Rencontre avec Pierre Nesta, le 5 août

Interview de Pierre Nesta – Voyageur 

Durant la 21ème édition du Reggae Sun Ska, nous sommes partis à la rencontre de plusieurs artistes comme nous avons déjà pu le voir sur le webzine avec les interviews de Jah9, Mellow Mood ou Harrison Stafford notamment. Mais à La Grosse Radio, on s’est aussi intéréssé à nos petits Français. On vous a déjà fait découvrir notre rencontre avec Ben, le chanteur du crew Naksookhaw.

Dans cet article, on vous emmène en voyage sur le roots de Pierre Nesta. Son album Voyageur sortira le 5 octobre, un opus qu’il ne faut absolument ne pas manquer !!!

 

Pierre Nesta - Voyageur


LGR : Tout d’abord, un grand merci de prendre de ton temps pour répondre à nos questions.

Ton album Voyageur va paraître en octobre. On a déjà pu découvrir 2 titres de cet opus, Plage Atlantique et le titre éponyme Voyageur. Peux-tu nous parler un peu plus de cet album?

Pierre Nesta : C’est un album que j’ai enregistré à Kingston, je suis allé plusieurs fois en Jamaïque pour visiter et sur la fin de mon voyage, j’ai compris que je pouvais enregistrer un album et donc j’ai enregistré 12 titres là-bas avec des musiciens excellents, musiciens qui tournent avec Jimmy Cliff, Chronixx, Morgan Heritage, des jeunes mais de très bons musiciens.

On a enregistré l’album assez rapidement, ça me faisait penser un peu à ce que disait Gainsbourg quand il est allé enregistrer ses albums reggae, il disait :   » Ça se fait dans l’urgence et c’est dans l’urgence que l’on travaille le mieux « . Et c’est vrai, tout est plus rapide.

Pierre Nesta –  » Voyageur  » –  » Plage Atlantique « 


LGR : Tu as enregistré en Jamaïque ?

Pierre Nesta : J’ai enregistré 5 titres, la moitié à Anchor Studios, vraiment là où a été enregistré  » La Marseillaise  » et l’autre moitié à Mixing Lab, donc c’est vraiment des studios mythiques de Kingston où se font la plupart des albums roots en tout cas. Avant ça, je faisais de la chanson française et puis, il y a 6 ans de ça, je suis parti vivre dans les Caraïbes et j’ai renoué avec le reggae que j’écoutais.
J’écoutais que du reggae et je faisais de la chanson Française, il y avait une sorte de décalage entre ce que j’aime et ce que je faisais. Donc je me suis mis en accord avec moi-même et j’ai enregistré ce premier album reggae roots. J’ai posé mes textes dessus et voilà, le 5 octobre Voyageur sort.
 

Baco Reggae Festival

LGR : J’ai bien sûr entendu plusieurs titres de ton album, j’aime beaucoup et je suis impatient de découvrir le reste.

Pierre Nesta : Merci, je crois que l’on a gardé encore des beaux titres pour la suite qui sont largement au niveau. Des chansons d’amour.
 

Pierre Nesta au Reggae Sun Ska


LGR : Tu as enregistré en One-shot en Jamaïque ?

Pierre Nesta : On a tout enregistré… Enfin, quand on dit One-shot, c’est : première prise, on voit les accords, on se met d’accord sur les ponts, tout ça, deuxième prise, là, c’est la bonne. One-shot, c’est Two-Shot mais c’est déjà énorme. Surtout pour un Français qui a l’habitude de travailler, de faire, de refaire, de re-re faire, de prendre le temps, de prendre trop de temps. Là, tu es obligé d’être bon tout de suite, c’est vraiment l’école de l’excellence la Jamaïque donc il faut être un excellent musicien, un excellent chanteur et il ne faut pas douter quand tu es en studio avec des Jamaïcains, il n’y a pas la place pour le doute.

LGR : Comment as-tu pris conscience que tu allais te tourner vers le reggae car tu viens d’une célèbre émission de télé, enfin, tu as participé à la Star Academy ?

Pierre Nesta : ( Rires ) Je viens du ventre de ma mère !!!!

LGR : On fait court si tu veux, je sais que ce n’est pas spécialement ce dont tu aimes parler.

Pierre Nesta : Non, non t’inquiète. Ça ne me dérange pas d’en parler, j’y suis passé.

A l’époque je travaillais en intérim de nuit, je coupais des tuyaux pour une grosse société avec des chefs agressifs, tu vois. On m’a proposé une mission d’intérim un peu plus sympa disons, passer à la télé, j’ai accepté. Ça m’a pris 1 an de ma vie, j’ai beaucoup appris et j’ai surtout appris que je ne voulais pas jouer le jeu du système et du showbiz parce que tu es obligé de tuer le message.

En fait si tu es en accord avec ton message, que tu as un vrai message d’autonomie par rapport au système comme ce que dit le reggae. Apprendre à vivre différemment, vivre en se respectant, en respectant les autres et ce n’est pas du tout ce que l’on nous apprend à faire que ce soit à l’école ou à travers les médias. On nous apprend à nous haïr mutuellement alors que le reggae nous apprend à nous aimer les uns les autres.

C’est difficile vraiment d’être dans le showbiz avec des grosses majors et en plus d’avoir un reggae honnête. Donc, j’ai fait le truc en auto-prod, tout seul et puis après j’ai rencontré les bonnes personnes, l’album sera distribué par Soulbeats et Baco parce que je les ai rencontrés, j’ai discuté avec eux et je les ai sentis tu vois. Je les ai sentis, j’ai accepté de travailler avec eux et je sais que, voilà, ils ne se sont pas retrouvés par hasard sur mon chemin.

Pierre Nesta  –  » Est-ce ainsi que les hommes vivent « 


Voyageur sera distribué en physique chez BacoRecords et en digital chez Soulbeats Records.


Pierre Nesta au Reggae Sun Ska


LGR : Peut-on avoir tes impressions sur le Sun Ska ?

Pierre Nesta : La chaleur !!!! La journée, on se croirait vraiment dans les Caraïbes et encore, on a de la chance, il y a un petit vent mais c’est écrasant la journée puis le soir quand arrive la fraîcheur, tout le monde se réveille, les groupes commencent à jouer.

Le premier soir, on a eu Jimmy Cliff avec un p’tit vent frais, c’était comme une renaissance et tous les soirs, c’est un pur bonheur. Quand le soleil se couche, tu vois que les gens commencent à sortir, à danser. Il y a vraiment des gens magnifiques en fait. Moi, c’est tout le temps les festivaliers qui me font rêver. Je les vois, les jeunes avec leur look toujours nouveau. J’ai l’impression d’être un vieux quand je les vois mais je trouve ça tellement beau, les cheveux de toutes les couleurs, les grands sourires, il y a de l’amour, partout il y a de l’amour, tu le sens.

Je joue sur la scène village cette année, c’est une toute petite scène mais tu es vraiment au contact. Les gens sont là devant toi, ils sont dans l’herbe, ils sont bien, ils se reposent, tu les emmènes dans un voyage acoustique, vraiment, c’est l’endroit idéal pour communier.

LGR : Un dernier petit mot pour les auditeurs de La Grosse Radio ?

En rigolant Pierre me dit :  » C’est difficile pour moi de ne pas dire de connerie  » et me propose de le faire en musique. 
 

Pierre Nesta au Reggae Sun Ska
 

Pour voyager avec Pierre Nesta sur son roots
 

Pierre Nesta - Voyageur Tour
 

La Grosse Radio tient à remercier Pierre Nesta (longue roots à toi ), Géraldine du Bureau De Lilith ainsi que le Reggae Sun Ska

Crédit photos et vidéo : Parker Morain, Samuel Dufour et Mamats
 

Logo du Bureau de Lilith

Logo Reggae Sun Ska 21 ème édition



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements