Taiwan MC au Festival Indétour

C'est une rencontre qui s'est déroulée de manière impromptue. Taiwan MC a en effet été programmé à la dernière minute au Festival Indétour (le gros report ici) afin d'assurer le remplacement de Biga*Ranx.

Nous sommes ainsi allés à la rencontre de l'artiste afin de solliciter une interview, ce qu'il a très cordialement accepté. Cet entretien n'était donc pas du tout prévu, il nous a alors fallu improviser. Qu'à cela ne tienne, il y a toujours matière à discuter avec l'auteur de Cool & Deadly (la grosse chronique ici).

Taiwan MC revient sur le set qu'il venait tout juste de donner, sur ses dernières collaborations et sur ses projets à venir, dont un EP avec Manudigital.

Bonjour Taiwan MC, merci de nous recevoir au nom de La Grosse Radio. Quelques réactions sur le show de ce soir ?

Franchement, c'était chan-mé ! On nous a appelés au dernier moment pour remplacer au pied levé un artiste qui n'a pas pu venir. On a bien kiffé ! Le public était très chaud. J'avais déjà joué du côté de Mulhouse auparavant et ça m'a donc fait plaisir de revenir ici.

Tu as justement joué "Mojo Rydim" en feat. avec Biga*Ranx, artiste initialement programmé ce soir. Etait-ce une dédicace spécifique pour lui ce soir ?

Non, pas spécialement, puisque ce morceau figure dans ma setlist habituelle. Je suis quelqu'un de pragmatique, j'essaye au maximum de jouer les titres que les gens veulent entendre. Je n'ai pas encore un assez gros catalogue pour me permettre de choisir tel ou tel morceau. Je fais une petite moyenne entre ceux que je préfére et ceux qui font le plus de vues et "Mojo Rydim" se situe à ce niveau-là, il fait partie de ceux qui sont les plus écoutés et les plus partagés de mes tracks. Tant que les gens me le demanderont, je le jouerai.
Je suis bien évidemment un artiste, mais je dois également faire attention à vendre un minimum. Ce n'est pas uniquement de l'art pur et dur ce que je fais, c'est aussi un métier qui me permet de vivre. Par conséquent, si le public veut que j'interprète un titre, je ne vais pas faire le difficile !
Par contre, à l'inverse, je ne sais pas pourquoi, mais certains morceaux qui ne marchent pas trop sur disque ou en digital, rencontrent un gros succès en live. Ça peut être le cas de tracks qui, par exemple, ne sont pas sur un album ou qui n'ont pas eu de clips. C'est à ce moment-là qu'on se dit qu'on a réussi à toucher quelque chose.

Ce soir tu étais backé par DJ Idem, artiste présent sur ton album. Il a fait grande impression auprès du public...

Tout à fait ! Certains spectateurs sont venus me voir après le show en me disant : "Putain, ton DJ il assure grave !" Ils ne s'attendaient pas à cela. Je suis issu de la scène reggae, alors que lui vient clairement du hip-hop et toute la vague scratcheur et turntablism. Mais il sait jouer de tout, pendant son warm-up on a entendu du reggae, de la drum n'bass, du dubstep, du grime, etc...

[A cet instant, Manudigital fait irruption dans la pièce. S'ensuit une petite discussion]

Taiwan MC : BIG UP Manudigital inna di area ! Everytime ! Il faut savoir qu'on a joué juste après Manudigital et Joseph Cotton, qui étaient là en full band. Ça fait toujours plaisir de croiser les potos !

La Grosse Radio : Manudigital, veux-tu dire quelque chose, même si on t'a déjà interviewé tout à l'heure ?

Manudigital : J'ai super kiffé son show, c'était mortel ! J'étais même devant en train de faire des selfies ! (rires)

Taiwan MC : A un moment, j'ai ouvert les yeux (je ferme les yeux des fois quand je suis sur scène) et là je vois Manudigital en train de me filmer ! J'ai pris une grosse vibe ! Ça fait plaisir !

[Nous reprenons le fil de l'interview]

Tu viens de le dire, DJ Idem est très large dans son approche de la musique. Est-ce pour mieux coller à l'esprit de ton album Cool & Deadly qu'il t'accompagne en concert ?

Pour le coup c'était complètement improvisé [DJ Idem est en effet originaire de Délemont, non loin de Mulhouse, NDLR], mais il est vrai qu'en règle générale, j'aime travailler avec des gens avec qui j'ai des affinités humaines mais aussi artistiques. Je ne vais pas chercher un DJ par petites annonces par exemple. Mais pour ce soir, on a été obligé de faire vite, on nous a prévenus à 14h pour jouer à 23h ! Et puis c'était tellement cool d'être avec DJ Idem que ça va sûrement se refaire !
Concernant l'album Cool & Deadly, on essaye de représenter ça en live, mais, je le répète, je suis là pour faire plaisir aux gens. S'ils veulent que je joue un ancien tune avec Chinese Man ou Deluxe ou de mon premier EP, je vais le faire. C'est comme ça. Mais après, j'aime bien jouer de tout, des vieux morceaux, des inédits, etc... Je ne me vois pas interpréter de A à Z mon dernier album, ce n'est pas ma conception d'un live.

taiwan mc, interview, festival indétour

Et d'habitude, tu es backé par SOAP, le beatmaker principal de l'album ?

Oui, il m'a beaucoup accompagné durant la tournée Cool & Deadly et il va poursuivre jusqu'à la fin, au mois de novembre. Actuellement, il se met beaucoup plus à la compo et il produit pour plein d'artistes, autant des rappeurs que des chanteurs, par exemple. Il est très actif en studio.

On t'a dernièrement entendu en feat. sur les EPs de Youthstar, SA.MOD, et de Baja Frequencia, Catzilla, sortis tous deux chez Chinese Man Records, qui a également publié ton album. Vous vous invitez tous les uns les autres sur vos productions. Cherchez-vous à developper un esprit familial ?

En effet. C'est un peu le principe d'un label indépendant. Et c'est surtout un gros avantage. On ne se croise pas dans de gros immeubles. On se connaît tous, on fait des apéros ensemble, on se retrouve sur beaucoup de dates. C'est donc une vibe plus propice aux échanges entre les artistes. Il n'y a rien de vraiment calculé.

Revenons une fois de plus à Manudigital. Il nous confiait en off pendant ton concert que vous prépariez un EP ensemble...

Hé ouais ! On vient de commencer d'y travailler. On est en train de choisir les riddims, je lui ai envoyé quelques idées et réciproquement. On a fait une maquette d'un track, on est plutôt contents, même si on a encore beaucoup de choses à changer. Lui et moi étant assez perfectionnistes, ça va prendre du temps, mais ça va être chan-mé ! On avait déjà collaboré ensemble sur son album [avec le morceau "Crazy", NDLR] et on avait grave envie de recommencer. On s'est recroisé plusieurs fois, on a fait quelques petits projets, mais là c'est quelque chose de très sérieux. Je ne sais pas quand ça va sortir, mais ça va être BAAAADDD !! (rires)

As-tu d'autres projets ?

Oui bien sûr. On a commencé il y a longtemps une série de remix de "Catalina", le premier single de l'album, qui vient d'être terminée, ça va être pressé très bientôt. Des producteurs du monde entier y ont participé, des Russes, des Polonais, des Suisses, des Espagnols, etc... Il avait d'ailleurs déjà très bien marché et il est en train de cartonner un an après en Colombie ! Il est bien classé dans les clubs, il est joué dans les bars en soirée dans beaucoup de villes du pays. Je pense donc que je vais aller faire un tour en Amérique du Sud cet hiver.

Faire une tournée ?

Oui, j'y serai en février et mars et je serai accompagné par le DJ Bony Fly.
Sinon, à partir de l'an prochain, je vais essayer de beaucoup voyager afin de préparer mon nouvel album. L'idéal serait de faire un morceau par pays. Je vais profiter de tous ces voyages (professionnels ou personnels) pour enregistrer un artiste (chanteur, musicien) et mixer tout ça à Paris dans deux ou trois ans. Ce sera une sorte de tour du monde mais qui restera dans ma dimension reggae, hip-hop et electro. Par le passé, je me suis pas mal rendu à l'étranger, mais on faisait notre concert, on visitait un peu et on repartait direct sans développer de contact artistique. Le but étant maintenant de remédier à cela.  

Un dernier mot pour La Grosse Radio ?

Merci à toi pour l'interview ! BIG UP à tous les auditeurs ! Continuez d'écouter du bon son et des bonnes radios !

Merci à toi également Taiwan MC d'avoir accepté de répondre à nos questions !
Merci également à GoodVib'Z Production d'avoir permis d'organiser cette rencontre !



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements