Morgan Heritage – Avrakedabra

Le 19 mai était véritablement une date événement pour tout amateur de reggae. De nombreuses sorties étaient programmées ce jour-là : le premier album solo de Devi Reed (chanteur de The Banyans), Essence Of Life, le nouvel opus de la surprenante Soom T (Ode To A Karrot, feat. Budz), l'excellent Ideologies de Droop Lion et, attendu par de nombreux fans francophones (qui ne seront pas déçus), la Nouvelle Donne de Yaniss Odua assortie d'une grande tournée.

Mais, à l'international, la sortie la plus remarquée est sans l'ombre d'un doute celle de Morgan Heritage. Influencés à la fois par leur pays natal (les Etats-Unis) et leurs origines (la Jamaïque), la musique du groupe familial s'en ressent. On y trouve du reggae bien sûr, essence de leur esprit et de leur mode de vie rasta, mais aussi beaucoup de pop, du rock, du hip-hop, …

Leur nouvel album, intitulé Avrakedabra, sorti donc le 19 mai sur leur propre label CTBC, condense tout ce que le groupe aime faire (en bien s'il vous plaît). D'ailleurs, les 2 premiers extraits dévoilés, "Selah" et "Reggae Night", montrent bien les multiples facettes de ces caméléons musicaux. Le premier morceau cité est un savant mélange de reggae à la fois respectueux des traditions tout en étant modernisé. Ce morceau nous fait d'ailleurs penser par moment aux productions de Stephen Marley, dans ces morceaux les plus "roots". Le second, vous l'aurez deviné, est une reprise pop du célèbre tube de Jimmy Cliff. Même si le débat reste ouvert avec les fans de reggae les plus endurcis, il faut bien reconnaître que ce cover réalisé en compagnie de DreZion est plutôt réussi.

Le troisième extrait, disponible à l'écoute depuis le 28 avril, est en fait un double single. "We Are" continue de montrer à quel point les Morgan s'adapte parfaitement aux sonorités d'aujourd'hui, et même de demain, en accueillant la jeunesse à se tourner vers le futur, pour mieux la faire vivre et l'avoir en main ("This is for the youths […] Welcome to the future […] We are the future"). Pour plus de crédibilité, il fallait sur ce morceau s'entourer d'artistes de la nouvelle génération, et le duo Kabaka Pyramid / Dre Island était probablement ce qu'il y avait de plus pertinent pour signer cet hymne futuriste (guitare rythmique imprégnée de réverbération, une myriade d'effets déformants de synthé, …). Un régal pour tout amateur de dancefloor.

"Ready For Love", en combinaison avec R. City, est beaucoup plus léger. Dès qu'il s'agit d'amour, évidemment le rythme ralentit pour s'approcher d'un lovers rock plus classique.

"One Family" est un morceau qui semble tout droit sortir de la Motown. Vous savez, cette maison de disques américaines qui a fait évoluer "quelques" artistes dont vous avez peut-être déjà entendu le nom : Diana Ross, Stevie Wonder, Marvin Gaye, The Temptations pour ne citer qu'eux, ou plus récemment Bruno Mars… Mais dès lors qu'il s'agit d'unité familiale (et Morgan Heritage en connaît un rayon), on pense tous aux célèbres Jackson Five qui auraient très bien pu être ceux que l'on aurait retrouvés en featuring sur ce morceau s'il avait été créé à une autre époque. Mais point de Jackson à l'horizon. Tant pis. On aura quand même droit à 2 frères pour exprimer cet amour de la famille, un certain Ziggy et un certain Stephen, dont le patronyme le plus populaire de Jamaïque (des Caraïbes ? du Monde ?) m'oblige à taire le nom pour éviter tout risque de lapalissade.

Vous avez en tout cas bien compris que Morgan Heritage soigne ses compositions à la fois soul, pop, hip-hop ("Golden" en est le parfait exemple), parfois même électro ("One Life To Live")… bref, typiquement emprunts de l'histoire et de la culture new-yorkaises. Normal me direz-vous pour un groupe, faut-il le rappeler, issu de Brooklyn. Le morceau "Dream Girl" possède une rythmique un peu plus rock, avec un flow hip-hop. Toute ressemblance avec un certain Matisyahu serait purement non fortuite...

Mais les principales origines de la famille Morgan sont quand même bien jamaïcaines, on ne pourra pas leur enlever ça et le reggae reste le fil conducteur de leur musique. D'autant plus lorsqu'ils rendent hommage à une légende trop tôt disparue (Bunny Rugs, chanteur/leader des Third World jusqu'à sa mort en 2014). Y compris lorsqu'ils créent un reggae inclassifiable avec un artiste qui l'est tout autant (Mr.  Talkbox, collaborateur de Bruno Mars… tiens tiens…) sur le titre "Want Some More" qui fait démarrer l'album. Et sur "Dancing In The Moonlight", le retour aux sources est encore plus marquant avec sa mélodie calypso sur le refrain.

Au fil de l'écoute des 15 morceaux qui composent cet album, on n'en trouve pas un seul qui ressemble à un autre. C'est ça qui est magique dans cet Avrakedabra qui rapprochera encore un peu plus l'"héritage de Denroy Morgan" des portes de la consécration musicale. Bien au-delà du reggae.

Morgan Heritage
Avrakedabra
Sortie internationale : 19 mai 2017
Label : CTBC

Tracklist :
1. Want Some More feat Mr. Talkbox
2. One Life to Live
3. One Family feat Ziggy Marley & Stephen Marley
4. Golden
5. Tribute to Ruggs feat Bunny Ruggs
6. Reggae Night feat DreZion
7. Selah
8. Read for Love feat R. City
9. Pineapple Wine
10. We are feat Kabaka Pyramid & Dre Island
11. Dream Girl
12. Ride and Roll
13. Harder Than You Know
14. Dancing in the Moonlight
15. Reggae Night (Global Remix) feat Chubb Rock, Stylo G, Timaya, Bunji Garlin, Stonebwoy, Drezion & Jaheil

Pochette de l'album Avrakedabra de Morgan Heritage

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements