Festival Cà  va bien s’passer – 10 et 11 Juin 2017 – Estrablin (38)

L'association Manzanillo organisait les 10 et 11 Juin derniers la 5ème édition du Festival Cà Va Bien S'Passer sur la commune iséroise d'Estrablin, dans l'enceinte du grand parc de Gémens.
Le soleil était encore au rendez-vous (décidément on est gâté). A notre arrivée sur site, nous retrouvons notre confrère Rasdjoh. Une triplette où chacun a eu un rôle à jouer pour vous faire vivre cet événement de l'intérieur.

Pour des raisons personnelles, nous n'avons pu couvrir la journée du lendemain qui se voulait familiale avec quelques concerts au programme avec entre autres Papet J et Mad A Skank.

Revenons donc en images et en mots sur cette soirée qui sans nul doute allait très bien se passer avec au programme Woodblocks Sound System, Bredda Sound, Patko backé par le Conquering Sound, et le jamaïcain Skarra Mucci.

Cà  Va Bien S'Passer

L'accueil était au rendez-vous et chaleureux, le sourire et l'engagement des bénévoles faisant plaisir à voir. Une fois les portes du château franchi, nous nous dirigeâmes vers le chapiteau dressé dans un coin de l'immense parc. Le Woodblocks Sound System se mettait en place gentiment, face un mur d'enceintes juchées à même le sol.
Bamboul, le chanteur de Datune étéit présent, servant de roady à la star jamaïcaine pour l'occasion mais pas que...

Dub Session Festival çà  va bien s'passer

Qu'il faisait bon chiller dans l'herbe verte, du bon son parvenant à nos oreilles. Après le Woodblocks Sound qui n'était jamais loin, c'était au tour de Bredda Sound d'enchaîner les vinyles et d'empoigner le Shure modèle 70, pour nous offrir une sélection pure roots & culture pleine de spiritualité.
Nous sommes allés à sa rencontre pour vous faire découvrir cet activiste qui était le régional de l'étape. Merci Bredda.

Salut Bredda. Merci pour ces quelques mots à La Grosse Radio. Peux tu te présenter?

Big up à La Grosse Radio, merci de nous donner l'opportunité de nous présenter. J'anime le sound avec mon ami Pascal. On est des passionnés, actifs depuis près de 12 ans sur la scène lyonnaise. L'idée de départ était de rassembler les gens et faire avancer le mouvement. On a pu aussi faire quelques belles premières parties comme celles de Toots ou Israel Vibration.

Un mot sur vos influences?

On est 100% roots. Comme je suis d'origine peule, ma musique a des forts accents d'Afrique de l'Ouest. En une heure de show, on fait environ trente minutes de pur roots avant de passer en revue tout le répertoire jamaïcain des années 60 à aujourd'hui, puisqu'il en faut pour toutes les oreilles

Festival Cà  va bien s'passer

Le duo Conquering Sound prenait la relève, en warm up à Patko pendant que le public commençait à prendre possession des lieux.
Il était convenu avec les organisateurs que nous le rencontrions aussi. Par lequel commencer? La question ne nous tarauda pas longtemps quand nous apercevons Skarra Mucci en train de parler avec son beatmaker, casquette vissée sur la tête.
Nous lui demandons s'il pouvait nous dire quelques mots ce qu'il accepta volontiers. Il nous entraîna un peu à l'écart d'un pas plein d'allant. Après un rapide sound check, l'entretien peut commencer.

Bonjour Skarra. Merci de répondre à quelques questions pour La Grosse Radio. Que penses-tu du sound system de ce soir et de l'ambiance qui règne ici?

J'adore ces atmosphères. C'est une opportunité pour moi de jouer au plus près du public. Une proximité que je retrouve dans l'ambiance de ce festival. Je pense que çà va être une très bonne nuit.

As-tu d'autres dates de prévues en France et en Europe?

Oui mon agenda est plein jusqu'à fin Août même si je n'ai pas toutes les dates en tête. Après mes sept dates en France, je m'envolerais pour une tournée européenne en Suisse, Autriche, Allemagne et Angleterre notamment.

Parles nous un peu des relations que tu entretiens avec Dub Inc.

Yeah! Je les considère un peu comme ma famille ici chez vous. Le titre "They Want" est une de mes meilleures collaborations. C'est Komlan qui m'a contacté le premier pour ce featuring. Big up à toute la famille de St Etienne et Lyon.

On ne te déranges pas plus longtemps. Encore merci Skarra au nom de La Grosse Radio. Un dernier mots pour nos auditeurs?

Yeah! Merci à vous c'est toujours un plaisir. Tout le monde n'aime pas le reggae, alors continuer à propager cette bonne musique et les bonnes vibrations.

Festival Cà  Va Bien S'Passer

Nous devions retrouver Patko après son concert, mais c'est finalement avant qu'il aille se préparer que nous lui avons posé quelques questions où il nous donne la couleur du show qu'il va nous proposer. Entretien express.

Bonjour Patko. Merci au nom de La Grosse Radio de répondre à quelques questions avant de renter en scène. Peux-tu nous faire un rapide retour sur ton album "Maroon"?

La tournée s'est bien passée, je suis même allé défendre le projet en Amérique du Sud ce qui était un retour logique par rapport au titre de mon album.

Des dates de prévues avec ton band?

On a fait un dernier live avec toute l'équipe samedi dernier. Je suis en train de monter un nouveau projet qui sera sous forme de trio. On sera à Toulon et en Ardêche notamment avant de prendre des vacances bien méritées.

Un mot sur le show de ce soir?

Un sound system familial où on va essayer d'adapter le show avec des morceaux plus posés, plus roots avec quelques titres de l'album.

Merci Patko. Un dernier mots pour nos lecteurs?

Vous faites un boulot monstre, toujours à nous soutenir. Cà fait longtemps que vous me suivez et je vous en remercie. C'est à chaque fois un plaisir de vous rencontrer.

Patko - Festival Cà  Va Bien S'Passer

Après ce court entretien, il allait être temps pour lui d'officier. Le public répond présent et Patko joue avec lui, faisant même participer son petit garçon. Le show est incontestablement reggae, le Conquering Sound enchaînant à un rythme fou, prenant des accents hip hop qui nous fait admirer son flow. Bamboul étant présent, il y est allé de son featuring.
Un show qui a captivé l'auditoire chauffé à blanc, attendant avec impatience Skarra Mucci.

Patko & Conquering Sound

Patko & Conquering Sound

Puis vint le moment tant attendu. A la vue de l'affiche il y a quelques semaines sur le coup on n'y a pas cru, mais il était bien là, prêt à en découdre. Le public étant amassé contre les barrières, ne manquait plus que lui.
Après une vingtaine de minutes d'attente dûe à un problème de micro, le DJ meublant tant bien que mal, Skarra se mit en avant et entama son show qui s'annonçait bouillant.

Pendant près de quarante minutes, l'artiste enchaîne les tunes avec une énergie débordante, reprenant certains classiques au son old school.
Après avoir soulevé la foule en entonnant un "Bad Boys, Bad Boys, what you gonna do"  au chant rappé reprise en choeur, il revint sur son Dancehall President avec notamment le titre "Raggamuffin School" avant de conclure avec son hymne "My Sound".

Skarra Mucci

Skarra Mucci

Skarra Mucci

La nuit était bien avancé quand nous décidâmes de prendre la route, mais nous ne pouvions pas partir sans arracher un dernier mot aux organisateurs que l'on peut résumer ainsi: "Un festival dont le nom fait écho à l'état d'esprit de l'équipe".
Longue vie à vous.

Merci à Rasdjoh et Sev Irie pour les photos.
Merci à Konee, Mathilde, Kabok, et tous les organisateurs pour leur accueil et leur gentillesse.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements