Feldub – Class War

On ne le dira jamais assez, la scène dub bordelaise reste l'une des plus prolifiques en France. Depuis l'éclosion du mouvement dans l'Hexagone au cours des années quatre-vingt-dix, Bordeaux en a été incontestablement le fer de lance au côté de Lyon et son label mythique Jarring Effects et des groupes qui le sont tout autant tels que High Tone ou Kaly Live Dub. La capitale girondine regroupait, quant à elle, en son sein des collectifs majeurs aujourd'hui malheureusement disparus, les regrettés Uzinadub et, bien sûr, Improvisators Dub. Mais cette mouvance perdure en 2017 avec des artistes injustement trop peu reconnus : on avait été bluffés en fin d'année dernière par l'EP de remix de Dub Machinist voir ici), de la même manière que le Roots Zombie meets Gary Clunk il y a quelques mois (voir ici).

C'est peu ou prou dans ce contexte foisonnant qu'a émergé voilà maintenant plusieurs années déjà le label Banzaï Lab qu'on ne vous présente plus et dont on vous parle régulièrement dans nos pages via Smokey Joe & The Kid. Cependant ce n'est pas le duo de gangsters qui nous intéresse aujourd'hui, mais plutôt l'une des rares, voire la seule, signature dub de la structure, Feldub. Ce dernier n'est pas totalement inconnu de nos services puisqu'on vous avait fait part de son travail dans notre chronique sur la compilation estivale du label en 2016 (celle de 2017 arrive très bientôt, c'est promis) ou encore par son remix d'un track de Manudigital (voir ici).

Le 16 juin prochain, Feldub (épaulé ici par le musicien Fabien Neyst) sortira un EP, Class War, qui s'inscrit donc dans la plus pure tradition du dub made in Bordeaux : c'est stepper et c'est cuivré. Improvisators Dub aura donc marqué les esprits pour des générations entières de producteurs et dubmakers en tout genre originaires de la côte atlantique. Mais ce qui est intéressant avec Feldub c'est sa capacité à dépasser les frontières de la Gironde : sa musique serait ainsi un melting pot entre le rythme et les skanks d'Improvisators Dub, des mélodies à la Chinese Man et surtout des basses puissantes qu'on croirait tout droit sorties des instrus de High Tone.

                                                 feldub, class war, daman

Et pourtant, le premier morceau du EP, "My One String" n'est pas à proprement parlé représentatif de cet EP malgré son évidente efficacité : le beat est d'orientation plus rub-a-dub que stepper et porté par le vibrato du Jamaïcain Kojo Neatness ; mais les basses lourdes et une trompette mexicaine que ne renieraient pas des Chinese Man ou des Smokey Joe & The Kid nous placent déjà dans l'ambiance.

Il faut donc attendre la deuxième piste pour entrer dans le vif du sujet ; c'est Daman, MC de Killasoundyard (voir ici), que l'on retrouve sur un titre politique fidèle à ses convictions, "Class War", résolument stepper renforcé par des basses hightoniennes massives et la trompette et le melodica de Fabien Neyst, instruments que l'on retrouve sur le track suivant "Savage" (où la trompette peut littéralement prendre des envolée be-bop ou free jazz) en compagnie de la chanteuse Dawa du collectif Ua Tea que l'on avait déjà pu écouter sur le Running to the Moon de Smokey Joe & The Kid (la grosse chronique ici). "Savage" est également un stepper, plus saccadé que le précédent et très Improvisators Dub justement.

L'EP se conclut par "Vanity", enrichi par la voix de George Palmer, le plus anglais dans sa forme, les influences de Vibronics ou Dougie Wardrop n'étant en effet sûrement pas très loin. On a également été conquis par la trompette de Fabien Neyst qui nous rappelle par moments avec classe la version live, initialement remixée par O.B.F, du "One Past" de Chinese Man.

Cet EP Class War marque une fois de plus la vitalité de la french dub touch à travers laquelle les machines se mêlent brillamment aux instruments, ici la trompette et le melodica, et où les influences extérieures au dub se révèlent patentes. Peut-être devrions nous suggérer à Banzaï Lab de mettre encore plus en avant le genre créé par King Tubby. Simple suggestion.

TRACKLIST

1 – My One String ft. Kojo Neatness
2 – Classwar ft. Daman
3 – Savage ft. Dawa
4 – Vanity ft. George Palmer
5 – My One String Riddim
6 – Classwar Riddim

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements