Arverne Reggae festival # 3 : Brassac sous le drapeau rouge jaune vert

Créé en 2016, le Arverne Reggae Festival que La Grosse Radio annonçait comme « le petit nouveau qui avait tout d’un grand », continue son ascension et nous propose la troisième édition.

Comme l’an dernier, celui-ci se déroulera sur 2 jours à Brassac-les-Mines, sous un chapiteau géant en bordure de L’Allier et du camping et nous est concocté par la dynamique association  brassacoise des jeunes – Mines de rien -.

Annoncé le 11 (et 12) mai, et cette date facile à retenir puisque pour beaucoup, elle est le synonyme du départ pour Zion de l’unique, du grand Bob Marley. Il était donc normal que le Festival, dans sa programmation, lui rende hommage.

 

Arverne reggae festival, brassac, reggae 2018, yanis Odua


Kingston by Bus, groupe né en 2016, revisite les titres du pape du reggae, et 37 ans après sa disparition, ses chansons ont toujours le même impact et délivrent des vagues d’émotions. On peut d’ailleurs faire un rapprochement entre « Kingston/Babylon By Bus » (double album live des Wailers de 1978), c’est dire s’il a marqué des générations.

Au programme également de cette première soirée de vendredi sont attendus: 

La Granja Orchestra, LGA pour les intimes, groupe local de Marsat (au nord de Clermont), avec un reggae novateur, où la voix de Jolly Joseph (qui fait aussi partie du Sound Dub Shepherds) se marie à merveille aux délires des musiciens. Ils auront sûrement à cœur de nous distiller quelques morceaux de  Stories To Tell Chapter 1 ! Ep qui sortira officiellement le 18 mai.
 


Ackboo, un marathon man du Dub qui délivre son message aux 4 coins de la Terre :   Paris, Mexico ou Pékin dans la lignée d’artistes comme Mad Professor et Kanka. Armé de sa console de mix analogique et de divers effets vintages, il fait vivre en direct ses propres productions et nous présentera son album  Invincible, et devrait nous dévoiler quelques titres du Pharao  qui sort ce mois de juin. Il sera accompagné de Green Cross, un artiste qui s’est fait connaitre avec son album addicted en collaboration avec ODG.

« La Caraïbe », « Une larme », « Chalawa », « Rouge jaune vert », oui c’est bien lui, le talentueux martiniquais Yannis Odua sera aussi de la partie, accompagné, comme il se doit par son Artikal Band, une énergie électrisante pour ne pas dire débordante. Brassac va agiter le drapeau du reggae avec des sons bien sentis. Son expérience scénique en fait un grand showman qui a écumé les plus grandes scènes. 

 


Les entre-scènes seront assurées par l’espagnol Dj Rambla qui proposent des sessions thématiques, mélangeant différents courants musicaux et du reggae sous toutes ces formes en sachant s’adapter au public pour lui donner envie de jumper, de danser jusqu’au bout de la nuit.

Le samedi après-midi et gratuitement un marché sera mis en place , vous pourrez retrouver divers stands artisanaux et reggae (des vêtements, des sacs, des objets en cuir, des t-shirt personnalisés) un salon de thé et pleins d’autres surprises  pour un moment découverte, qui se veut familial et convivial.
 

 

Arverne reggae festival, brassac, reggae 2018, yanis Odua


Il y en aura pour tous les goûts … et ceux sous le rythme d’un concert gratuit, lui aussi avec les LNP Roots family, trio acoustique aux paroles conscientes et toujours dans la bonne humeur. Guitares, percus, chants, du inna di Brassac en force.

Samedi soir, une affiche tout aussi alléchante que le jour précédent avec :

Kanka qui a une approche intéressante, voir déroutante du dub. Du steppa dont il est le fer de lance européen, mais tout autant à l’aise sur des scènes électro, il ne laisse  personne indifférent. Des basses profondes et hypnotiques, il faut avoir le cœur bien accroché car cela transperce pour nous emmener sur sa planète.

Tomawok, un artiste au fast-style qui est à l’aise sur tous les riddims, des classiques aux modernes, rien d’impossible à ce drôle d’indien qui allume le calumet de la paix avec des ganja tunes comme on les aime. Et quand on sait qu’il a joué avec Sizzla, Max Romeo, Perfect, ou encore Ward 21, rien n’est du hasard mais un travail acharné avec un charisme digne des grands shamans.

 


Volodia, jeune artiste montant de la scène Hip-Hop/Reggae, use depuis plusieurs années maintenant les planches des salles aux quatre coins de l’Hexagone. On a pu le voir en première partie lors d’une tournée de Danakil et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il emporte tout le monde dans son sac à dos. Des textes incisifs avec une solide expérience scénique doublée d’une forte personnalité ne laissera personne de marbre.

Avec le Sound System Irie Ites (présent déjà l’an dernier en solo et pour assurer les shows de Joseph Cotton, Solo Banton, Lord Bitum et Puppa Dadem) C’est un vétéran de la scène Uk, General Levy qui viendra toaster de son flow ultra rapide. Il a débuté en tout début des années 90’s avec un premier album  double trouble aux côtés d’un Capleton qui n’était pas encore le Prophet que l’on connait. General Levy est un habitué des scènes dans un style inégalé. Son dernier album  We progressive (de 2011) s’est fait en collaboration avec des pointures francophones : Balik (Danakil), Big Red (Raggasonic) et Papa Style & Baldas.

SMAD, clermontois, bien connu ici (ex SIS Vibration) mais aussi hors région où il se produit en concert ou festival est un artiste complet : auteur, compositeur et interprète de ses morceaux, il propose  un reggae français conscient et énergique qui prône le partage et l’unité dans ses paroles. Il vient de sortir ce 4 avril un nouvel EP Demain que La Grosse Radio a chroniqué et vous serez transporté dans son univers vivifiant.

Les 11 et 12 mai, Brassac-les-Mines vous attend pour faire flotter le drapeau rouge jaune vert cher à Yannis Odua !
 

Infos pratiques :


Tarifs :

– Préventes : Pass 2 jours : 27 euros* – Vendredi soir : 17 euros * Samedi soir : 17 euros* (* Prix hors commissions du revendeur) Préventes disponible sur weezevent :
 et en guichet dans les points de vente physique habituels (FNAC ,Carrefour,Géant, Système U, Intermarché)

– Sur place :  Pass 2 jours: 30 euros –  Vendredi soir: 20 Euros –  Samedi soir: 20 Euros
Gratuit  : pour les – 12 ans et + de 65 ans  * (Présentation de CNI obligatoire) et le samedi de 14h à 18 heures

Infos générales :

Vendredi soir en live dés 19h00.
Dimanche après midi gratuite dès 14h et soirée sound system dès 19h.
Restauration sur place avec stand auvergnat, stand végétatien et végan, bières locales, vins blanc, rouge, rosé, boissons softs.

Dans le centre ville de Brassac-les-Mines (à 500 mètres du festival) : boulangerie, bureau de tabac, grande surface et commerces de proximité, distributeurs de billets, …

Possibilité de dormir sur place au camping GRATUIT « L’insolite » .
(Sanitaire à dispos, espace clos, table de ping pong, barbecue… )
 

Arverne reggae festival, brassac, reggae 2018, yanis Odua


Site  festival

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements