Rencontre avec YaniSs Odua

Quelques instants avant de monter sur scène (live report ici), YaniSs Odua a accordé un peu de temps à La Grosse Radio dans le cadre du Nomade Reggae Festival.

Nous sommes essentiellement revenus sur son dernier album, Nouvelle Donne (la grosse chronique ici), disponible depuis le mois de mai.

YaniSs Odua nous fait part, entre autres, de son intérêt pour le hip-hop, mais également pour le dubstep et Skrillex.

Bonjour YaniSs Odua, merci de nous recevoir au nom de La Grosse Radio. Papa Style nous confiait à l'instant (voir ici) qu'il avait fini sur scène avec Danakil au Reggae Sun Ska. As-tu participé à cette réunion ?

Tout à fait. C'est de tradition pour nous, lorsqu'on se retrouve sur des scènes comme cela avec toute l'équipe. On n'a pas eu l'occasion de se croiser tellement cette année, c'était une opportunité pour nous de partager un moment tous ensemble. Je dis donc que c'était de rigueur ! (rires)

Le titre de ton album, Nouvelle Donne, appelle à un changement. Que voulais-tu dire par là ?

J'exprime ce que je vois tout simplement. La population n'est plus disposée à accepter les choses de la même manière. Cette nouvelle donne est donc un appel à prendre en compte le peuple dans les décisions majeures.

"La Maison Ne Fait Plus Crédit" qui relate les fins de mois difficiles est pourtant porté par un ska enjoué. Comment est née cette contradiction à l'intérieur même du morceau ?

C'est fait exprès puisque c'est de cette façon que j'envisage la chose. Je ne vais pas me rendre fou s'il n'y a plus d'argent. Je sais que ça peut en rendre malade plus d'un, mais ce n'est pas mon cas et c'est ce que je conseille à tout le monde. Notre propre santé et la vie sont plus importantes que le manque d'argent.

Le clip du morceau a été tourné en Jamaïque. Peux-tu nous en dire un peu plus ?

C'est l'occasion qui a créé ça. On était en Jamaïque pour finaliser des mix et l'opportunité a fait qu'on s'est tous retrouvés pour réaliser ce clip. Les acteurs étaient tous déjà sur place avec nous et on en a donc profité pour mettre en boîte le premier single de l'album.

Nouvelle Donne est assez éclectique musicalement. Qu'as-tu exprimé d'une manière générale ?

Je me suis inspiré de la musicalité urbaine tout en conservant un aspect roots sur certains morceaux puisque ça me tenait à cœur. J'ai voulu insister sur le côté urbain sachant qu'on joue beaucoup plus dans des villes qu'à Frangy par exemple et ça fait partie de ce que je peux faire en temps normal. J'ai donc voulu en quelque sorte montrer à ceux qui m'ont découvert il y a peu ce que je faisais à l'accoutumée.

La tonalité urbaine est donc la ligne directrice de l'album ?

Pas nécessairement. En fait, le but était surtout d'évoluer par rapport à Moment Idéal qui était plus roots.

A propos de sonorités urbaines, on retrouve un feat. avec Keny Arkana. Ne manque-t-on pas de cross over aujourd'hui entre reggae et hip-hop ?

En effet, c'est pour ça j'ai fait cette collaboration avec Keny Arkana. Je voulais déjà qu'on s'y mette sur Moment Idéal, mais nos agendas ne correspondaient pas à ce moment-là. J'ai toujours souhaité travailler avec elle, j'ai comme projet d'ailleurs de le faire avec d'autres artistes hip-hop, si possible. Je trouve magnifique qu'un rappeur se pose du reggae.

Qui sont ces artistes hip-hop avec qui tu voudrais travailler ?

Tu découvriras ça le moment venu ! (rires)

yaniss odua, interview, nomade reggae festival

Bon, j'aurai essayé ! Le morceau "Jump", c'est ton côté Skrillex ?

A la base, c'était simplement une vibe avec le producteur. Il m'a fait écouter le riddim et j'ai été immédiatement inspiré, ça m'a rappelé l'esprit des sound systems. Je suis parti dessus et ça a donné "Jump".

Est-ce quelque chose que tu pourras développer par la suite ce genre d'instru ?

Bien sûr, puisque pour moi, il y a quand même une consonnance hip-hop et dancehall. Donc, oui, grave ! Et d'ailleurs, j'aime bien Skrillex et je kiffe lorsqu'il fait poser des artistes reggae.

Un feat. entre YaniSs Odua et Skrillex prochainement ?

(rires) Pourquoi pas ! Bon après, ce n'est pas un appel que je lance. (rires) Pour revenir à "Jump", on s'est dit au dernier moment pourquoi ne pas le mettre sur l'album.

Il n'était même pas prévu ?

Tout à fait, c'était juste une vibe. Et lorsque j'ai écouté le morceau à la maison, je me suis dit qu'il fallait le partager. C'est ça l'histoire de "Jump".

Le riddim de "Reggae Land" a été composé par Artikal ?

Oui, il figure notamment sur l'Artikal Band Dub Box ; Sizzla avait chanté dessus sur "Cool Down".

Artikal Band a-t-il participé à la composition de l'album ?

Non, pas spécialement, puisqu'on sortait de la grosse tournée de Moment Idéal, ils étaient donc en pleine période de repos pendant qu'on créait l'album. Mais ça n'empêche pas qu'ils y aient contribué indirectement.

yaniss odua, interview, nomade reggae festival

Comment se déroule la tournée ? Joues-tu "Jump" et est-ce qu'il marche bien ?

Pour "Jump", tu vérifieras par toi-même ! (rires) Sinon, la tournée se passe très bien, on a un super accueil sur l'album, qu'il s'agisse des organisateurs et du public. On a eu l'occasion de tourner avec Nouvelle Donne avant qu'il ne sorte vraiment, les gens ne connaissaient pas du tout les morceaux, ils étaient donc très à l'écoute et ça a créé une autre ambiance. J'ai beaucoup aimé ça, c'est comme si le public me redécouvrait à nouveau. Je retrouvais en quelque sorte l'esprit des sound systems où l'on testait les morceaux avant qu'ils ne sortent. C'est intéressant de pouvoir pratiquer ça sur scène en live, ça apporte une autre dimension.

Un dernier mot pour La Grosse Radio ?

Je vous souhaite de continuer très longtemps et de poursuivre le travail que vous faites de découverte des artistes. Je vous invite tous à venir voir notre show et à vous amuser surtout !

Merci YaniSs Odua d'avoir répondu à nos questions.
Merci également à Marie-Eve de Baco Records et à Nao d'avoir organisé cette rencontre.

Crédit photos : Live-i-Pix



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements