Ton Zinc – Des Têtes Et Des Poings

Nous n'avons pas pour habitude à La Grosse Radio de parler de chanson française, à moins évidemment que celle-ci n'emprunte au reggae son côté dénonciateur, provocateur et sa rythmique chaloupée si caractéristique. Depuis quelques années déjà, il n'est pas rare de voir certains artistes inviter le reggae dans leurs univers, ne serait-ce que pour quelques moments. Si cela n'attire pas toujours les oreilles des plus fervents défenseurs de la musique jamaïcaine, cela permet d'offrir aux plus curieux un monde qu'ils n'auraient pas forcément découvert par eux-mêmes.

Ton Zinc fait partie de ces groupes qui n'hésitent pas à emprunter les meilleurs éléments de divers bords : l'explosivité du rap, la poésie de la folk, le côté engagé du reggae. Si la société et le monde d'aujourd'hui sont la source de nombreux maux, le groupe n'hésite pas à tout mettre à plat et poser les questions qui fâchent. Malgré tout, la musique de Ton Zinc est volontairement festive et, parfois même, humoristique. Tout ceci est une manière de faire passer leurs messages de façon plus douce. Réfléchir et s'amuser, ou réfléchir en s'amusant, tel pourrait être leur crédo.

C'est en 2010 que l'aventure commence. Nico créé un duo guitare/voix avec son cousin. Au fil des ans, le groupe s'agrandira. Ainsi naquit Ton Zinc. Après un premier album Philosophie De Comptoir paru en 2014, la formation originaire de la ville de Le Mans dans la Sarthe vient de sortir son second opus Des Têtes Et Des Poings le 05 mai dernier. Un album entièrement auto-produit qui est arrivé jusque dans nos oreilles et que l'on a choisi de vous faire découvrir. Parce qu'il nous a plu, et que l'on pense qu'il vous plaira.

Pour décrire leur musique, commençons déjà par faire le tour des instruments utilisés. Deux guitares par ci (Nico et Micka, également chanteurs), un saxophone par là (Loïc) ; un accordéon de ce côté (Maryse), un violon de l'autre (Jennifer). Utilisés indépendamment, tout le monde sait à quel point chacun d'entre eux peut faire hérisser les poils des plus sensibles. Les deux derniers cités sont suffisamment rares dans le milieu pour qu'on les remarque. Et enfin, Rémy à la contrebasse et Elie aux percussions complètent le tableau de ces 7 amis musiciens.

Des Têtes Et Des Poings débute par "Citoyens Du Monde" qui met tout de suite dans le ton. Une introduction à la guitare, une instru menée par le duo accordéon/violon (duo que l'on retrouvera uni à merveille tout au long de l'album), un flow soutenu et déterminé, un thème à la fois universel et d'actualité… Le melting-pot humain évoqué dans les paroles est parfaitement en adéquation avec leur melting-pot musical, un regroupement de bonnes idées artistiques.

"Saya" évolue sur un rythme plus doux, plus lent, comme pour mieux traiter avec pudeur l'histoire de la jeune pakistanaise Malala Yousafzai, victime d'une tentative d'assassinat par les talibans pour avoir défendu le droit des femmes et des enfants dans son pays, et notamment des jeunes filles.

"Si Seulement Ta Mère" dévoile une autre facette des chanteurs/paroliers : la dérision. Cela n'empêche pas de dénoncer une nouvelle fois les dérives que nous font subir certains hommes politiques. Ton Zinc propose tout simplement de tirer les oreilles des plus malhonnêtes d'entre eux. Ca ne fait pas de mal, ce n'est pas méchant, mais qu'est-ce que ça fait du bien.

Le couplet mené guitare battante nous rapproche un peu plus du reggae. Sur le morceau qui suit, "Indépendant", on y entre définitivement. Dans un style proche du raggamuffin, c'est cette fois-ci Maryse à l'accordéon qui mène la danse. Certes, un ragga/accordéon peut de prime abord laisser songeur. Mais, finalement, vous laissera rêveur dès la première écoute.

Le groupe n'hésite pas à inviter ses amis comme sur "Raisonnable" (feat. Ju' et Pot' de Mysterychord) ou sur "Le Petit Mec" (feat. Youkoff) sur lesquels la troupe évolue sur un style proche du slam.

Le monde politique, déjà introduit dans "Si Seulement Ta Mère", est un thème largement répandu sur cet album. Inutile de vous dire que la vision fournie de cet univers impitoyable est plutôt négative. C'est confirmé dans "Squatter l'Elysée", dont le titre parle de lui-même, ou bien encore dans "Candidat". Sur ce dernier titre, Nico et Micka se moquent des promesses faites par les candidats aux élections. Ah oui, au fait, le 5 mai dernier, jour de sortie de l'album, était aussi l'avant-veille du 2ème tour de l'élection présidentielle. Comme sujet d'actualité, on ne pouvait pas faire mieux.

Mais s'il fallait ne retenir qu'un morceau (heureusement qu'on ne nous oblige pas à le faire), ce serait sans doute "3 Hommes En Colères". Peut-être est-ce parce qu'il est celui qui se rapproche le plus d'un reggae que l'on a l'habitude d'entendre. Mais la véritable raison est à chercher ailleurs. Pour une fois, c'est Loïc au saxophone qui ouvre le bal. Nico et Micka, comme à leur habitude, se relaient pour narrer avec colère et conviction l'histoire de 3 hommes qui n'ont à priori rien en commun mais qui auront chacun un besoin fou de "péter les plombs". "S'il avait su comment se délivrer de toutes ces chaînes… S'il avait pu, il se serait créé d'autres problèmes…" Sur le refrain rythmé par les percussions d'Elie, Jennifer (violon) se fait l'écho de Maryse (accordéon) sur une mélodie tellement mélancolique, tellement vraie, tellement belle.

La fusion d'instruments éclectiques utilisés sur cet album a largement attiré notre attention. Utilisés ensemble et de façon harmonieuse, Ton Zinc réussit l'exploit d'assouvir nos fantasmes musicaux. Leur musique peut paraître à la fois émouvante et festoyante, insolente et pertinente. Le titre Des Têtes Et Des Poings s'éclaire de lui-même après voir dit cela. Se révolter par la conscience et l'esprit pourrait être une autre traduction possible. Si on ne retrouve pas que du reggae dedans (et alors ?), nous sommes largement en droit de dire que dans son âme et dans sa chair, cet album procure beaucoup de plaisir et de bien-être.

Verso de la pochette Des Têtes Et Des Poings
Design : Cédric Charrier

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements