Garance Reggae Festival, suite et fin avec le dernier jour…

Dernier jour au Garance Reggae Festival à Bagnols sur Cèze. Le soleil est toujours là et le reveil de plus en plus difficile, chaleur et manque de sommeil auraient presque raison de nous mais c’est sans compter sur l’enthousiasme de la dernière soirée.

La journée se déroule à peu prés comme les précédentes, chaleur, baignade à la rivière, douche froide, sons reggae dans tous les coins … Les visages sont fatigués mais l’envie de se régaler pour la dernière soirée prend le dessus. Mine de rien, même si nous avons hâte de retrouver notre petit confort, nous n’avons pas envie que ces belles soirées se terminent.

En milieu d’aprés midi, petit tour à l’espace presse pour une délicieuse rencontre avec Derajah qui nous accorde un moment pour une interview (que vous découvrirez trés bientôt). L’homme est plutôt reservé, arrive discrètement et se présente à nous. Il est posé et parle doucement mais ses réponses sont riches, intéressantes et emplies d’enthousiasme. Un beau moment privilégié avec Derajah qui nous parle de son premier album avec le Donkey Jaw Bone, du reggae, de l’anniversaire de l’indépendance de la Jamaique. Une personne trés agréable et un super album que je vous conseille vivement.

Derajah

Plus tard, c’est donc Derajah et le Donkey Jaw Bone qui ouvrent les festivités pour cette dernière soirée. Dommage de voir ces artistes programmés en début de show car le parc n’est pas encore plein et les festivaliers pas encore tous arrivés. Mais il faut bien des premiers, c’est donc une belle prestation qu’ils nous offrent et le public découvre l’album Paris is burning et le rendu sur scène.

C’est ensuite Raging Fyah qui prend la scène et régale le public. Une belle prestation et de bons riddims qui font le bonheur du public arrivé enfin dans le parc Rimbaud.

Puis c’est Turbulence qui vient ambiancer le public avec des sons dancehall et une énérgie plus que positive et contagieuse. Le parc se réveille et le ton est donné. Ca bouge, ça jumpe et ça se régale. Aprés 3 jours de fête, les festivaliers ont encore la pêche et donnent tout ce qu’il leur reste. On voudrait que cette soirée s’éternise encore un peu et on profite de chaque instant.

Puis arrive sur scène, Magano. Plus calme et plus roots, on découvre la lady qui accompagnait Coco Tea au choeurs autrefois et qui se lance aujourd’hui dans une carrière solo. Une belle découverte pour ma part. Magano est fraiche et trés agréable. Une belle voix, une belle énergie, elle s’adresse au public et le fait participer. La belle parle un peu le français, elle s’adresse aux femmes et revendique son féminisme. Elle souligne aussi l’indépendance de la jamaique. La demoiselle est chaleureuse, énergique et nous fait profiter de sa jolie voix. Un bon début de carrière solo.

C’est ensuite tout logiquement, Coco Tea qui arrive sur scène. Il fait son entrée sur « Rastaman Chant ». Puis chante ses célèbres morceaux, il appelle le public à chanter avec lui et nous fais scander des < Coco Tea > à bout de champs. Il fournit une belle prestation et termine son set en featuring avec Magano pour un morceau qui ravit le public.

 


Coco Tea

 Puis c’est Morgan Heritage qui arrive enfin sur scène. Le retour de la tribu aprés 5 ans d’absence en France. De belles retrouvailles avec le public. La family reprend les morceaux qui ont fait son succés et le public reprend en choeur. Le groupe en profite aussi pour faire un peu de promo quant à l’arrivée de leur dernier album The return. Ils démarrent d’ailleurs leur set avec le morceau qui porte le titre de l’album. En fond de scène on peut voir un de leur gars tenir le t.shirt éponyme (qu’il tiendra ensuite durant la conférence de presse). Le public semble ravi de cette prestation qui nous rappelle à tous de bon vieux souvenirs. La family fait aussi un clin d’oeil aux vieux et nouveaux noms du reggae et dance hall, Dennis Brown, Bob, Elephant man, Luciano, Tarrus Riley etc … Tout au long du set, le son est énergique. On se regale à les redécouvrir en live. Ils proposent ensuite au public de faire une photo du groupe et de la poster sur tous les réseaux sociaux. Le groupe prend la pause et 1,2,3, FLASH !!! la photo est prise !!! bref une belle prestation et un bon retour pour la famille MORGAN.

 


MORGAN HERITAGE en conférence de presse
 

A peine leur prestation terminée, on retrouve Morgan Heritage en conférence de presse. Le temps du changement de scène pour la fin de la soirée, on en profite pour les écouter. La tribu fait sensation en arrivant au point presse et tout le monde est attentif à leur discours. Le fameux t.shirt promo est encore là. Ils nous parlent de leur nouvel album donc, de leur show de ce soir, de leurs projets, du reggae. Quelques photos et Morgan Heritage s’éclipse. Le passage à la conférence de presse est moins décontracté que pour Freddie Mc Gregor la veille qui s’était prêté volontiers à une longue séance photos et à de petits bavardages avec chacun mais on est content de les voir tout de même.

Puis aprés ces bonnes vibes c’est Mr Alborosie qu’on attend sur scène. Il remplace au pied levé Sizzla qui suite à quelques petits soucis d’organisation avec son manager, n’a pu être présent ce soir. C’est la jamaicaine IKAYA qui accompagne Albo dans sa tournée qui ouvre le bal. La lady entre en scène sur « Redemption song » à sa sauce et c’est terrible !! une belle voix qui nous transporte et nous invite à la danse. Aprés deux morceaux elle laisse la place à Alborosie.

 

Il entre en scène et commence par <Bonsoir les amis, je m’appelle Alborosie> et le live est lancé. Le public répond favorablement et s’emballe sur les rythmes de Albo. On croirait presque que les festivaliers sont venus pour lui et on oublie complêtement que c’est Sizzla qui aurait dû être là. Le Garance a assuré en remplaçant Sizzla par Albo car le public est heureux. Albo nous offre un trés beau spectacle de qualité. Le public est dans l’ambiance et donne ses dernières réserves d’énergie. IKAYA revient sur scène pour le dernier morceau avec Albo, un peu plus énergique que les riddims qu’elle avait interprétés en intro. La soirée se termine sur un bon moment passé avec Alborosie qui a assuré.

La soirée se termine donc et avec elle le festival.  Quelques mots de l’organisation du Garance et voilà c’est fini. Nous voilà donc partagé entre deux sentiments : celui de rentrer chez soi se reposer et récupérer du festival et celui de manque. Vivement l’année prochaine !!

Ainsi s’achèvent ces quatre jours au Garance Reggae Festival. Un beau festival, une belle programmation, de belles prestations, des bonnes découvertes, des belles rencontres et un festival qui a tenu toutes ses promesses. L’ambiance était festive et bon esprit dans l’ensemble. L’organisaton a assuré et même si on en a un peu ras le bol des toilettes sèches et des douches froides en maillot de bain, c’est l’esprit festoche !! On pense déjà à l’année prochaine, alors rendez vous à Bagnols sur cèze en 2013 !!!

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements