Naâman – Beyond


Naâman
nous revient après deux ans de tournée avec un troisième album nommé Beyond qui sort le 6 Octobre chez Big Scoop Records .
Un album plein de surprise, notamment pour vous qui nous lisez si vous êtes des fans de la première heure. Il est bien loin le temps du « Dancehall Vitaminé » ou autre « Skanking Shoes ». Même si le chanteur garde cette légèreté et cette vibe positive qui lui est bien propre, ses influences ne sont plus tout à fait les mêmes. Avec son binôme Fatbabs, ils se lancent de nouveaux défis, expérimentent de nouvelles choses … Vous avez notamment pu vous en rendre compte grâce à la musique d’intro que nous retrouvons régulièrement dans les teasers promotionnels de l’album, notamment depuis le Printemps Solidaire en avril dernier.


Naâman No Logo

©Alexia Abakar


TRACKLIST

1. I’m Alright”¨
2. SimplicityӬ
3. Love is AllowedӬ
4. Plant it OverӬ
5. Own YourselfӬ
6. TomorrowӬ
7. Got to Try
Ӭ8. Feel GoodӬ
9. I Feel Your Soul Ӭ
10. Diamond and PearlӬ
11. Way Too LongӬ
12. Beyond

 

1. « I’m Alright »
 

Ou comment commencer l’album sur la bonne note! C’est la première tune qui vous a été dévoilée, et nous vous l’avions déjà présentée comme étant un titre aux notes jazzy, au rythme entrainant qui vous donne instantanément envie de prendre la vie du bon côté. Que pouvons nous ajouter de plus? Si vous êtes de grands fans de Bob, vous aurez reconnu le sample de « Real Situation ».

 


« Jam on and make it sound good
Jam on what you say
Jam on and make me feel the mood
Just jam
Jam on and make me sound good
So good today »

2. ‘Simplicity’ 

C’est la seconde tune de l’album qui vous a été dévoilée. Nous vous l’avons déjà présentée comme une ode à la joie de vivre. La vibe est beaucoup plus posée que ce que nous avions connu auparavant, mais ce n’est pas pour déplaire.
 


« Watch me on the way out
Cause I got so much fi let go
This system blow my ego
It would work even if I’m gone
So maybe give me sometime
Give me some time
Some time, just enough for me to get by »


3. ‘Love is Allowed’

Nous avons ici une tune au rythme dansant et au texte moralisateur. En effet, ici le jeune normand traite un de ces thèmes qui ont une importance particulière à ses yeux. Un message d’unité prônant l’Amour, celui qui nous permet de vivre la vraie vie.

 

« If you wanna live a life where love is allowed
Jump over the trap them ah go put on your road
Only we alone gonna save our souls
I’m begging you carry on and on brothers
You carry on and on sisters »

 

4. ‘Plant it Over’

Il aurait peut-être dû offrir cette tune en avant-première à ses fans les plus réticents pour les rassurer. En effet, ici, nous ressentons toujours les influences qui ont bercé les tunes de Rays of Resistance et Back a Yard. De quoi calmer les ardeurs du public, mais cela ne fait pas tout l’album. Ici nous ne sentons pas encore les changements de l’artiste, attendez de voir la suite.

5. ‘Own Yourself ‘

Celle-ci a un beau message. Toujours un texte traitant sur l’amour, mais pas n’importe lequel : l’amour de soi, et savoir faire face aux difficultés de la vie tout en privilégiant (prônant?) cet Amour.

C’est d’ailleurs une tune très spéciale. En effet, nous vous avons annoncé que cet album était gorgé de nouvelles expériences, de nouveaux défis … Nous en tenons un particulier ici. Si vous êtes à l’affût et que vous suivez l’actualité de Naâman de prês, vous savez de quoi nous allons vous parler. « Own Yourself » fut exclusivement interprété lors du passage du chanteur sur PlanèteRap auprès de Bigflo & Oli. Vous vous demandez ce que celle-ci a de bien spécial hormis sa flagrante influence minimaliste ? Attendez d’écouter le dernier couplet. Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez pu  l’entendre en français ? Non ? Dorénavant, vous pourrez répondre à cette question.
 

« How can you love me if you don’t love yourself ? »


6. ‘Tomorrow’

Si les précédentes tunes de cet album n’étaient pas assez reggae pour vous, avec celle-ci vous serez régalés. Ici, nous retrouvons un peu plus l’ambiance que nous avons connue sur Rays of Resistance tout en sentant cette influence soul jazzy qui vient bercer ce nouvel album.
 

7. ‘Got to Try’

Nous avons ici une chanson qui va en ravir plus d’un! Si vous faites partie de ces personnes qui disent que Naâman a perdu son peps et sa joie de vivre dans les dernières tunes découvertes : ce featuring avec Toots va réellement vous faire plaisir aux oreilles. Nous retrouvons la vibe de Rays of Resistance. Une ambiance bien festive qui nous donne envie d’aller taper du pied bien comme il faut.

8. ‘Feel Good’

Nous retournons sur un air un peu plus doux, avec un petit clin d’oeil à ce cher Bob Marley puisque nous pouvons entendre un petit « everything gonna be alright ». Comme pour « Simplicity », si vous avez grandi avec les animés Disney, les choeurs vous feront penser aux tunes du Roi Lion. Mais est-ce volontaire? 

9. ‘I Feel Your Soul’ 

Celle-ci vous dira forcément quelque chose. On dirait du Fakear, n’est-ce pas? L’influence minimaliste est ici plus qu’évidente. Le mystère est enfin levé : « I Feel Your Soul » est bien le titre qui berce les vidéos promotionnelles qui nous ont servi à suivre l’avancée de cet album. Ceci est donc une bien belle surprise, à laquelle nous ne nous attendions pas.

10. ‘Diamond and Pearl ‘

Ici, nous avons bien l’impression de retourner dans l’ambiance des années 2000. Nous sommes loin de « How many times » ou encore « International Love », ce qui est quelque peu déstabilisant à la première écoute. Nous découvrons une nouvelle facette de Naâman, lui qui disait vouloir essayer autre chose que du reggae, nous voilà servis. Nous le retrouvons dans une vibe beaucoup plus soul r’n’b, avec des cuivres bien présents.
 

Naâman

©Emma Birski

11. ‘Way Too Long’

On est dans une continuité. Si vous vous demandez, ici, c’est bien la voix de sa femme que nous entendons lui dire, lui sussurer de doux mots d’amour. Un petit plus, qui rajoute de la douceur à cette tune.

12. ‘Beyond ‘
 

Nous avons ici un morceau qui débute tout doucement sur quelques accords de guitare, suivi de légère parole presque murmuré comme si un secret allait vous être confié. Telle une berceuse chantée à un enfant… Celle-ci aussi, vous avez déjà pu l’entendre auparavant. En effet, Martin l’avait déjà joué en acoustique exclusivement pour le Festival Terre du Son, il y a de çà un an. Nous étions impatients de voir si celle-ci allait figurer sur l’album et sommes heureux de voir que oui. Ce morceau apporte une douce fin à cet album de part sa musicalité et ses paroles.

 


 

« ‘Cause the tings that a made inna fyah gonna return to fyah 
Souls that a made inna fyah gonna return to fyah »

 

Nous retiendrons donc que le jeune chanteur sort de sa zone de confort, ce qui n’est pas pour déplaire. Les avis seront sûrement partagés mais cet album en ravira plus d’un. Avec ces quelques nouveaux défis qu’il s’est fixés, Naâman atteindra dorénavant un public plus large et varié en plus de celui qui le suit déjà depuis un certain temps.

Je terminerai cette chronique en ne parlant pas au nom de La Grosse Radio mais bien en mon titre de rédactrice avec mon regard aussi subjectif qu’il puisse être : ayant beaucoup entendu parler de cet album avant d’y avoir pu poser une oreille attentive dessus ; j’étais, je l’avoue très sceptique. Cependant après une écoute un peu plus poussée et du recul, cet album a su en partie me convaincre. Naâman a su sortir de sa zone de confort pour aller vers de nouveaux horizons, et c’est quelque chose qui se respecte.

Vous en avez déjà eu trois extraits. L’album sort le 6 Octobre. A vous de vous en faire votre propre idée, album, qui cela mettra tout le monde d’accord, est toujours aussi empli de vibes positives que ces prédécesseurs.

BEYOND NAAMAN COVER

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements