Michael Prophet : mort d’un prophète du reggae

Telle une prophétie, les signes avant-coureurs demandaient des prières pour l’artiste qui luttait contre un cancer du poumon diagnostiqué il y a peu de temps, doublé d’une tumeur au cerveau.

Malheureusement, la mort a eu raison de ce grand guerrier qu’était Michael Prophet.

Retour sur ce chanteur qui nous a donné de grands titres du reggae.

Michael George Haynes  en 1957 à Kingston en Jamaïque, le jeune artiste a grandi dans le ghetto de Greenwich Farm d’où viennent aussi Johnny Clarke, Earl Zero, Cornel Campbell ou encore Prince Allah.

En 1977, tout juste âgé de 20 ans, il est découvert par Yabby You, qui outre chanteur, est aussi producteur, et l’amène au Channel One pour enregistrer une chanson très spirituelle que Michael Prophet avait écrite alors qu’il n’était âgé que de 15 ans, « Praise You Jah Jah » telle que les affectionne le Jesus Dread mais il rencontrera vraiment le succès avec sa reprise du classique  « Fight to the top » des Heptones. Du Studio One qu’il apprécie puisqu’il cite Bob Andy comme sa principale influence, artiste qui vient aussi de ce mythique studio.
 


Il faut savoir que Yabby You voulait faire de « son poulain » le vrai prophète rasta (d’où le nom de scène choisi) pour contrer la star montante que Yabby You considérait comme un faux prophete, à savoir, Bob Marley !

Les titres « Fight to the top » et « Praise you Jah jah », se retrouvent sur l’album Serious reasonning signé chez Island en 1980 aux cotés d’autres titres comme « The gates of Zion », « Love & Unity », « Give thanks » ou encore « conscious mal ». Un album qui tient haut le pavé et qui a fait connaître Michael Prophet sur le plan International.
 

Michael Prophet, yabby You, Jah, mort 2017, reggae 2017


Il ira ensuite vers le producteur Henri ‘Junjo’ Lawes pour les albums tout aussi réputés,  Righteous are the conqueror  et le terrible Gunman  au son rough, qui dénonce les violences récurrentes en Jamaïque. « Gunman », un pur riddim que les connaisseurs font tourner régulièrement sur les platines à travers plus de 60 versions différentes dont Toyan « How The West Was Won » , Michigan & Smiley « Jah Army » ou encore Yellowman « Duppy Or Gunman » pour n’en citer que quelques-uns.

 


Michae Prophet sait s’entourer des meilleurs producteurs/Chanteurs : Al Campbell, Sugar Minott, Winston « Niney » Holness, Delroy Wright et Winston Riley,

Il déménage ensuite pour les USA, avant de partir en Angleterre et enregistre en duo avec Ricky Tuffy ‎ « Your Love », pour le label Passion, titre qui est numéro un dans les charts Uk en 1990. Là encore il saura s’entourer de producteurs locaux réputés comme Mad Professor et sera très actif dans des sound system. Il avait sorti le très bon titre « hypocrite » avec Bucky Jo il y a deux ans.

 


Bête de scène, il a conquis les plus grands festivals européens et nous laisse comme témoignage de son passage une trentaine d’albums. Admis à l’hôpital depuis quelques jours, il part ce 16 décembre 2017 pour Zion rejoindre Yabby You, un autre grand prophète du reggae.

RIP Michael Prophet

(c) Photo avec l’aimable Autorisation d’ Yvan ‘El Che’ Tardif – Garance festival



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements