait dans la vie et de leur importance.

Atomic Spliff Step inna

(Photo: Fakeye)
 

« Step inna di left, step inna di right, step inna di dancehall night.
Step inna di left, meh seh di step inna di right, step inna di rub a dub life
. »
 

« Gal Inna di Dance » est le troisième et dernier featuring de l’album. Il s’agit là d’une Ladys Anthem, et quoi de mieux pour ce thème encore jamais abordé jusqu’à aujourd’hui que d’inviter une des demoiselles les plus talentueuses de la nouvelle génération d’artistes reggae, comme LMK ?

Atomic Spliff LMK

(Photo: Ruff’n’Tof)
 

« Chacune est plus forte qu’une vingtaine d’entre nous,
On croit devoir la protéger au milieu des loups
Mais sa morsure est puissante et elle te met à genoux
Et quand elles sont pas là c’est le monde qui devient fou. « 

 

« Ruff » est une tune qui nous fait le même effet que la version de « A fond » sur le Hot Riddim qu’ils jouent en soundsystem, de par ses basses et son énergie. Nous n’avons qu’une envie, nous déchaîner dessus. De quoi satisfaire les Bass et Digital Addicts.

« On est des sauvages,
Ils veulent nous étudier mais ne comprennent pas notre langage
Alors ils ont décidé de nous jeter en cage
Mais on a mordu le system on lui met la rage… « 

 

L’album se termine calmement par un message d’unité avec le titre « A wah do dem » sur une instru plutôt Ska.

« Si t’es dans la mer sur un bateau sans équipage, alors il coule
On a besoin des autres, on a besoin des autres, on a besoin d’une famille… « 

Tracklist :

1. Appelle moi
2. Robomuffin
3. Peaceful Warriah
4. Train to Zion
5. Remove ya
6. Plus haut (feat Mardjenal)
7. Mr Postman
8. Pas Assez
9. Rock and Steady
10. Well now
11. Nerveux (feat Dj Bust)
12. Step inna
13. Gal inna di dance (feat LMK)
14. Ruff
15. A wah do dem

L’album était disponible sous forme de carte USB le 10 mars, à la release party au Reflektor. Il est déjà en précommande sur itunes et sera disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légal ce 31 mars. Pour ceux qui désirent le CD ou le 45T de « Rock and Steady », ils seront disponibles dans les bacs à partir du 7 avril.

Atomic Spliff Robomuffin
 


Vous pouvez les retrouver prochainement en live :

14/04 à l’Eden (Charleroi – Be) pour la deuxième release party avec Babelsouk
15/04 La smala festival (Tournai – Be)
7/05 Fête a Nérac (47)
20/05 Rogery festival (Gouvy – Be)
3/06 Dolhympiades (Dolhain – Be)
24/06 Concerto (Rebecq – Be)
30/06 No Name festival (Ovifat – Be)
21/07 Reeds festival (Suisse)
22/07 Festival Gully Sound (Arandas (01))
4/08 Fête à Albas (46)
15/08 Brussel Summer festival (Bruxelles – Be)
1/09 One Love festival (Brighton – Angleterre)
02/09 Hootananny brixton (Londre – Angleterre)
08/09 Festival des Terrils (St-Nicolas – Be)
04/11 Vie’ré sonore festival (Le poire sur vie (85))



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements