L’Entourloop – EP

Après un premier album, Chickens In Your Town (la grosse chronique ici), plus que convaincant et sorti chez Banzaï Lab (Smokey Joe & The Kid, Feldub…) en 2015, les Stéphanois de L’Entourloop ont rejoint X-Ray Production, structure tout aussi éclectique (du rock des Dizzy Brains au reggae lounge de Biga*Ranx), afin de promouvoir leur deuxième opus, Le Savoir Faire, à paraître le 22 septembre prochain.

Cependant, ce n’est pas de cet album dont nous allons vous parler aujourd’hui, non pas qu’il ne nous intéresse pas (nous dirons tout le bien que nous en pensons en temps et en heure), mais nous avons estimé plus judicieux d’aborder avec vous la sortie imminente (le 7 juillet également chez X-Ray) d’un EP, tout simplement intitulé EP (en effet, pourquoi se compliquer la vie ?), destiné à mieux annoncer l’album de la rentrée mais aussi à faire patienter les massives durant l’été.

Si nous disions que les deux labels sur lesquels ont été signés L’Entourloop mettent en avant la diversité des genres, ce n’est pas anodin, puisque cela correspond parfaitement à l’état d’esprit des beatmakers qui oscillent sans cesse entre electro, bass music, jazz, jungle, dub, hip-hop, reggae, etc, mais avec un net penchant pour les deux dernières catégories, d’où leur devise « banging hip-hop inna yardie style« . Cet EP ne déroge pas à la règle.

l'entourloop, ep, guts

Mais à vrai dire, vous connaissez déjà deux titres de cet EP. Fidèles à leur tradition de remix et de mash ups en tout genre, les Stéphanois se sont donc plus à revisiter le « Want It Back » (voir ici) de Guts (autre artiste inclassable) en feat. avec Patrice, titre plutôt porté sur le hip-hop et la soul et sur lequel L’Entourloop a rajouté un skank et la voix de Troy Berkley, le MC qui les accompagne sur scène.

Le deuxième morceau qu’on vous a présenté au mois d’avril est aussi le premier single de l’album Le Savoir Faire ; il s’agit du « Rendez-Vous » (voir ici), dans lequel vous pouvez également retrouver l’autre artiste qui accompagne le duo sur scène, le trompettiste ex-Peuple de l’Herbe N’Zeng, doublé du MC britannique Tippa Irie, pionnier des sound systems avec le mythique Saxon, qui nous démontre une bonne fois pour toutes que les Anglais sont défintivement les maîtres de la jungle.

A contrario, c’est une ambiance plus rub-a-dub, voire même dub, que l’on retrouve sur « Shoeftiti » en feat. avec Marina P, pour un titre à la croisée des premiers morceaux hip-hop du Peuple de l’Herbe (la ligne de basse nous rappelle en effet celle de l’excellent « El Paso ») et des tracks reggae/dub de Chinese Man. Puis, c’est Troy Berkley qui vient poser son flow raggamuffin sur le remuant « Soundbwoy » aux influences swing, boogie, jazzy, bref c’est comme vous voulez, sur lesquelles viennent se caler des grosses basses et un beat boom-bap groovy qui gagne en intensité au fil du morceau.

Une bonne mise en bouche que cet EP avant la sortie de l’album qui comprendra d’autres feat. très intéressants tels que Biga*Ranx, Soom T, Panda Dub ou encore Blackout JA.

On vous en reparle très, très vite !

STAY TUNED !!



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements