PAàAKA, le clip Many Faces annonce la ligne du nouvel album

Les Clermontois sont infatigables, ressourcés à l’air des volcans, Païaka après des concerts débordants d’ énergie, sont partis en studio pour accoucher du petit frère d’Alive Anyway, sorti en 2015.

Le nouvel album, The Line, composé et enregistré en Auvergne, sortira le 09 Février 2018 en CD, Vinyl et digital, les précommandes sont d’ores et déjà disponibles. Et pour fêter ce nouvel album, un grand concert est prévu à la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand le Samedi 03 Mars 2018, avec en première partie City Kay. Les 8 membres de Païaka sont d’ailleurs actuellement en résidence pour nous proposer une scène encore plus énergique que les précédentes, les volcans en éruption, çà les connait !

Et quoi de plus efficace pour faire patienter les fans qu’un single qui est sorti aussi en vidéo ce 18 décembre.
 

Paiaka, The Line, reggae 2018, Flox, CFC


« Many faces » a été tourné dans le magnifique opéra Théâtre de Clermont-Ferrand et pour donner plusieurs visage à cette chanson, ils ont invité trois danseurs, Chloë Darnet, Mickael Pécaud et Charly Labourier aux styles très différents  (hip hop, contemporain, classique) mais dans une grâce unique pour symboliser les nombreuses facettes de l’humanité. Grimés avec des masques pour renforcer leurs personnalités et relier le propos du clip à l’histoire de l’Opéra, puis accompagnés par les musiciens sur scène, la musique et la danse se rejoignent pour nous convier à un tourbillon de sentiments.
 

Le groupe s’en donne une fois de plus à cœur joie, et on sent dans les synthés l’importance de Flox, qui a une forte influence sur le nouvel opus du groupe avec un savant mélange de rythmiques reggae et électro. D’ailleurs Si le titre est enregistré par  Païaka et Antoine Aubert, il est mixé et mastérisé par Flox, lui-même.
 

Paiaka, The Line, reggae 2018, Flox, CFC

Les paroles magnifiées par la voix tout à la fois sensuelle, charmeuse et énergique de Spelim nous invitent, tout cela dans la joie et la bonne humeur à nous questionner, comme le dit le chanteur lui-même sur le fait qu’ « on a tous de multiples facettes de par notre existence, celle du fils, père de famille, travailleur, de l’ami, et qu’il est un peu facile de juger vite une seule de ces facettes, Il faut savoir prendre le temps de connaître les gens ne pas juger trop vite ».

Écoutez ce titre et vous serez très vite emportés dans la dimension Païaka. De l’addiction positive !

Production : Collectif Flower Coast
Production Exécutive : HMWK – http://homework.family/
Réalisation : Blanche
Cadrage : Vivi What

 

Paiaka, The Line, reggae 2018, Flox, CFC

 

Lyrics :


What do you see when you look at me
I’m, the man of many faces
Who do you see when you look at me
The best, the worst ?

We are all the same, two arms two legs, but a billion sides billion faces.
Some part of us take over, but none of them will disappear.
Don’t blame, don’t like too early, without trying to understand you can’t.
Don’t blame, don’t like too early, cause all my personalities are so different.

What do you see when you look at me
I’m, the man of many faces
Who do you see when you look at me
The best, the worst ?

All the faces I have, like a prism reflecting my feelings,
So many colors, so many shades my soul is composing,

My strength and my weakness, my pain and my happiness

Everything of what I am is out of control more or less.

My mind plays tricks on me and sometime make me bad,
You suffa, there’s nothing to do and sometime you’re feeling sad.
Now the angle is changing my darknes goes away.
Positive ideas are growing I want to share my way.

Don’t blame, don’t like too early, without trying to understand you can’t.
Don’t blame, don’t like too early, cause all my personalities are so different.

I’m the rober, I’m the brother
I’m the father, I’m the killer
I’m the traveler, I’m the lover,
I’m the fighter, the prisoner
I’m the singer, the musician
I’m the joker, I’m the many faces man

What do you see when you look at me
I’m, the man of many faces
Who do you see when you look at me
The best, the worst ?



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements