Salim Jah Peter – Nature

Salim Jah Peter – Nature

Fervent combattant pour la protection de la nature, Salim Jah Peter revient avec un troisième album dont la sortie est prévue ce jour ( le 3/11/17 ) sous le label Khanti / Pias. Comme une évidence le titre de cet album est Nature . 

Connaissez vous le Hayé Hayé Groove?  Savoureux mélange de musique traditionnelle Nigérienne, d’afrobeat et de blues dont l’artiste est le créateur et que vous allez pouvoir découvrir avec cet opus.

Tout au long de cet album, le chanteur dénonce avec des paroles très engagées, les fléaux de l’humanité abordant des sujets comme la politique dictatoriale de certains dirigeants africains, la famine,les guerres civiles, l’immigration, l’injustice sociale, le paludisme mais aussi l’amour et bien sûr la protection de l’environnement, thème de prédilection de l’artiste.

Coproduit avec l’association Racines profondes dont l’artiste est l’ambassadeur et avec qui il collabore étroitement notamment en participant à diverses manifestations ( collecte de déchets, ramassage de sacs plastiques, distribution de sacs en tissu, concerts… ), le titre éponyme  » Nature « , devenu l’hymne de l’association nous interpelle contre la pollution dont l’humain est responsable et contre laquelle il faut lutter.

Salim Jah Peter - Nature


Pour ce nouvel album qui comporte 15 titres, l’artiste à décidé de faire entendre sa voix rauque et ses messages percutants à un plus large public en s’entourant de nombreux artistes de talent tels que l’excellent Devi Reed que l’on entend sur le titre  » Bouc émissaire John Doe « , titre en hommage à John Doe mais aussi à tous les innocents accusés à tort. Sur le titre  » Annga Saandey « , le chanteur à décidé de partager ce titre avec l’immense Winston MacAnuff mais on retrouve aussi sur cet opus Cheick Tidiane Seck sur le titre  » Soborro  » où les deux chanteurs dénoncent le paludisme et invite la population à prendre plus soin de son hygiène. Sur le titre  » Amaanaa « , la douce voix de la chanteuse Malienne Mamani Keita est en adéquation avec les chants traditionnels africains à la sauce reggae. Le dernier featuring de l’album  » Ateideibeye Jungle  » est partagé avec le chanteur de dancehall/reggae Lyricson.

L’album commence avec le titre  » Black Bounty  » où le chanteur nous invite au partage mais nous rappelle  » qu’il ne faut pas vendre son ame au diable et ne pas oublier ses origines » et se termine par une version dub de  » Annga Saandey « .

On découvre notamment sur cet album en piste 11, le titre  » Paris Life « , le chanteur s’attaque à l’immigration en se servant de son expérience lors de sa venue à Paris où il a résidé pendant quelques années en croyant trouver l’eldorado mais nous explique à quel point cela est dur et contraignant.

Le reste des titres présents sur cet opus sont  » Gam City  » ,  » Polygamie  » ,  » Cinquantenaire Niger  » ,  » Indignation  » ,  » Boukei  » et  » Yafama  » que je vous invite à découvrir en vous procurant ce nouvel album de Salim Jah Peter.
 


En partenariat avec l’association Racines profondes, Salim Jah Peter a entrepris une tournée en Afrique nommée  » Nature Éco « , inaugurée à Cotonou le 8 juin dernier afin de diffuser ses messages militants, de rassembler le peuple africain et d’éveiller les consciences sur les dangers de la pollution.
Durant cette journée qui a rassemblé des centaines de personnes dont plusieurs organisations mais aussi des militaires, des civils, ils ont nettoyé le port de Cotonou. Cette journée se termina par un concert gratuit de Salim Jah Peter place de l’étoile rouge.
 


Un petit tour d’horizon de la vie et de la discographie me paraissait essentielle concernant cet artiste encore peu connu.

Nigérien d’origine, il est né à Niamey en 1973, sa grand mère a bercée sa jeunesse de chants traditionnels mais c’est son parrain qui révèle ses dons artistiques. En 1990, il rencontre Féla Kuti avec qui il fait une tournée dans l’Afrique de l’ouest et décide de s’installer en Côte d’Ivoire. 4 ans plus tard et ce pendant 4 années, il joue avec le groupe  Mystic vibration qui lui vaut des rencontres avec Ky-Many Marley, Tiken Jah Fakoly, Alpha Blondy pour ne citer qu’eux. La Côte d’Ivoire en guerre, il décide de rentrer sur ses terres natales pour y sortir son premier single Le message de Jah  sorti en 2002.

C’est en 2007 qu’il sort son premier album  Les vautours suivi en 2008 d’un nouveau single La paix au Niger. En 2009, il sort son deuxième album dans la précipitation  Hold up de pouvoir  réagissant à l’actualité politique de son pays, lequel fut censuré dès sa sortie.

En 2010 et après trois ans d’exil, il monte le projet «  La caravane pour la paix, la démocratie et la réconciliation nationale « , véritable cri du coeur de Salim Jah Peter pour réconcilier le peuple Niger avec une grande tournée dans tout le pays.

C’est imprégné de toutes ses convictions que le chanteur Nigérien nous délivre ici un album très coloré où les sons des cuivres et les rythmes enivrants des percussions se mêlent à merveille aux musiques traditionnelles africaines.

A se procurer très très vite!!!!

Tracklist :
01. Black Bounty
02. Soborro feat. Cheick Tidiane Seck
03. Amaanaa feat. Mamani Keita
04. Nature
05. Annga Saandey feat. Winston MacAnuff
06. Gam City
07. Polygamie
08. Bouc émissaire John Doe feat. Devi Reed
09. Ateideibeye Jungle feat. Lyricson
10. Yafama
11. Paris Life
12. Cinquantenaire Niger
13. Indignation ( Hommage à Stéphane Hessel )
14. Boukei
15. Dub Annga saandey

Nature, sorti ce jour, le 3 novembre sous le label Khanti / Pias

A noter que Salim Jah Peter et l’association Racines profondes seront présents place du châtelet à Paris pour une journée de citoyenneté et un grand ramassage de déchets dans la capitale ce dimanche 5 novembre.
Plus d’info en cliquant ici.

 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements