Akasha – Eye For An Eye

Continuons notre exploration du reggae made in Chicago. Après vous avoir parlé du groupe The Drastics et de leur album Noir (la grosse chronique ici), partons maintenant à la découverte d’Akasha.

Si The Drastics se réfèrent beaucoup, avec leur groove, au rub-a-dub, aux Roots Radics et à Scientist, Akasha remonte le temps encore plus loin pour nous replonger dans les heures de gloire du ska, du rocksteady et du early reggae.
C’est ainsi qu’Akasha reprenait il y a peu le « One Cup Of Coffee » de Bob Marley et des Wailers première mouture (avec uniquement Peter Tosh et Bunny Wailer) lorsqu’qu’ils étaient backés, entre autres, par les Skatalites. Vous savez, c’était l’époque où Bob Marley avait les cheveux courts, qu’il portait des smokings, chaussures cirées, et tout, et tout. Akasha s’est associé au chanteur jamaïcain Charley Organaire pour revisiter ce morceau mythique.

Composé de Cosmos Ray au chant (qui intervient sur Noir des Drastics justement), de Doug Bistrow à la basse, de Scott Moss à la guitare, de Shane Jonas aux cuivres et aux claviers et de John Barbush à la batterie, Akasha a déjà backé de nombreux artistes tels que Dennis Alcapone, Ranking Joe ou Ky-Mani Marley.

Il y a quelques mois, Akasha sortait un maxi 2 titres chez Jump Up Records : « Eye For An Eye » basé sur le « Declaration Of Rights » riddim des Abyssinians et « You Make Me Feel Good » qui rappelle beaucoup la première version du « Put It On » de Bob Marley, celle de Studio One sur un rythme rocksteady.

Les deux morceaux sont disponibles à l’écoute ICI.

akasha, jump up records, the abyssinians



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements