Henen & The Milay Band – Door Waar

Originaire de Dakar, Henen Bengeloun pousse sous l’influence de la musique traditionnelle et du reggae. De part ses antécédents familiaux, il baigne dès son plus jeune âge dans la musique ce qui lui permet de se forger une culture musicale allant du mbalax (musique populaire du Sénégal) à la soul, du hip hop au reggae.

C’est vers les ondes qu’il se tourne en premier lieu, plus précisément sur une radio locale de Thiès, Dunyaa FM où il tiendra le rôle d’animateur pendant deux ans. Mais l’envie de s’exprimer musicalement prend vite le dessus. Il s’entoure donc de quelques amis musiciens et forme le groupe B-Yoon (ce chemin). La notoriété grandit.

En 2010, l’envie de poursuivre son aventure musicale le conduit en France. C’est en Picardie qu’il pose ses valises et par le biais de rencontres, une collaboration naît avec des musiciens régionaux. C’est sous le nom de Henen & The Milay Band qu’il enregistre son premier album Bana-bana (le débrouillard) en 2014. Un album comprenant neuf titres autoproduit qui connaît un certain engouement local.

L’année suivante, le groupe s’enrichit de nouveaux membres et débute avec Henen une nouvelle étape. La composition en est la suivante: Henen (chant lead), Fanny (choeur), Alexis (guitare), Mikka (batterie et choeurs), Sergio (basse), Emile (claviers), Siméon (sax), et Rito (percussions).
C’est ainsi qu’en  Fevrier 2016, sort un second album Door Waar (courage et persévérance) chez Farma Prod,  que La Grosse Radio vous présente aujourd’hui.
Cet album est en écoute sur toutes les plateformes légales.

Henen & The Milay Band

©Photo: Jade Besse

Dès l’entame de cet album, on sent avec le titre « Sunugal » une certaine réflexion chez cet artiste. Les sonorités traditionnelles sont bien présentes avec ses percussions et ses petits arpèges à la guitare. Le son est new roots, le texte posé en wolof pour un appel à maintenir le cap de son radeau et pour l’indépendance morale des jeunesses africaines.

Henen & The Milay Band – « Sunugal »

C’est au clavier que débute le morceau suivant « Still Dread » ce qui donne à ce roots un côté jazzy. Un titre conscient sur la philosophie rasta qu’il exprime avec le coeur.
« Blanchiment » est un titre chanté dans notre langue et en wolof. Un titre fort et engagé sur le thème de la corruption qui gangrène le continent africain depuis plus de quarante ans, mais aussi de l’esclavage qu’il voit comme « une purge générale ».

« Yaya Booy » est un hommage à toutes les femmes et à toutes les mères du monde, à l’amour qu’elles nous portent, rôle tellement important dans nos vies, dans un climat souvent tendu et un monde toujours plus violent.

Henen & The Milay Band – « Yaye Booy »

« Kemtane » exprime quant à lui le miracle de la vie qui doit être une force essentielle pour tenir droit face au vent puissant de l’obscurantisme actuel.
« Be Cool » est un reggae qui sent bon l’Afrique de l’Ouest et qui traite d’un sujet sensible qu’est l’obtention d’un visa et du long parcours du combattant pour les jeunes africains soucieux de devoir voyager pour travailler où tout simplement partir à la découverte de nouveaux espaces.

A moitié wolof et à moitié anglais, « Blood Again » est un des titres forts de cet album. La basse y est lourde et le choeur féminin omniprésent. L’Afrique a déjà payé un trop lourd tribut de tant d’années d’exploitations, que cela doit cesser, le sang doit arrêter de couler.

« Fima Djoudoo » traite des relations humaines. Henen est une personne intelligente et ses textes en sont un bel exemple. Il place la vérité et la franchise au coeur de ses priorités pour une vie affective plus saine.

« Dinay » est un titre contre la violence armée qui s’exprime en Afrique et un peu partout dans ce monde ultra violent. Le trafic d’armes est un véritable fléau qui tue chaque jour des milliers d’innocents.

« Niata Gaal » parle de l’exil, de tous ces bateaux qui quittent un jour les côtes africaines chargés d’êtres humains prêts à rejoindre l’Occident pour une vie meilleure. Les politiques et les médias voient cela cela d’un mauvais oeil et nous le font savoir, cherchant à faire porter le chapeau à ces mêmes gens pour qui il n’est nullement question d’usurpation du droit au travail.

« Joy » est le titre qui conclut cet album. La joie n’est pas toujours au rendez-vous, mais il faut savoir vivre et apprécier le moment présent, les bonnes choses que nous offrent la vie avant qu’il ne soit trop tard et que l’on se retrouve comme un petit Gibus se disant: « si j’avais su ».

Henen & The Milay Band - Door Waar

Door Waar invite tout à chacun de part son titre, à la persévérance, au courage, face à la vie et aux difficultés qu’elle peut représenter.
Un son roots, un chanteur charismatique, des compositions en wolof, une volonté de partage et d’unité, voilà ce qui fait le style de Henen & The Milay Band.

Henen & The Milay Band

Photos: Avec l’aimable autorisation de Yvon et Jade.

    Tracklist:

    1 – Sunugal
    2 – Still Dread
    3 – Blanchiment
    4 – Yaye Booy
    5 – Kemtane
    6 – Be Cool
    7-  Blood Again
    8 – Fima Djoudoo
    9 – Dinay
  10 – Niata Gaal
  11 – Joy

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements