Snoop Lion au Sziget 2012

Snoop Dogg - Main Stage

Snooooooooooooop !

Moitié chien / moitié Lion !

Oh pinaise...! ça y est on y est c'est Snoop Dogg, tout le monde est à moitié chaud (enfin j'me comprends), des volutes de sèches au menthol flottent dans l'air (enfin menthol peut-être pas...). Le concert commence, un DJ arrangue la foule et, enfin, Snoop apparaît ( en charmante compagnie bien sûr). Tout le public est jouasse, mais on sent comme un fond de fébrilité et d'attente : "quand arrivera le nouveau personnage du maître à deux faces." Il faut bien dire qu'il a changé depuis le temps, il fait même un peu de Dance  sur une reprise d'Akon. Comme quoi...tout peut arriver.

On assiste néanmoins à un set à l’américaine… les meilleurs morceaux et un final qui tire la larmichette sur "Young Wild and Free" repris en chœurs et par cœur par le public.

Snoop Dog / Snoop Lion - Sziget Festival 2012 - crédit : Nidhal Marzouk pour La Grosse Radio

Snoop Dogg parmi nous au Sziget… c’était une vraie surprise.
Une programmation qui s’est étoffée au fur et à mesure de l’année 2012 pour finir en apothéose avec le demi-dieu vivant du Hip Hop Snoop Doggy Dog.
« Mais petit chien tu deviendras grand » a dit un gourou Jamaïcain au chanteur. « Petit chien tu n’es plus,…, Tu es un Lion dorénavant ! »

Et notre bon Snoop nous est donc apparu réincarné en Snoop Lion ! Nous avons donc eu le privilège d’écouter son premier titre Reggae depuis sa renaissance. Et comment vous dire… Hum ce n’est pas facile de chier sur son idole…bah c’était de la merde, voilà j’lai dit !

Snoop Dog / Snoop Lion - Sziget Festival 2012 - crédit : Nidhal Marzouk pour La Grosse Radio

Purée c’est pas vrai, ils font quoi nos idoles au nom du dieu-dollar, ils nous font de la daube !!!

Déjà le virage électro, passe encore, mais une reconversion quand on est le roi du Hip-hop… Je reste très dubitatif.
En tout cas, et heureusement, on a eu le droit à un vrai show façon U.S : des shows girls, des MCs à ne plus savoir quoi en faire…On a même eu le droit à la big black dick de Nasty Dogg, la mascotte sur scène.
Il y avait aussi un vieillard complètement strange qui traversait la scène au beau milieu de show et qui regardait les filles du premier rang avec un drôle de petit air lubrique…le père de Snoop quoi !!?!
Enfin bref, le DJ a cartonné et notre excellent Snoop a bien fait le job, il nous a régalé avec des morceaux carrément old school Murder !! à la belle époque du Death Row.     
Putain, on en a pris plein la bobine, avec Gin & Juice, on se serait cru à L.A., dans le hood, à l'ancienne... Du gros kiff en barre, pendant 2 secondes, je revoyais toutes mes références passer sous mes yeux : Menace2society et cie.

Le maître déraille peut-être (ou pas), mais il reste le maître !

Setlist :

I Wanna Rock
Tha Shiznit
P.I.M.P reprise de 50 cent
Sweat
Ain’t Nothing But A G Thang
Gin and Juice
California Girls
I Wanna Fuck You reprise de Akon
Signs
Ain’t No Fun (If The Homies Can’t Have None)
Sensual Seduction
Killaz 2006
Jump Around reprise de House of Pain
Drop It like It’s Hot
Who Am I (What’s My Name ?)?
Final sur Young Wild & free

Allez les potes tous en concert bordel !

Pour visiter le site de notre photographe officiel, une seule adresse :
http://www.yog-photography.com

Photos : © 2012 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements