Leah Rosier – The Black Star Tracks

C’est fortement influencée par son grand frère que la néelandaise Leah Rosier développe sa passion pour le reggae, elle qui très tôt ressent la fibre musicale, fait courir ses doigts sur un clavier et les laisse glisser sur le manche d’une guitare. Une passion qu’elle associe à un amour pour le chant et l’écriture.

La belle parcourait le monde en qualité de mannequin professionnelle lorsqu’elle décida de mettre toute son énergie à l’enregistrement de ses propres titres. C’est lors d’un shooting photo en Jamaïque que Leah tomba amoureuse de ce pays.

Depuis 2010, elle met son talent au service de productions pour différents groupes dans le monde entier avant de sortir l’année suivante quelques compositions personnelles comme « Irie » ou « Amsterdam » en collaboration avec le « Ganja Farmer » Marlon Asher.
Déterminée à propager des bonnes vibrations, Leah sillonne les différentes scènes européennes et se retrouve à l’affiche de grands festivals comme le Reggae Sun Ska ou le Rototom Sunsplash, faisant les premières parties de groupes illustres comme Israel Vibration ou Groundation. Son aura grandit au point que le grand Yellowman lui-même l’invite sur un de ses shows dans l’île.

En 2012 sort son premier album High Paw sur son propre label Likkle Green quand son second Only Irie Vibes sort lui en 2016 accompagnée du backing band français Rise & Shine, que nous vous chroniquions ici.
Après une apparition récente sur le Big Ganja Tunes Vol.2 avec le titre « Smoke Out », la chanteuse originaire d’Amsterdam nous reviendra le 17 Novembre prochain avec son troisième album The Black Star Tracks sur le label hollandais Black Star Foundation, produit et mixé par Aher-E.

Une partie des instrumentaux ont été enregistrés par le producteur hollandais de Black Star Asher-E accompagné de divers musiciens. « No Puppets » amorce cet album de façon engagée et revendicatrice. « Nous ne sommes pas des marionnettes » scande-t-elle ». Leah ne peut pas concevoir le fait que la parole du peuple soit censurée, parce que le pouvoir en place ne veut pas l’entendre et que ce soit les mêmes qui nous disent quoi faire et quoi penser. C’est donc une intro lourde où la chanteuse y déverse sa rage, et se pose en victime du système

Leah Rosier – « No Puppets » [ New Album Promo ]

L’autre partie des compositions musicales est l’oeuvre du Firehouse Crew. La guitare fut un de ses premiers amours. Ce n’est donc pas un hasard de la retrouver derrière cet instrument avec lequel elle donne une touche rocky à « Smile High Vibe ». Son sourire est un peu sa force et son atout majeur. Chaque chose, même la plus infime à ses yeux est prétexte  à sourire et prendre la vie du bon côté. Une tune qui dégage vraiment une énergie positive.

Leah Rosier – « Smile Vibe High » [ New Album Promo ]

La suivante, « Make It Burn », est une ganja tune résolument plus roots. En Hollande, particulièrement à Amsterdam dont elle est originaire, des lieux spécialisés sont adaptés à ce genre de consommation. Et c’est comme telle qu’elle se pose, défendant les bienfaits et vertus de cette plante grasse interdite dans la majeure partie des pays européens et au-delà, et à laquelle la police fait la chasse.

Leah Rosier – « Make It Burn » [ New Album Promo ]

L’empreinte que la Jamaïque a laissée dans sa vie, se traduit par le doux son du mélodica en intro de « Not Cursed ». L’absorption de la culture de ce pays donne une touche mystique à ce titre d’où il ressort une ouverture d’esprit, et aux autres aussi. Un état qui lui permet de franchir des montagnes tout en gardant le même cap. Une évolution de l’âme qui chaque jour la rend plus forte.

« Babylon Burning » tire la sonnette d’alarme pour un monde qui suffoque, un system brutal qui nous plonge dans l’agonie. Exode, esclavage, sont des mots qui doivent cesser d’être. La hiérarchie sociale est essentielle dictée par les politiciens, ce qui conduit inévitablement à un capitalisme moderne tel que nous le vivons aujourd’hui.

Le titre « Rude Boy » a été réalisé par le label Black Star en 2015, se posant sur le Lovely Girl Riddim. Un rub a dub qui nous entraîne au plus profond d’un ghetto de Kingston, où la survie est un instinct pour ses gens accablés par la pauvreté qui n’ont d’autres choix que la violence. Mais c’est aussi là, dans ces bas fonds, que réside l’âme et le coeur de l’île.
Un titre qui d’ailleurs conclura cet album dans une version instrumentale, faisant la part belle au duo drum & bass et aux cuivres omniprésents, comme tout au long de cet album.

Leah Rosier – « Rude Boy » [ Lovely Girl Riddim 2015 ]

Vous savourerez le titre suivant « Realize », un ska riddim à la sauce jamaïcaine, porteur des valeurs d’unité et de partage. Ce n’est pas anodin de retrouver ce skank ici, précurseur du rythme reggae. Un titre à haute teneur méditative qui fait une fois encore appel à une essence naturelle…, qui aide à l’élévation des consciences et à se sentir Irie.

Leah sait aussi nous parler d’amour. « Let Love » traite en douceur de ce sentiment fort sous une forme de communion mise en valeur par des choeurs soul, invitant à se contenter des simples choses que nous offre la vie. Un titre chanté avec une certaine émotion dans la voix qui réunirait les êtres humains dans un seul et même élan pour un monde meilleur.

« Come Rain Come Shine » date de 2013 et a été réalisé sur le Rub A Dub Riddim, une des nombreuses productions auxquelles la chanteuse a collaboré. 
Le titre « Butterflies » est venu se posé sur le Bad Girls Riddim, premier dancehall riddim au casting international sorti lui en 2012. Un ultime titre qui atteste une nouvelle fois de tout le talent et le potentiel que possède cette artiste.

Leah Rosier - The Black Star Tracks

La chanteuse néerlandaise nous offre ici toute l’étendue de son talent. Après Only Irie Vibes, elle nous offre onze pistes dont une version dub, encore plus ancrés encore dans la culture jamaïcaine.
The Black Stars Tracks est sans aucun doute l’album de la maturité pour Leah Rosier.

Leah Rosier - Nouvel album

Leah RosierThe Black Star Tracks
Sortie: 17 Novembre
Label: Black Star Foundation

    Tracklist:

    1 – No Puppets
    2 – Smile Vibe High
    3 – Make It Burn
    4 – Not Cursed
    5 – Babylon Burning
    6 – Rude Boy
    7 – Realize
    8 – Let Love
    9 – Come Rain Come Shine
  10 – Butterflies
  11 – Rude Dub

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements