Rencontre avec Lidiop, le 9 Octobre

Lidiop – Soul’n Mind,

On l’a vu il y a quelques jours sur le webzine avec la chronique de Soul’n Mind et le clip  » Avec Elle « , Lidiop est sur le point de sortir son premier album totalement autoproduit et pour l’avoir déjà entendu, celui-ci s’annonce très très lourd.

Soul’n Mind sort le 26 octobre sous le label Lidiop Music.
La chronique de Soul’n Mind à lire en cliquant ici
Un big album que je vous conseille très clairement de vous procurer.

Mardi 9 octobre, le rendez-vous est pris, La Grosse Radio se rend dans la capitale pour rencontrer Lidiop et en savoir un peu plus sur Soul’n Mind, son prochain album à venir en octobre. Un album à l’image de cet artiste bourré de talent, un homme rempli d’amour, de respect et de générosité et pourtant tout en humilité. De magnifiques valeurs que Lidiop véhicule dans sa musique.

Profitant des rayons du soleil et de la chaleur d’octobre, c’est tranquillement posé dans un parc arboré que nous avons discuté de Soul’n Mind avec Lidiop et de ses projets à venir. 

Lidiop, interview La Grosse Radio

LGR : Merci de prendre ton temps pour nous répondre, j’ai eu la chance de faire la chronique de Soul’n Mind, j’adore ton album, il est d’une grande beauté. Peux-tu nous présenter un peu plus Soul’n Mind ?

Lidiop : Déjà, ça fait plaisir d’être là avec toi. Pour moi Soul’n Mind constitue beaucoup d’années de travail. Ça représente une partie de moi que je dévoile au public. Ça transmet le message que je veux faire passer à travers l’âme et l’esprit d’une personne. Il me représente et il représente beaucoup de gens, je parle pour les gens, je dis ce que les gens ne peuvent pas dire eux même, ils se font entendre à travers ma voix et c’est pour ça qu’il fallait que je partage Soul’n Mind avec tout le monde. Ça m’a pris du temps pour construire Soul’n Mind et maintenant il faut le partager avec le maximum de personnes possible.

LGR : Une date de sortie prévue ?

Lidiop : Oui, on devait le sortir là, le 12 octobre, mais comme il y a eu quelques petits contre-temps, je pense que ça va être dans les semaines à venir et comme les albums et les singles ne sortent que le vendredi, on va commencer par faire découvrir le premier clip  » Avec Elle  » tout d’abord et je pense qu’après, ça devrait le faire.

Nous avons eu des nouvelles depuis, Soul’n Mind sort le 26 octobre.
 

Lidiop –  » Avec Elle « 

LGR : J’ai trouvé dans cet album que l’amour est un des thèmes prédominants, pourquoi composer, chanter et diffuser autant d’amour te tenait autant à cœur ?

Lidiop : Pour moi l’amour, c’est la vie !!! Déjà la musique, c’est de l’amour que tu as et je pense que sans amour, il n’y a pas de paix et qu’il n’y a que l’amour qui peut sauver notre monde. Ce monde dans lequel nous vivons aujourd’hui où il y a beaucoup de peurs, beaucoup de craintes. C’est pour dire aux gens que dans chaque personne, il y a un cœur qui bat et quand tu ressens des choses, cette sensation, c’est l’amour et c’est avec l’amour que l’on peut effacer les barrières, qu’il peut nous rassembler et nous emmener le plus loin possible. Pour moi, mes thèmes de prédilections sont l’amour, la paix et l’union.

LGR : Justement dans Soul’n Mind, l’amour n’est pas le seul thème mais tu chantes aussi pour l’unité, le respect, la spiritualité, peux-tu nous en dire un peu plus ?

Lidiop : Oui, on a parlé d’amour et maintenant on va parler de la spiritualité. Parce que cela a une place importante dans ma vie et que je trouve que dans n’importe quelle religion, il y a une certaine spiritualité que tu vas vivre toi-même au plus profond de toi et que ça, c’est important.

Le respect pour moi, c’est indéniable !!! Même si y a l’amour, s’il n’y a pas le respect, ça ne marche pas, ce sont des choses qui fonctionnent ensemble. Le respect des gens, le respect de l’environnement, le respect envers l’être humain, tout le monde mérite le respect. Parce que pour moi, on peut tout te prendre sauf ta dignité et le respect que tu as. Yes I

LGR : Dans Soul’n Mind, tu partages 2 titres avec Meta Dia, Road of Jah et le titre éponyme, On t’a vu plusieurs fois à ses côtés notamment au Cabaret Sauvage pour The Guardians, c’était important qu’il soit là sur ton album ?

Lidiop : Oui, c’était important qu’il soit à mes côtés car comme il a plus d’expérience que moi, il a déjà plusieurs albums et j’avais besoin qu’un grand frère soit là pour me dire clairement les choses et qui n’a pas peur de me dire que là ou là ça ne va pas. Un grand frère qui te donne la force mais qui sait aussi quand tu peux mieux faire, pour moi ça c’était important et comme nous partageons presque la même vision des choses, pour  » Road of Jah « … D’ailleurs ce n’était pas prévu qu’il chante sur  » Road of Jah « , il était prévu qu’il chante sur  » Only One  » et dès qu’il a entendu  » Road of Jah « , il m’a dit : Je chante plus là-bas, je veux chanter sur ça ! donc on a fait  » Road of Jah « , une vraie communion, une unité, c’était magnifique. Pour  » Soul’n Mind « , quand j’ai commencé à chanter le morceau, ça l’a tellement touché, il s’est levé, il est rentré dans la cabine pour poser.

LGR : Excellent !!!

Lidiop : Ouais excellent. Comme la chanson parle de l’amour d’un père pour son fils et que lui, il vit ça aussi, je crois que ça l’a touché.

Lidiop - Soul'n Mind

LGR : On va continuer à parler des gens qui t’entourent sur cet album, pour ton premier album, tu as réuni un band de musiciens de dingue et d’ailleurs on ne croirait pas que ce soit ta première production ?

Lidiop : C’était vraiment un grand plaisir. Kubix, je le connais depuis longtemps et quand j’ai voulu faire mon album, je l’ai appelé pour lui dire : Voilà, mon projet c’est ça, j’aimerais bien que vous veniez jouer dans mon album… et là il m’a dit : Oui avec plaisir… Et même qu’il voulait me proposer ça depuis longtemps, parce qu’il avait vu mon travail. Il a réuni tous les gars et il m’a dit qui il voulait et ça a vraiment été un plaisir de travailler avec eux. Que ce soit lui à la guitare, que ce soit Mato à la basse, Faycee aux Keyboard et Simon aux drums, c’était une semaine en studio magnifique. Tous les soirs, j’avais hâte de revenir le matin pour faire les enregistrements.

LGR : Là, vous avez passé une semaine en studio ?

Lidiop : 1 semaine de studio. Tous les jours, on faisait 2,3 morceaux et après je leurs disais si je voulais plus de guitare où qu’à la basse, je veux ça ! Et il le faisait sans prétention ou quoi, Parce qu’ils ont plus d’expérience que moi, ils jouent avec les plus grands groupes du monde mais voilà, ils étaient tous à mon niveau pour que je puisse réaliser cet album qui me tenait à cœur. Aujourd’hui, je suis vraiment fier d’avoir fait cet album avec eux. Kubix, il a beaucoup donné, son expérience, ses idées, ses conseils, et beaucoup de sa personne et pour moi c’est juste énorme, j’ai eu la chance.

LGR : Quand on discutait ensemble, il y a quelques jours, tu me disais que Kubix avait été très important dans ce projet.

Lidiop : Oui, il a été très important. Il a été là du début jusqu’à la fin. Pour les édits, quand je faisais les voix, des fois, il me disait : Là tu peux faire ça, tu peux aller là. Et voilà, il a toujours été présent même jusqu’au chœurs, on les a faits ensemble avec la fille, on se proposait mutuellement des choses. Tout ça pour que le projet soit bien défini, qu’il y ait une bonne osmose et qu’il soit apprécié de tout le monde.

LGR : Pour finir sur les featurings et être complet, Théo des Jahneration fait son apparition sur Survival, un autre artiste que tu voulais à tes côtés ?

Lidiop : Théo, c’est un artiste qu’il me tenait à cœur d’avoir sur Soul’n Mind. Lui aussi, il incarne la nouvelle génération et il y a le respect entre nous. C’est quelqu’un qui est simple, authentique et vrai et j’aime beaucoup ce genre de personnes qui sont vraies où directement tu sens qu’il y a la vibe qui passe et sur cet album, c’est ce qui est important, je voulais ramener les gens avec qui il y a la bonne vibe et qui ont le respect envers l’autre. Et je savais que c’était quelqu’un qui est bosseur et quand il donne, il donne avec le cœur.

LGR : Le clip d’Avec Elle va sortir demain, d’autres projet clips à venir ?

Lidiop : Je veux essayer de faire beaucoup de clips, je commence par  » Avec Elle « , après je veux faire  » Crying inside « , je veux clipper  » Road of Jah « , je veux Théo sur le clip de  » Survival  » aussi. Il y aussi d’autres clips que j’aimerais tourner au Sénégal notamment  » Baye Fall  » et  » Mama Love « . Comme ça ce sera un retour aux sources.

Lidiop - Soul'n Mind, Tracklist

LGR : Il y a-t-il une tournée en préparation ?

Lidiop : A l’heure d’aujourd’hui où je te parle, il y a beaucoup de propositions de dates qui arrivent. Je ne pensais pas que cet automne j’allais avoir beaucoup de dates mais finalement novembre et décembre seront sûrement chargés. Il y a un concert qui se prépare pour le 1er décembre sur Paris au Flow et je pense que dans les prochains jours, d’autres dates vont se rajouter encore. Je pense que l’on va préparer une big big tournée.

Événement facebook – Lidiop au Flow le 1er décembre en cliquant ici

LGR : Meta Dia et Théo seront de la partie ? Au moins sur quelques dates ?

Lidiop : Sur quelques dates, j’aimerais avoir tout le monde, Meta et Théo. Au Flow le 1er décembre pourquoi pas ? Ça sera une façon de présenter l’album au public Parisien comme ça fait longtemps que je n’ai pas joué à Paris et on me le dit souvent. Mais je me disais que j’avais déjà beaucoup joué sur Paris et qu’il était temps que je parte le plus loin possible pour que d’autres personnes découvrent ma musique. Moi, je suis prêt pour aller au Japon, en Chine, en fait partout où il y a des gens pour partager cette musique.

LGR : Quelque chose à rajouter sur Soul’n Mind ?

Lidiop : Waouh !!!! Soul’n Mind, c’est comme mon bébé qui vient de naître, maintenant, il faut le faire vivre, bien prendre soin de lui pour qu’il puisse vraiment exploser, que tout le monde puisse se l’approprier parce qu’il y a beaucoup de sons, peut être que certaines personnes ne s’y retrouveront pas. C’est juste le début de l’histoire et il y a d’autres choses qui vont arriver après Soul’n Mind.

Soul’n Mind, c’est l’âme et l’esprit….

Lidiop - interview pour La Grosse Radio

LGR : Quand on discutait en marchant pour venir se poser dans ce parc, tu me disais avoir beaucoup écrit et avoir beaucoup d’autres titres encore ? Tu vas encore nous régaler un peu plus de ta musique ?

Lidiop : Oui, je pense que oui. Là, déjà depuis que j’ai fini Soul’n Mind, j’ai enregistré 5 ou 6 morceaux déjà et je pense qu’après Soul’n Mind, je ferai quelques singles et peut être même qu’après Soul’n Mind, je ferai un nouvel album acoustique encore où il y aura de nouveaux morceaux avant de refaire un autre album, parce que maintenant il faut sortir tout le temps de nouveaux trucs. Ça ne sera peut-être pas que du reggae, il y aura des sons un peu plus rap, du trapp et je chante dessus, ça dépend du feeling quoi, il y aura des sons qui seront un peu plus soul, des sons juste claviers/voix.

LGR : Tu élargis les perspectives ?

Lidiop : Yes, j’élargis les perspectives, je ne veux pas juste m’arrêter au reggae. Je veux que ma musique, tout le monde puisse l’écouter, que ce soit la personne qui écoute du rap, du rock, de la soul ou de la pop. Yeah !!!!

LGR : Bien top !!! On t’a vu au No Logo en mode sound system aux côtés de Sir Jean et de Dub Invaders aka High Tone, on peut avoir tes impressions ?

Lidiop : Waouh, c’était la première fois de ma vie que je faisais du dub comme ça et je ne pensais pas avoir cette capacité de pouvoir chanter sur du dub. C’était une très bonne expérience que le public a très bien perçue. Du coup, le gars, il m’a demandé de refaire, de refaire donc je suis revenu deux soirs de suite et les soirs quand je posais, les gens ils étaient à fond dedans et pourquoi pas après Soul’n Mind faire un ou deux son dub. Faut préparer ça. Là, je suis en collaboration avec un producteur Italien pour enregistrer sur du dub, faire des dubplates.

LGR : Le week-end dernier, tu étais au Berry a du Cœur pour la deuxième année, tu étais le parrain, pourquoi ce festival te tient à cœur ? Tu me disais que tous les ans, tu bloqués directement cette date pour t’y rendre ?

Lidiop : Parce que c’est un festival familial et que c’est un festival à but social pour aider et moi tout ce qui est social pour aider d’autres gens, je suis toujours partant. Parce que ce festival, quand j’y ai joué pour la première édition et que j’en suis reparti, c’était comme si ces gens faisaient partie de moi. C’est convivial, j’aime cette proximité avec les gens, il n’y a pas d’artifice, c’est tout dans la simplicité, ce n’est pas un gros festival mais tu vas trouver des gens qui vont t’apporter des choses, que ce soit en discutant avec les festivaliers ou n’importe qui d’autres. Donc chaque année, je bloque cette date. Je dis direct à mon manager, cette date, je ne joue pas, je vais Berry, il le sait comme ça.

LGR : J’ai fait leur actu sur le webzine, le festival à l’air d’être sympa, avec de belles valeurs.

Lidiop : C’est vrai, il y a de belles valeurs, tout ce qui touche le respect, l’amour, le partage, ça me touche et je suis partant. Les organisateurs, ils sont vraiment cools. Ce sont des gens que j’ai rencontrés par hasard dans un concert de Meta et depuis ce jour-là en 2015, on ne s’est pas quitté. Une belle histoire !!!

LGR : Un dernier petit mot pour les auditeurs de La Grosse Radio ?

Lidiop : Faut écouter La Grosse Radio tout le temps, suivre, partager, soutenir et liker, ce sont des gens qui font du beau boulot. Faut soutenir ce genre d’initiative, les radios qui poussent notre musique à pouvoir aller de l’avant, c’est une vraiment une belle cause liée à la good vibe.

Respect La Grosse Radio

LGR : On peut finir par un petit son ?

La Grosse Radio et moi particulièrement, nous tenons à remercier Lidiop pour cette journée passée à ses côtés, une big journée qui fait trop du bien !!!!! Merci Mr l’artiste…

Spécial dédicace à Parker Morain pour les photos.

Lidiop, nous a fait le cadeau de nous interpréter un titre totalement inédit ce jour-là qu’il a composé lors du Reggae Sun Ska, juste comme ça pour le plaisir de partager. Big up !! 

Lidiop –  » Falling in Love  »

 

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements