Festival Contraste & Couleurs à  Chalon/Saône – Jour 1 (20 avril)

Pour cette deuxième édition du festival Contraste & Couleurs (toujours au Parc des Expositions de Chalon/Saône), les organisateurs (le groupe Broussaï avec son association Youz Prod) ont vu double. Pour deux raisons. La première, c'est que l'événement s'est étalé sur deux jours cette année (au lieu d'un en 2017), les vendredi 20 et samedi 21 avril. La deuxième, c'est que la programmation n'était pas strickly reggae et dub et qu'elle a bénéficié d'une ouverture vers le hip-hop, principalement via Demi Portion et, dans une moindre mesure, Radio Kaizman.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'opération a été un succès. Le public est venu en nombre et les artistes ont mis le feu. Même le soleil s'est montré exceptionnellement généreux en ce week-end d'avril, révélant ainsi toute la teneur symbolique des textes du fameux morceau de Broussaï qui a inspiré le nom du festival : "voir le soleil briller sur des visages chaleureux". Si ça, ce n'est pas un signe...

                             contraste & couleurs, broussaï, 20 & 21 avril

De la même manière que l'année dernière, c'est un artiste solo et en acoustique qui a ouvert l'événement. Après Williams Brutus, c'est donc Patko, armé de sa guitare, qui s'est présenté devant les massives vers 19h. Un démarrage tout en douceur, en émotion et en conscious lyrics pour l'artiste qui alterne entre ballades et morceaux plus raggamuffin ou dancehall. On entendra ainsi les titres "Solid As A Rock" ou "Mama". Et même s'il n'y avait pas encore foule devant l'artiste, ses "yeeaahh oh" ne rencontrèrent en effet que peu d'échos, on aura eu droit à une belle entrée en matière de sa part.

C'est ensuite le combo jazz/hip-hop Radio Kaizman qui a succédé à Patko et avec lequel nous entrons donc dans un autre registre. Pour ce groupe qui se présente comme un "Heavy Groove Brass Band", il nous offrira un hip-hop acoustique, énergique et cuivré pendant une heure. Les flûtes traversières tutoient les cuivres qui se disputent les parties mélodiques, pendant que la section rythmique est assurée par un soubassophone et deux percussionnistes. Le public, un peu plus nombreux cette fois-ci, a plutôt bien réagi aux interjections des musiciens et on a autant pu le voir apprécier les phases de beatbox du MC que la reprise de l'instru du mythique "Sure Shot" des Beastie Boys. Et puisque l'alchimie a fonctionné entre les artistes et les massives, Radio Kaizman reviendra en mode fanfare au milieu de la foule un peu plus tard dans la soirée.

En matière de reprises de prods mythiques du hip-hop, Demi Portion en connaît un rayon. Il s'adonnera en effet à un freestyle sur un medley comprenant des instru d'Eminem ou de Cypress Hill : hommage aux artistes qui l'ont influencé. Son DJ, DJ Rolxx, fera même retentir la fameuse instru de "Mystère & Suspense" de la Fonky Family (pour un "Fonky Freestyle"), le crew qui aura beaucoup marqué Demi Portion et dont il aura assuré la première partie il y a 20 ans. En attendant, aujourd'hui, c'est lui qui était l'une des têtes d'affiche du festival Contraste & Couleurs. Le hip-hop made in France poursuit donc sa route et même si le boom-bap s'est effacé au profit du trap, Demi Portion en demeure l'un de ses plus brillants représentants. Mais c'est aussi en ce qui concerne les textes que Demi Portion s'inscrit dans la lignée de ses prédécesseurs avec des paroles sensées, sincères et conscious ("Petit Bonhomme", "Mon Dico 4", "Poignée de Punchline"), ce qui nous fait dire que Demi Portion, en tant que Sétois, a sûrement été biberonné par Brassens ; on retiendra également un freestyle bien construit à base de titres de films.
Pour finir sur un dernier hommage, Demi Portion se posera sur un single de son prochain album à paraître, "La Sirène", dans lequel il reprend le gimmick de Daddy Mory, "Oh na na oh", ce qui a encore plus electrisé un public déjà chaud bouillant. En effet, même s'il agissait en qualité d'artiste hip-hop dans un festival essentiellement axé sur le reggae, Demi Portion aura su conquérir les spectateurs, non seulement par son attitude mais aussi par toute l'énergie dont il fait preuve sur scène, en compagnie de son acolyte, Monotof.

Avec Naâman, on peut également dire que le festival a fait preuve d'ouverture, puisque son dernier album, Beyond (la grosse chronique ici), est nettement moins reggae que les précédents, avec de fortes tonalité pop, soul, gospel. Naâman ouvrira d'ailleurs son show sur "I Feel Your Soul", l'un des titres les plus suaves de Beyond avant qu'il ne s'exécute notamment sur "Own Yourself" avec sa touche acoustique. Si l'ambiance musicale de cette première partie du concert est plutôt sweet, il n'en est rien de l'attitude du Normand, toujours aussi actif sur scène. En tout cas, c'est une évidence, même si les bases restent reggae, le son de Naâman a évolué et il s'est éloigné de celui de ses débuts et qui l'a fait connaître auprès du public. Ce dernier ressent cependant plutôt bien cette métamorphose du chanteur, mais on le verra beaucoup plus enjoué sur les classiques tels que "House Of Love", "Rebel For Life" ou "Skanking Shoes" qui sera précédé d'une petite démonstration à la MPC par Fatbabs, le beatmaker de Naâman et le principal artisan de son succès. Et en toute logique, Demi Portion finira par rejoindre le reggaeman, alors qu'il était en train d'interpréter "Outta Road", pour un petit freestyle façon fast style.

Pour finir, nous ne pouvons malheureusement pas vous parler de Teldem Com'Unity, puisque nous avons dû quitter le site après le concert de Naâman, mais on vous donne rendez-vous très vite pour aborder le deuxième jour du festival.

BIG UP à toute l'équipe du Contraste & Couleurs ainsi qu'à tous les artistes présents ce soir-là.

 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements