High Tone (+Dub Engine + DJ Alor) – La Tannerie – 04.05.2018

Si l’an dernier c’était Le Peuple de l’Herbe qui fêtait ses 20 ans (le gros report de La Cave à Musique ici), cette année c’est au tour de l’autre groupe emblématique de l’underground lyonnais, j’ai nommé High Tone, de célébrer ses vingt printemps à l’occasion d’une tournée anniversaire. Rendez-vous était donc pris à La Tannerie de Bourg-en-Bresse le 4 mai. Et ça tombait super bien, puisqu’il se trouve que l’association qui gère la salle, La Truffe et Les Oreilles, soufflait également sa vingtième bougie.

Mais avant qu’High Tone n’entre en scène, c’est le duo italien Dub Engine qui a ouvert la soirée pour un set survitaminé. Dub Engine avait justement proposé sa propre version d' »Emperor » sur l’album de remix d’High Tone, Dub To Dub (la grosse chronique ici), paru en fin d’année dernière, et c’est donc tout naturellement que les deux complices sont intervenus en qualité de première partie des pionniers du french dub.

Nous parlons bien de « set survitaminé« , puisque si le son des Italiens se veut somme toute assez classique, du gros stepper à l’anglaise, on ne peut que saluer leur performance pour motiver les massives et même…Fabasstone, le bassiste d’High Tone, qu’on a pu voir skanker durant une bonne partie du live au rythme propagé par le duo.

La configuration de Dub Engine nous fait agréablement penser à celle des Espagnols d’Iseo & Dodosound : un selecta/operator qui mixe les pistes en live et une chanteuse déchaînée, chargée d’animer le set, à la différence près que Sabry bidouille elle aussi pads et autres synthés. Le public a bel et bien répondu à l’appel du crew de Bologne et il était ainsi prêt à accueillir les High Tone.

dub engine, la tannerie, bourg-en-bresse

dub engine, la tannerie, bourg-en-bresse

dub engine, la tannerie, bourg-en-bresse

Entre High Tone et La Tannerie, c’est une longue histoire. On a ainsi pu découvrir à travers les affiches de rétrospective (on rappelle que l’association La Truffe et Les Oreilles fêtait elle aussi son anniversaire) que le groupe avait joué dans la salle lors de la tournée Punky Reggae Tour en compagnie des Burning Heads et de NRA il y a une petite vingtaine d’années, tournée qui leur avait en quelque sorte servi de templin et permis de se faire connaître d’un plus large public. Depuis, High Tone s’est produit de nombreuses fois à La Tannerie (2005, 2008, 2011), les morceaux du combo lyonnais n’ont ainsi plus de secrets pour les massives burgiens. Sauf que.

Sauf qu’High Tone ne commence pas son concert par un morceau classique, mais il s’agit plus probablement d’un titre du prochain album à paraître à la rentrée (espérons), une ballade inspirée par l’Orient, et plus particulièrement la Chine (ainsi qu’ils nous le confiaient en interview au Télérama Dub Festival) ; et autre fait moins banal, on a même pu voir le batteur utiliser des mailloches, High Tone continuant ainsi ses explorations techniques et sonores.

high tone, la tannerie, bourg-en-bresse

high tone, la tannerie, bourg-en-bresse

high tone, la tannerie, bourg-en-bresse

Cependant, le fil rouge de cette tournée, c’est de revivre en live & direct les tunes phares des Lyonnais, ceux qui ont fait vibrer les auditeurs au début des années 2000. C’est pourquoi, on entendra bien évidemment le mythique « Mother Dubber » (« ce morceau a plus de 20 ans« , déclarera d’ailleurs le batteur Dom Peter) : les scratches de DJ Twelve sont toujours présents, ce qui n’est pas le cas du melodica de Natural High, ce dernier ayant quitté le groupe.
High Tone enverra également « Delhi Katmandou », « Echo-Logik » ou encore « The Orientalist », mais ils se plairont aussi à rejouer quelques titres plus récents comme l’incontournable « Rub-a-Dub Anthem » ou « Until The Last Drop » qui retentira juste après un tune inédit terriblement efficace et peut-être même le meilleur durant cette soirée, un morceau oscillant entre le dub et la techno. C’est en effet cela qu’on a toujours adoré chez les Lyonnais, un dub étranger au purisme, hostile au cloisonnement et capable d’unifier expérimentation et dancefloor.

Par conséquent, si l’on a forcément kiffé skanker devant les « tubes » du groupe, on était plus en attente de nouveauté et l’on ne cache pas notre impatience face à ce nouvel album tant attendu. Et s’il nous faudra encore patienter de longs mois, on n’a pas boudé notre plaisir lorsqu’en fin de set, les High Tone ont entonné le désormais mythique « Bad Weather » à la plus grande joie du public.

high tone, la tannerie, bourg-en-bresse

                               high tone, la tannerie, bourg-en-bresse

C’est finalement DJ Alor qui a pris la place du crew pour un set drum n’bass afin de clore la soirée.

BIG UP à tous les artistes présents ce soir-là !
BIG UP également à La Tannerie et à Julie !

Crédit photos : Live-i-Pix



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements