Samory I – Black Gold

Avec déjà plus de 2 100 000 vues sur youtube, le clip « Rasta Nuh Gangsta » n’est pas passé inaperçu dans la sphère mondiale du reggae !!

Et pour cause tout était là pour régaler les fans de reggae : des paroles conscientes, une basse bien lourde mêlée à la légèreté des claviers, et des cuivres chaleureux.
L’album Black Gold est sorti en juillet 2017, mais comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, il est temps de revenir sur ce qui fut un des albums de l’année 2017.


Avant de rentrer réellement dans l’album Black Gold, faisons connaissance avec Samory-I, qui fut étudiant dans la célèbre université Norman Manley. Samory- I tient son nom de Samory Touré qui fut l’un des prinicpaux acteurs dans la lutte contre la colonisation française en Afrique de l’Ouest au XIX° siècle.
Une belle référence, un bel hommage pour un rasta.

Revenons-en à la musique et à cet album.
Produit par Rory Stone Love Gilligan, et sorti sur le label Black Dub, Black Gold comprend 13 titres.
Ce sont 13 titres au son roots où les fondamentaux du reggae (comme les percussions nyabinghis) se mêlent à une sonorité résolument moderne.
Les amateurs de basses bien lourdes seront bien servis. Mais on peut aussi être séduit par les cuivres du grand Dean Frazer ou du regretté Nambo Robinson.

La thématique des paroles est résolument rasta, puisque l’on retrouve le thème de l’Afrique avec « Lost Africans », Jah avec « Serve Jah », « Jah Power » ou encore « Fear jah » (sur lequel certains reconnaîtront « Mamy Blue » de Nicoletta… oui, oui…).

Mention toute spéciale à la reprise de Syl Johnson « Is It Because I’m Black »,  dont on vous avait déjà parlé ici.

Tout au long de l’album, on est (trans)porté, en étant toujours aux limites de parties bien dub, bien propices au voyage.

C’est donc un des albums de l’année 2017, plébiscité par toute la presse reggae mondiale et, qui, si ce n’est pas encore fait, doit être présent sur toutes les platines vinyles !!
A se demander si tout ce que touche Rory Stone Love ne se transforme pas en or, tellement ses productions sont de qualité. Il marque réellement son époque.

A noter que l’on pourra voir Samory-I en France au mois de Mars puisqu’il se produira sur Paris et sa région ( le 8 Mars à Massy, le 18 Mars à la Maroquinerie, le 25 au Blanc-Mesnil) et sur Colmar le 9 Mars.
Samory-I est également annoncé sur les festivals français cet été comme au No Logo ou au Reggae Sun Ska.

Tracklist :
01. Son of David
02. Rasta Nuh Gangsta
03. Not Because
04. Serve Jah
05. Suit & Tie
06. Lost Africans
07. There Is a Spirit
08. Black Gold
09. Weed
10. Power
11. Fear of Jah
12. Is It Beause I’m Black
13. Rastaman

 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements